Radio libre (Skyrock)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Radio libre (homonymie).
Radio libre
Présentation Difool
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Diffusion
Station Skyrock
Création 1997
Horaires Lundi au vendredi 21 h - minuit
Rediffusion Dimanche 21 h - minuit : la Spéciale
Podcasting Oui
Site web La Radio Libre de Difool

Radio libre est une émission de libre-antenne diffusée sur Skyrock de 21 h à minuit depuis le 7 juillet 1997. L'émission est animée par Difool entouré de différents animateurs. Elle est en direct en semaine et en best-of le dimanche soir.

Animateurs[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Tidav (David Mantault) (parti de l'émission en 2000) : remplacé par Romano
  • Florent (parti de l'émission en 2001) : remplacé par Cédric
  • Momo (décédé le 24 avril 2016)

Contenu[modifier | modifier le code]

L'objectif revendiqué par l'émission est d'aborder tous les thèmes de société sous la forme d'un dialogue libre avec les auditeurs. Le contenu des propos tenus font l'objet des mises en demeure régulières du CSA[1].

L'émission possède également des rubriques régulières :

  • Le lundi, mercredi et vendredi, Romano et Cédric s'affrontent lors d'un « Clash de la drague ». L'objectif prétexté pour chacun des deux participants est de séduire la femme ou l'homme au bout du téléphone et d'obtenir une relation sexuelle. Après la démonstration, les auditeurs peuvent voter (par SMS ou par l'application Skyrock pour smartphone gratuite.) pour leur candidat préféré pendant cinq minutes environ. Le comptage des votes détermine le gagnant du Clash.
  • Le mardi, on a l'occasion de découvrir quatre nouveaux « bugs » de Romano, qui bégaie fréquemment durant l'émission et le mercredi, les « bugs » sont classés selon les votes des auditeurs pour créer le « Top bug ».
  • Le mercredi on peut découvrir le nouveau classement du « Top bug ».
  • Le jeudi, Romano expose cinq problèmes psycho-sexuels prélevés dans des revues spécialisées (magazine Union, lettres au docteur Jacques Waynberg, etc) lors du « problème du mois ». Les auditeurs votent pour leur problème préféré. Celui qui obtient le plus de suffrages sera traité par les animateurs afin de tenter de trouver des solutions. À la fin, Romano lit la réponse à la question du malade. Quand Romano lit les documents, Difool l'électrocute avec un appareil "sport-élec" branché sur Romano quand Romano fait un "bug".
  • Certains soirs, en particulier le vendredi, Romano se met dans la peau de Pamela et se fait donc passer pour une femme (en modifiant sa voix) auprès des "pervers" que l'équipe appelle, il s'agit en réalité d'hommes ordinaires victimes de l'imposture et dont la conversation est diffusée en public et en direct à leur insu, la perversion se situant donc en réalité du côté de l'appelant.
  • De temps en temps, Cédric embrouille des personnes au hasard, l'objectif est de mettre la personne qui decroche a bout de nerfs. Ce contenu est nommé "cédric l'embrouille".
  • Parfois pendant l'émission, Cédric va draguer dans les rues de Paris et ainsi tester des techniques de dragues. Ce contenu s'appelle « Cédric in the street ».
  • Le Double appel (Retour depuis mars 2016): Ancienne rubrique remis au gout du jour. Tous les soirs Difool et toute l'équipe appellent deux familles simultanément. L'objectif étant que chacune des familles croient que c'est l'autre famille qui appelle. Ce qui crée à chaque fois des disputes, ce qui fait donc rire toute l'équipe ainsi que les auditeurs.

Audience[modifier | modifier le code]

D'après Médiamétrie, sur la vague avril-juin 2017, la Radio Libre était suivie par en moyenne 126 000 auditeurs de 21h à minuit, soit 10 000 de moins que l'an dernier. L'émission reste ainsi derrière Cauet sur NRJ fort de 195 000 fidèles même si lui aussi est en baisse (-28 000).

En revanche, dès 22h, Difool redevient leader est devance Guillaume Pley, qui plafonne à 98 000 auditeurs, en forte baisse sur un an (-46 000).

Notes et références[2][modifier | modifier le code]

  1. « Skyrock et le CSA, l’éternelle rengaine », 20 minutes,‎ (lire en ligne)
  2. « Audiences radio : Combal, Guillon, Lévy, Cauet, Difool... le match des stars des musicales », sur ozap.com (consulté le 23 avril 2016)

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]