Raffaël Enault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Raffaël Enault
Naissance (28 ans)
à Rouen (Seine-Maritime), France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Raffaël Enault (né Raffaël Cabin le à Rouen) est un écrivain et journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Scolarisé au lycée Jacques Prévert de Pont-Audemer (Eure) jusqu'à l'âge de seize ans, Raffaël Enault part ensuite aux États-Unis après l'obtention d'une bourse académique et sportive[1].

Après des études de journalisme puis un master en sociologie et philosophie politique (Université Paris-Diderot), il entame en 2016 un doctorat en philosophie politique sous la direction de Marie Cuillerai[2],[3].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En 2011, il co-fonde le site Internet Roadsmag.com[1] puis la marque de vêtements Roads[4],[5].

En 2014, il est poursuivi par l'ex-député et professeur de droit Jean-Claude Martinez à la suite d'une interview parue sur Roadsmag.com[6]. Pour les propos tenus lors de cette interview relayée par Libération[7], Le Figaro[8], Closer[9], Gala[10], Europe 1[11], Arrêt sur images[12] et Le Canard enchaîné[13], Jean-Claude Martinez est sélectionné pour le prix de l'humour politique 2014[14].

En 2017, à la suite d'un article au sujet de la chanteuse Damia publié sur le site du magazine Gonzaï[15], Raffaël Enault est attaqué par l'écrivain Marc-Édouard Nabe[16]. Ayant engagé des poursuites contre ce dernier pour injures et diffamation publiques envers un particulier[17], Raffaël Enault est depuis le sujet principal de plusieurs articles publiés par Nabe sur Nabe's News[18],[19]. L'article sur Damia de Raffaël Enault a fait l'objet d'une chronique de la journaliste Catherine Pépin, qui consacre à la chanteuse un numéro spécial, le 20 janvier 2018, de l'émission Le Temps d'une chanson diffusée sur Radio Canada[20].

En 2018, il publie la première biographie de l'écrivain Guillaume Dustan, Dustan superstar[21],[22]. Dans Livres Hebdo, Jean-Claude Perrier qualifie l'ouvrage de « biographie qui s'impose, impeccable et très documentée »[23] et dans Respect Magazine, Mounir Belhidaoui considère que « Raffaël Enault a réussi, avec talent, à réunir toutes les nuances d’un génie incompris »[24]. De même, le magazine les Inrockuptibles consacre une critique élogieuse à son livre, le qualifiant de « biographie qui s'électrise » dès la deuxième partie[25]. À l'inverse, Thomas Doustaly dans Le Monde des livres parle lui d'une « biographie ratée »[26].

Publications[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Textes courts et contributions[modifier | modifier le code]

  • 2015 : « À la recherche du Zeitgeist » in Bil Bo K numéro spécial 20 ans : « Rupture »[30]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Raffael trace sa « Roads » », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne)
  2. Raffael Cabin, « Néo-capitalisme à Los Angeles: du désir individuel à la raison collective », sur www.theses.fr (consulté le 5 avril 2018)
  3. « Ecole doctorale 382 », sur ed382.ed.univ-paris-diderot.fr (consulté le 5 avril 2018)
  4. Grazia.fr, « Roads : la jeune marque qui trace sûrement sa route », Grazia.fr,‎ (lire en ligne)
  5. « M. Raffael Cabin, directeur général de Roads magazine sur dirigeant.com », sur dirigeant.societe.com (consulté le 6 avril 2018)
  6. « La liste de Martinez », Roads Magazine,‎ (lire en ligne)
  7. « Christine Boutin rhabillée par l'un de ses alliés », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  8. « Un ancien prof de Marine Le Pen critique ses copies rédigées «en phonétique» », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  9. Closermag.fr, « Quand Marine Le Pen rendait ses copies en phonétique : un ancien prof balance », Closermag.fr,‎ (lire en ligne)
  10. Prisma Média, « Marine Le Pen rendait ses copies « en phonétique » - Gala », Gala.fr,‎ (lire en ligne)
  11. « Tête de liste Force Vie pour les européennes, Jean-Claude Martinez dézingue Christine Boutin, Marine Le Pen, Florian Philippot, Bruno Gollnisch (liste non-exhaustive) - Le Lab Europe 1 », Le Lab / Europe 1,‎ (lire en ligne)
  12. « "C'était off !" ! l'ex-FN Martinez tacle Marine Le Pen », Arrêt sur Images,‎ (lire en ligne)
  13. « La Une du 28 mai 2014 », Le Canard enchaîné,‎ (lire en ligne)
  14. « 3éme sélection du Prix Press Club, Humour et Politique 2014 », sur Press Club (consulté le 5 avril 2018)
  15. « Damia, madone à pédés, icône pré-punk oubliée », Gonzaï,‎ (lire en ligne)
  16. « Une fiotte contre deux hommes,par Marianne RV – Nabe's News », sur www.nabesnews.com (consulté le 5 avril 2018)
  17. « Paperasses judiciaires des connards de chez SYGNA – Nabe's News », sur www.nabesnews.com (consulté le 5 avril 2018)
  18. « Raffaël Enault, une tarlouzette procédurière – Nabe's News », sur www.nabesnews.com (consulté le 5 avril 2018)
  19. « Bonus : Quand Raffaël Enault léchait le cul de la sœur de Taddeï – Nabe's News », sur www.nabesnews.com (consulté le 5 avril 2018)
  20. « Le temps d'une chanson », sur ICI Musique (consulté le 6 avril 2018)
  21. © Copyright © 2018 Lisez!, un site du groupe Editis., Dustan superstar | Lisez! (lire en ligne)
  22. « La première biographie de Guillaume Dustan par un jeune auteur d’origine normande », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne)
  23. « Saint Dustan, comédien et martyr », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne)
  24. « Guillaume Dustan, immortelle superstar de la littérature française - Respect mag », Respect mag,‎ (lire en ligne)
  25. « Sur les traces de Guillaume Dustan, "le dernier écrivain maudit" », sur Les Inrocks (consulté le 11 décembre 2018)
  26. « Livres en bref », sur Le Monde.fr (consulté le 6 avril 2018)
  27. Équipe de recherche Fabula, « R. Enault, Dustan Superstar. Biographie », sur www.fabula.org (consulté le 6 avril 2018)
  28. « Nouveautés Éditeurs - Dustan superstar - Robert Laffont - Enault Raffael », sur nouveautes-editeurs.bnf.fr (consulté le 6 avril 2018)
  29. Raffaël Enault, Dustan superstar, Groupe Robert Laffont, (ISBN 9782221195949, lire en ligne)
  30. BIL BO K fête ses 20 ans ! (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]