Raeburn Place

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Raeburn Place
Image dans Infobox.
Match de rugby de la Calcutta Cup entre l'Écosse et l'Angleterre de la Calcutta Cup à Raeburn Place en 1890.
Généralités
Adresse
Stockbridge, Édimbourg, Écosse
Utilisation
Clubs résidents
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Écosse
voir sur la carte d’Écosse
Red pog.svg

La première rencontre internationale entre équipes nationales de rugby à XV a lieu au stade de Raeburn Place. Localisée à Édimbourg, cette arène, initialement dédiée au cricket, voit l'équipe d'Écosse de rugby à XV remporter le premier test match de l'histoire contre l'équipe d'Angleterre le .L'Angleterre prend sa revanche au Kennington Oval de Londres l'année suivante.

L'éponyme de Raeburn Place est le portraitiste écossais Henry Raeburn (-)[1].

Le terrain de cricket et de rugby est créé en [2],[3] par Robert Balfour (-)[4] avec Kenneth Mackenzie (-)[5] et Thomas Cleghorn[2],[3].

Le , l'Edinburgh Academical FC, résidant à Raeburn Place, y accueille l'Edinburgh University RFC (en) pour le début d'une partie considérée comme la première rencontre entre clubs de rugby à s'être déroulée en Écosse[6]. Le , Raeburn Place accueille la première rencontre internationale de rugby[7],[8]. Le , Raeburn Place accueille la première Calcutta Cup, plus ancien trophée international de rugby à XV[9],[10]. Raeburn Place accueille les rencontres à domicile du XV d'Écosse jusqu'en [11]. Le , les équipes d'Écosse et d'Irlande féminines de rugby à XV y disputent leur première rencontre internationale[12]. L'année suivante, Édimbourg est la ville hôte de la deuxième Coupe du monde féminine de rugby à XV ; du au , Raeburn Place accueille six rencontres dont la finale[13],[N 1].

Les terrains de jeu sont encore utilisés par les clubs de football et de cricket de l'Edinburgh Academical Football Club.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Raeburn Place accueille les trois rencontres du groupe D entre le pays de Galles, le Canada et le Kazakhstan puis le quart de finale entre la France et la Japon, le match pour la troisième place entre la France et le pays de Galles et la finale entre l'Angleterre et les États-Unis[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Press Assoc. 2020.
  2. a et b Lee 2006, s.v. Balfour, Robert, p. 73.
  3. a et b Lee 2006, s.v. Mackenzie, Kenneth, p. 221.
  4. Lee 2006, s.v. Balfour, Robert, p. 66.
  5. Lee 2006, s.v. Mackenzie, Kenneth, p. 217.
  6. TOL 2020, § 1.
  7. Duboisset et Viard 2011, 1re part., chap. 2, p. 16.
  8. RPF 1871.
  9. Duboisset et Viard 2011, 6e part., chap. 21, p. 362.
  10. RPF 1879.
  11. Duboisset et Viard 2011, 6e part., chap. 20, p. 351.
  12. Harper 2018.
  13. a et b RPF 1994.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]