DKL Dreyeckland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Radio Dreyeckland)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

DKL Dreyeckland
Description de l'image Logo DKL Radio Dreyeckland 2019.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 54, rue du Sauvage 68100 Mulhouse
Propriétaire Groupe Tersio
Slogan « Toute l'Alsace en musique ! »
Langue Français
Statut Radio privée de Catégorie B
Site web www.radiodreyeckland.com
Différents noms Radio Verte Fessenheim (1977-1981)
Radio Dreyeckland (depuis 1981)
Historique
Création 1981
Dates clés 1997 : passage d'un statut associatif à un statut de catégorie B
Diffusion hertzienne
AM Non Non
FM Oui Oui
RDS Oui Oui : DKL DREY
DAB+ Oui Oui
Satellite Non Non
Diffusion câble et Internet
Câble Non Non
ADSL Non Non
Streaming Oui Oui
Podcasting Oui Oui

DKL Dreyeckland[n 1],[n 2] est une station de radio française privée basée en Alsace[1],[2],[3].

Radio musicale, elle diffuse de la variété française et internationale des années légendes ainsi que des artistes internationaux actuels (titres des années 1970 à aujourd'hui).

DKL Dreyeckland est une radio adhérente au groupement des Indés Radios commercialisé par TF1 Publicité. Elle est également adhérente au SIRTI, le Syndicat des radios indépendantes.

DKL Dreyeckland a fait ses débuts dans le pays des trois frontières (sud de l'Alsace) d’où son appellation (littéralement « Dreyeckland » veut dire « Triangle pays »). Le slogan de DKL Dreyeckland est « Toute l'Alsace en musique ».

DKL Dreyeckland fait partie du Groupe Tersio avec Cerise FM, Cannes Radio, RTL2 Mulhouse/Belfort/Montbeliard et Fun Radio Belfort/Montbeliard[4].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1977, la création de la première radio clandestine d’Alsace, « Radio Verte Fessenheim »[5].

En 1981, après l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République, le monopole de la radio est sur le point d'éclater en France. Radio Verte Fessenheim décide de renoncer à poursuivre ses émissions. Radio Dreyeckland prend le relais de Radio Verte Fessenheim. Quatre associations se partagent alors l'Alsace : Radio Dreyeckland Sud Alsace (Mulhouse - 100,5 Mhz), Radio Dreyeckland Colmar et Vignoble (Colmar - 107 MHz), Radio Dreyeckland Moyenne-Alsace-Strasbourg (Gerstheim, Strasbourg sur 100, 104 et 100,3 MHz) et Radio Dreyeckland Haguenau (Haguenau - 101,5 MHz).

En 1983, deux nouvelles fréquences sont attribuées à la station 91,4 MHz et 100,3 MHz. En 1985, Radio Dreyeckland Benfeld et Radio Dreyeckland Strasbourg fusionnent pour former Radio Dreyeckland Moyenne-Alsace. La fréquence 91,4 MHz est attribuée à la station à condition qu'elle se regroupe avec une autre radio : Lawe Uf’m Land (Vivre au Pays).

En 1997, sous l’impulsion d’Agnain Martin, Radio Dreyeckland passe en catégorie commerciale B.

À la fin des années 1990 : de l'ensemble des quatre antennes de Radio Dreyeckland du début des années 1980, il ne subsiste plus que trois stations, celles de Mulhouse, Sélestat et Obernai.

En 2011, le CSA autorise Radio Dreyeckland à diffuser dans les villes de Strasbourg et Saverne.

Depuis décembre 2018, la station diffuse en numérique (DAB+) dans les secteurs de STRASBOURG, MULHOUSE & COLMAR[6].

En novembre 2019, Radio Dreyeckland devient DKL Dreyeckland[6].

Identité de la station[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • Février 2017 : "La radio des souvenirs et des hits"
  • Actuel : "Toute l'Alsace en musique !"

Diffusion[modifier | modifier le code]

En modulation de fréquence[modifier | modifier le code]

La modulation de fréquence permet de diffuser les programmes de Radio Dreyeckland notamment à Strasbourg, Saverne, Obernai, Sélestat, Mulhouse et Altkirch[6].

En numérique terrestre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Note : Radio Dreyeckland est également le nom d'une radio en Allemagne : Radio Dreyeckland Betriebs-GmbH à Fribourg-en-Brisgau en Allemagne.
  2. Radio Dreyeckland Libre (RDL), une station qui a gardé son statut associatif et qui émet à Colmar n’a aucun lien éditorial ou capitalistique avec Radio Dreyeckland d'Alsace.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 30 ans de présence », sur sitemap.dna.fr, Dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 28 avril 2010).
  2. « CSA – Reconduction de Radio Dreyeckland Alsace (67, 68) (communiqué officiel du Conseil supérieur de l'audiovisuel) » [archive du ], sur radioactu.com, RadioActu, (consulté le 28 avril 2010).
  3. Thibault Leroi, « Radio Dreyeckland - Prise de participation de Fédéri » [archive du ], sur radioactu.com, RadioActu, (consulté le 28 avril 2010).
  4. Site du groupe Tertio
  5. « Histoire : Radio Verte Fessenheim, Radio-Star, Radio Fréquence Mulhouse – la nostalgie des radios libres », sur jds.fr/magazine (consulté le 27 janvier 2014).
  6. a b c et d Brulhatour, « Radio Dreyeckland modernise son nom et devient DKL Dreyeckland », sur www.lalettre.pro, (consulté le 20 novembre 2019).
  7. Brulhatour, « Un nouveau logo pour Radio Dreyeckland », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio (consulté le 11 août 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]