Radio Shalom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo officiel de Radio Shalom depuis octobre 2017.

Radio Shalom est une station de radio locale juive à Paris. La Fédération des Juifs de France, après l'attentat de la rue Copernic et la libéralisation de la bande FM en 1981, décide de créer Radio Shalom. La présidence été successivement assurée par Adolf Korman, Pierre Slivinski, Albert Mallet[1],[2], Robert Assaraf et, depuis le 06 Octobre 2016, par Armand Amsellem.

La radio, créée en 1981, émet sur 94,8 MHz en FM et partage sa fréquence avec Radio J, Judaïques FM et RCJ, chacune ayant reçu initialement un temps d'antenne égal, soit 25 % du temps total[1],[3],[2].

La longue histoire de Radio Shalom lui a fait traverser des moments importants de l'actualité : l'opération paix en Galilée en 1982, la première visite en France du chef de l'OLP, Yasser Arafat en mai 1989, la première guerre du Golfe en 1991, les accords d'Oslo en 1993, l'assassinat d'Ytzhak Rabin en 1995, les attentats de 2001 aux États-Unis, la seconde guerre du Golfe en 2003 et plus récemment les attentats de Paris en 2015.

La radio se veut un lieu de rencontre privilégié entre les communautés, un lieu d'informations sur le processus de paix au Proche-Orient, et un lieu consacré à la culture du Moyen-Orient[4].

La radio connait une crise interne entre 2012 et 2014, suite au retrait de Robert Assaraf qui en confie la gérance à Roger Assaraf[5].

Les journalistes de Radio Shalom sont notamment Bernard Abouaf et Pierre Gandus. Le 6 octobre 2016, ils obtiennent que la justice consulaire privilégie un plan de reprise de la radio par les salariés à la suite d'un redressement judiciaire, et prennent la direction de la radio[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Armelle Cressard, « Le combat d'Albert Mallet », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. a, b et c « Radio Shalom », sur Schoop.fr
  3. « Du larsen dans les radios juives. Les quatre stations qui se partagent le 94.8 ont du mal à cohabiter », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. « Radio Radio-Shalom: le nouvel Orient au quotidien. Maintenant, la paix », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. « Bernard Abouaf et Pierre Gandus : « Radio Shalom doit redevenir une radio d’information tournée vers Israël » », sur actuj.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]