Aller au contenu

Radio Occitania

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Radio Occitania
Description de l'image Logo ROC.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 60 rue d'Assalit
31500 Toulouse
Slogan L'émotion du Pays/L'emocion del Pais
Langue Occitan, Français...
Statut Radio associative de Catégorie A
Site web www.radio-occitania.com
Historique
Création En 1981 à Toulouse
Diffusion hertzienne
AM  Non
FM  Oui
RDS OCCITANA
DAB+  Oui
Diffusion câble et Internet

Radio Occitania est une radio associative toulousaine créée en 1981 à la suite de la légalisation par François Mitterrand des radios libres. Elle participe à la promotion de la langue et de la culture occitane[1].

Le siège et lieu d'émission de Radio Occitania, au 60 de la rue d'Assalit à Toulouse.

Radio Occitania est créée par Guy Mimart à Toulouse en [2] après la libéralisation des ondes radios autorisant les radios associatives[3] pour émettre des émissions en langue occitane et catalane[4].

Elle a également été, à ses débuts, un lieu d'expression pour les diasporas arabes, catalanes et portugaises[5].

La radio fonctionnait sans apports extérieurs à ses débuts. Après quelques années, elle bénéficie de subventions du Fonds de soutien à l'expression radiophonique et de la région au nom de la promotion de la langue occitane. Cette subvention régionale est prise en charge par l'Office public pour la langue occitane (OPLO) depuis sa création en 2016[6],[7].

La radio fonctionne avec quelques salariés et une quarantaine de bénévoles[4].

C'est une radio qui aborde des thèmes variés dans ses émissions[8] : des émissions de sport (Casa Fotbòl Club), politique (Traversée), littérature (Page à Page), de musique de tout horizons (Allegretto, La Musicala, Race In La Terre, Tekno Projecte...), de langues du monde entier (España en Occitania, Ola Portugal, Maloya, Au-delà Des Moussons, La Veu Dels Països Catalans...). Elle est partenaire de plusieurs radios, essentiellement occitanes, notamment Ràdio Lenga d'Òc Montpelhièr et Ràdio País Béarn. Elle est aussi membre fondateur de la FIMOC (Federacion Inter-regionau dels Medias Occitans).

En 2005, la station a diffusé une émission hebdomadaire en chinois[9],[10].

Plus de la moitié du temps d'antenne est en langue occitane[11].

Zones d'émission selon une fréquence spécifique

[modifier | modifier le code]

L'audience quotidienne de la radio était de 12 000 personnes en 1991[2]. En 2007, Radio Occitania était écoutée chaque jour par 5 900 auditeurs[12].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en) Ros Taylor, « The lost tongue of Provence », The Guardian,‎ (lire en ligne Accès libre)
  2. a et b Thierry Sentous, « Toulouse, les dix ans de la radio libre "Radio occitania" » Accès libre, sur INA, (consulté le ).
  3. Sanchez Vicenta, « 40 après leur naissance, les radios occitanes continuent de faire vivre la langue d'oc », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne Accès libre [html])
  4. a et b Sylvie Roux, « Radio Occitania : « Benvenguda a totis » », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne Accès libre [html])
  5. Catherine Laurens, « VI. - Toulouse : tout n'est pas rose... », Le Monde,‎ (lire en ligne Accès payant [html])
  6. Gilles-R. Souillés, « Toulouse : qui veut tuer Radio Occitanie ? », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne Accès limité [php])
  7. Brulhatour, « Radio Occitania dans "une situation critique" », La Lettre Pro de la Radio,‎ (lire en ligne Accès libre [html])
  8. « Radio Occitania », sur SchooP
  9. Linda Cortey, « Le Capitole se mue en tour de Babel », 20 Minutes,‎ (lire en ligne Accès libre)
  10. Philippe Emery, « Côte Pavée. «Ni hao»: la Chine au micro », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne Accès libre [html])
  11. Langue & culture occitanes en Midi-Pyrénées, Toulouse, Région Midi-Pyrénées, , 24 p. (lire en ligne Accès libre [PDF]), p. 17
  12. (fr) En bas de la page Sondage Médiamétrie

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Lien externe

[modifier | modifier le code]