Rafik Saïfi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rafik Saïfi
image illustrative de l’article Rafik Saïfi
Rafik Saïfi en 2017.
Biographie
Nationalité Drapeau : Algérie Algérienne
Naissance (43 ans)
Lieu Alger (Algérie)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1996-2012
Poste Attaquant
Parcours amateur
Saisons Club
1993-1994Drapeau : Algérie NRB Bab Ezzouar
1994-1995Drapeau : Algérie IRB Sougeur
1995-1996Drapeau : Algérie IBK El Khechna
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1996-1999Drapeau : Algérie MC Alger049 (20)
1999-2004Drapeau : France ES Troyes AC135 (22)
2004-2005Drapeau : France FC Istres036 0(4)
2005-2006Drapeau : France AC Ajaccio027 0(2)
2006-2009Drapeau : France FC Lorient102 (26)
2009-2010Drapeau : Qatar Al-Khor009 0(2)
2010 Drapeau : France FC Istres 013 0(2)
2010-2012 Drapeau : France Amiens SC054 0(9)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1998-2010Drapeau : Algérie Algérie064 (18)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Rafik Saïfi, né le à Alger, est un footballeur international algérien, retraité depuis 2012 et qui évoluait au poste d'attaquant. Il a été élu Ballon d'Or algérien en 2008. Il compte 64 sélections en équipe nationale entre 1998 et 2010. Il travaille pour la chaine qatarienne BeIn Sports en tant que consultant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rafik Saïfi commence sa carrière professionnelle au club du MC Alger, où il joue de 1997 à 1999.

Il signe à ES Troyes AC avant le début de la saison 1999-2000, il y passe 5 saisons, dispute 110 matchs et marque 19 buts. En 2004 il inscrit un but d'anthologie face au PSG[2]. Il quitte ES Troyes AC en août 2004 à cause de différends avec son entraîneur ; il opte alors pour le FC Istres où il passe une saison et marque seulement 4 buts.

Il est sélectionné pour la première fois avec l'équipe d'Algérie le 5 juin 1998 face à la Bulgarie (0-2). Il inscrit son 1er but avec l'équipe nationale le 23 février 1999 face au Liberia (1-1).

En 2005, il décide de reprendre sa carrière internationale qu'il avait arrêtée après la non-qualification de l'Algérie pour la CAN 2006, et en devient le vice-capitaine. Il signe par ailleurs à l'AC Ajaccio où il ne reste qu'une seule saison (2005-2006). Il effectue sa pire saison en n'inscrivant que 2 buts.

En 2006 il change encore et va cette fois au FC Lorient où il inscrit 7 buts. Cette même année il participe aux éliminatoires de la CAN 2008. L'équipe d'Algérie réussit un meilleur parcours qu'en 2006 mais se fait coiffer sur le poteau par la Guinée. Il reste à Lorient pour la saison 2007-2008 où il réalise sa meilleurs saison en inscrivant 14 buts ce qui lui vaudra d'être sollicité par plusieurs clubs étrangers et notamment espagnols. Il participe grandement à la belle saison du FC Lorient et est d'ailleurs sacré Ballon d'or algérien[3] et DZFoot d'Or[4].

Au mercato d'été 2009, il signe pour quatre millions et demi au club qatari d'Al Khor pour deux saisons, mais il est prêté en janvier 2010 au FC Istres, l'un de ses anciens clubs. Le 27 juin 2010, après la Coupe du monde de football de 2010, il annonce sur la chaîne tunisienne Nessma qu'il met un terme à sa carrière internationale[5]. Le 14 juillet 2010, il résilie son contrat à l'amiable avec Al-Khor[6]. Il est condamné à une amende de 3000 Francs suisses par la FIFA en septembre 2010 après avoir giflé la journaliste Asma Halimi à la fin du match entre l'Algérie et les États-Unis, défaite éliminant l'Algérie en phase de poules[7].

En novembre 2010, il signe un contrat avec l'Amiens SC pour les aider à remonter en L2. Le 18 mai 2012, il arrête sa carrière au stade de l'Aube à Troyes où il joue son dernier match avec Amiens SC.

Il a joué son dernier match en sélection, lors du 3e match à la coupe du monde 2010 face aux USA (rentré à la 84e minute), l'Algérie perd par 1 à 0 et se voit éliminée.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Algérie MC Alger 
Drapeau : France ES Troyes AC 

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Ballon d'or (Algérie) (1) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]