Radagaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrestation de Radagaise, miniature médiévale issue du De casibus de Boccace. XVème siècle, BnF.

Radagaise ou Radogast, mort le [1] en Italie, est un chef barbare païen[2] d'origine gothe qui attaque l'Italie sous le règne de l'empereur d'Occident Honorius.

Giorgio Vasari, Defeat of Radagasio below Fiesole, 1563-1565

Biographie[modifier | modifier le code]

À la tête d'une armée hétéroclite composée entre autres de Goths, de Vandales, d'Alamans et d'Alains, Radagaise franchit le Danube puis entre en Italie par les Alpes à la fin de l’année 405[3], balayant les défenses frontalières, puis pillant et ravageant la plaine du .

Se dirigeant vers le sud, il est arrêté près de Florence[réf. nécessaire] en août 406 par le général romain Stilicon commandant une armée romaine considérablement renforcée de contingents barbares[3], et est sévèrement battu près de Fiesole.

Son armée, affaiblie par la famine et manquant d'espace pour combattre ou battre en retraite, est en grande partie exterminée ; le reste est enrôlé de force dans l'armée romaine, dont, à cette époque les soldats et les officiers sont presque tous d'origine barbare.[réf. nécessaire] Radagaise est capturé et exécuté[3] avec les principaux chefs.

"Vers la fin 405, le Goth Radagaise conduisit en Italie un grand nombre de personnes - soi-disant 400 000 - sur les Alpes. L'empire fut paralysé par la peur et, pendant un temps, Stilicon resta avec les troupes à Ticinum. Une fois en Italie, Radagaise divisa ses Forces en trois. Lorsque la saison de campagne de 406 commença Stilicon se mit en marche contre lui. Pris par surprise, Radagaise fut forcé de reculer sur les hauteurs autour de Faesulae, où il a été capturé et exécuté. Les deux autres groupes furent rapidement battus et le reste chassé d'Italie."[4]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peter Heather, The Fall of the Roman Empire: A New History of Rome and the Barbarians, Oxford University Press, New-York, 2006 [ (ISBN 0-19-515954-3)]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Vladimir Kouznetsov, Iaroslav Lebedynsky, Les Alains : Cavaliers des steppes, seigneurs du Caucase : Ier-XVe siècles apr. J-C, Errance, (ISBN 9782877722957, présentation en ligne)
  2. Nicolas de Lamare, Traité de la police, Michel Brunet, (présentation en ligne)
  3. a, b et c Jean-Louis Jouanaud, « 406-410. De l’invasion de la Gaule à la prise de Rome, l’accouchement d’un siècle », in Jean Guyon, Marc Heijmans (directeurs de publication), L’Antiquité tardive en Provence (IVe-VIe siècle) : naissance d’une chrétienté, coédition Arles : Actes Sud Éditions/Venelles : Aux sources chrétiennes de la Provence, 2013 ; 28 cm ; 223 p. (ISBN 978-2-330-01646-3), p. 69
  4. (en) Ian Hughes, Aetius Attila's nemesys (ISBN 978-1-78346-134-9), Radagaisus (p.35)