Racing club de Carpentras XIII du Comtat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
RC Carpentras XIII
Logo du RC Carpentras XIII
Généralités
Nom complet Racing Club de Carpentras XIII et du Comtat
Surnoms Les Taureaux, Les Berlingots
Fondation 1938
Statut professionnel Club de rugby à XIII
Couleurs Rouge et blanc
Stade Stade de la Roseraie
(5 000 places)
Siège Service des sports
avenue Pierre de Coubertin
84200 Carpentras
Championnat actuel Drapeau : France Élite 2
Président Xavier Llorca, Bruno Bouby et Jean-Marc Terragno
Entraîneur

Jérôme Alonso et Gaël Tallec

Maxime Pala (manager général)
Site web carpentras-xiii.fr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Le Racing Club de Carpentras XIII et du Comtat ou RCCC XIII est un club de rugby à XIII français situé à Carpentras, dans le Vaucluse. L'équipe première du club évolue dans le championnat de France de rugby à XIII de deuxième division : l'Élite 2.

Au cours de son histoire, le palmarès du club est de plusieurs titres de champion de deuxième division (le dernier titre date de 2004) et une finale de Coupe de France en 1992.

L'équipe première est entraînée par Jérôme Alonso et Gaël Tallec. Elle évolue à domicile au Stade de la Roseraie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club a été fondé en 1938, il fête en 2018 ses 80 ans d'existence[2]. Il a remporté trois fois le titre de champion de France en Élite 2 et a atteint une fois la finale de la Coupe de France. Le club est considéré par la littérature treiziste, comme un « petit » (club), un « sans grade » qui n'a jamais joué les utilités car il a su « se forger une personnalité »[3].

Après la libération, le club accède à la division nationale, et y occupe la moitié de tableau[3] . Il remporte le championnat de rugby à XIII amateur en 1947 et en 1948, et deuxième division en 1949 et 1950[3].

Le club a formé beaucoup de joueurs devenus internationaux[1], et est réputé dans le milieu treiziste pour sa « politique de formation »[3].

On considère que l'apport de Didier Ouali, entraineur de l'équipe au début des années 2000, a été décisif dans la conquête du titre de Champion d’Élite 2 en 2001[4].

Au mois de juin 2019, un joueur du club nommé au XIII d'or dans la catégorie « Meilleur joueur d'Elite 2 » , Anas Naji , est victime d'insulte à caractère raciste lors de la cérémonie[5].

Un de ses entraineurs, Jérome Alonso dira à l'occasion de cet incident : «  Notre club de Carpentras est régulièrement montré du doigt pour des problèmes de violence, ce qui est vrai, mais chose sur laquelle on travaille semaine après semaine pour s'en débarrasser. Dans beaucoup de stades, on se fait traiter de bande d'arabes. J'ai prévenu Momo Drizza, responsable des arbitres, que si cela se reproduisait ce week-end à Villegailhenc, on quittera le terrain, et on le fera »[5].

Le match auquel il est fait allusion est la demi-finale du Championnat Élite 2, jouée le 15 juin 2019, match qui sera effectivement interrompu à la suite d'incidents divers[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnat de France Coupe de France Championnat de France de deuxième division
  • Champion (0) :
  • Finaliste (0) :
  • Vainqueur (0) :
  • Finaliste (1) : 1992
  • Vainqueur (3) : 1983[3], 2001 et 2004.
  • Finaliste (1) : 2005.


Équipe 2018-2019[modifier | modifier le code]

HUGO BRAVO
ALEXIS RODRIGUEZ
LUDOVIC MOUTON
GILLES GANZ
CHARLY TERRAGNO
DANI DELIC
JORDAN RODRIGUEZ
LIONEL COMTAT
ZORAN PESIC
MAXIME CICIRKO
JIMMY HAVET
CLEMENT BESSAC
MAXIME GROSSON
NEBOJSA ZIVANOVIC
HAMZA BIDA
ISSAM AMMARI
HAMZA MOUADH
FAOUZI DJELLAL
KAIS EL ADHARI
ANAS NAJI

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

On peut citer Alain Etienne, élu le joueur du mois par la revue Treize Magazine en 1998. La revue lui consacre d'ailleurs un poster. Il s'agit d'un ancien joueur de Roanne qui rejoint Carpentras, et se fait remarquer par ses talents de buteur, ce qui ne l'empeche pas d'être parmi les meilleurs marqueurs d'essais de son équipe[7].

SSCICCHITANO CHRISTIAN, ROMANO FRANCK, COMTAT DIDIER, COUSTON DIDIER, TAMGHART AMAR, BOUDOIN CYRIL, ALONSO JEROME, KETTHAB LYES[réf. souhaitée]

Bilan du club toutes saisons et toutes compétitions confondues[modifier | modifier le code]

Année Saison régulière Phase finale Coupe
Class. Points MJ V. N. D. Pp. Pc. Perf. MJ V. N. D. Pp. Pc. Performance
Championnat de France de deuxième division Coupe de France
2018 6e 31 18 9 0 9 450 508 Quart-de-finale 1 0 0 1 18 46 Seizième-de-finale
2019 3e 50 22 15 1 6 617 445 Demi-finale 2 1 0 1 33 40 Quart-de-finale
2020 en cours 0 0 0 0 0 0 0 - 0 0 0 0 0 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Aimé Mouret, Le Who's who du rugby à XIII, Carpentras XIII, Toulouse, Éditions de l'Ixcea, , 291 p. (ISBN 978-2-84918-118-8), p. 58
  2. « Le club de Carpentras fête ses 80 ans : 80 ans ce n’est pas rien et c’est l’anniversaire que va fêter le club de Carpentras le 10 novembre prochain. Une soirée est organisée à cette occasion en présence du Maire de la ville. », sur treizemondial.fr, (consulté le 2 avril 2019)
  3. a b c d et e André Passamar, L'encyclopédie de Treize Magazine, Carpentras XIII, Toulouse, Sud-Ouest Presse impression, 2ème trimestre 1984, 169 p. (ASIN B0014I5GK6), p. 21
  4. (en) Harry Edgar, « French league's Elite : Carpentras », Rugby League World, no 246,‎ , p. 51 (ISSN 1466-0105)
  5. a et b Matthieu Terrats, « Ces insultes racistes qui choquent le rugby à XIII : Deux joueurs d'Élite 2 ont fait l'objet d'insultes racistes dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. », sur lindependant.fr, L'Indépendant,  : « Spectacle, menu de fête, bonne ambiance, tout le monde y trouve son compte. Jusqu'à cette vidéo publiée sur les réseaux sociaux, ponctuée de commentaires au moment de l'annonce des joueurs nommés dans la catégorie Élite 2 : Anas Naji »
  6. « La demi-finale entre VARL et Carpentras ne va pas à son terme », sur Treizemondial.fr,
  7. Pierre Leydier, « Le joueur du mois : Alain Étienne (Carpentras du Comtat) », Treize Magazine, no 197,‎ , p. 23-25 (ISSN 0220-5807)

Liens externes[modifier | modifier le code]