Rachel Hausfater

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rachel Hausfater
Nom de naissance Hausfater
Naissance (65 ans)
Paris, France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Romans, albums pour la jeunesse

Rachel Hausfater, née à Paris en 1955, est un auteur français pour la jeunesse.

Elle a publié près d'une quarantaine d'ouvrages, surtout des romans pour enfants, adolescents et jeunes adultes, mais aussi des albums.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rachel Hausfater est née le près de Paris. Elle a 3 sœurs et 1 frère. Après une adolescence tumultueuse, elle voyage pendant plusieurs années et vit notamment en Allemagne, aux États-Unis ainsi qu'en Israël[1]. Elle s'installe finalement à Paris et devient professeur d'anglais. Elle enseigne pendant 25 ans dans un collège de Bobigny.

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

La recherche des origines, la différence, la Shoah, l'adolescence et ses remous, les rapports parents-enfants, la découverte de l'amour, la quête de la liberté, l'affirmation de soi et les passions (musique, gâteaux...) sont des thèmes récurrents dans ses ouvrages[1]. Certains de ses romans sont dramatiques, d'autres pleins d'humour. Elle aime jouer avec les mots et écrit avec poésie et sensibilité.

Collaboration, traductions, adaptations[modifier | modifier le code]

Elle a écrit plusieurs romans avec Yaël Hassan : "De Sacha à Macha", "Roman portable", "L'Ombre" et "Perdus de vue".

Ses ouvrages sont traduits dans de nombreuses langues : chinois, coréen, japonais, roumain, hébreu, italien, espagnol, anglais, néerlandais...

Certains de ses textes ont été adaptés pour la scène : "Yankov", "Le garçon qui aimait les bébés", "La lumière de Bouchka", "Le chemin de fumée".

Prix[modifier | modifier le code]

  • La Danse interdite : Prix Enfantaisie 2000 (Suisse)
  • L'École des gâteaux : Prix du Mouvement des Villages d’enfants, 2002 – Prix Lire-Élire de Fontenay-sous-Bois, 2003 – Prix Lire-Élire de Saint-Jean-de-Braye, 2003 – Grand Prix des écoles de Villiers-sur-Marne, 2010
  • Gigi en Égypte : Prix PEP Solidarité Lorraine 2004 – Prix Gragnotte, Narbonne 2004 – Prix Livrentête Roman Enfant 2004 – Prix Culture et Bibliothèques pour Tous 2004 – Prix Littéraire des Enfants de Montmorillon 2004 – Prix Goya découverte 2003
  • Le garçon qui aimait les bébés : Prix Lire à Sénard, 2004 – Prix Narisomé de Mayotte, 2005
  • Pourquoi ça fait mal : Prix du Gaillard d’or de Brive-la-Gaillarde, 2006 – Prix Pilp Fiction de l’académie de Versailles, 2006
  • Yankov : Prix des Incorruptibles 2016, catégorie 3e/lycée - Prix Bouquins Malins 2017, Orange
  • L'Été des pas perdus : Prix Chronos 2016-2017, catégorie 4e/3e
  • Perdus de vue : Prix Goya découverte 2017[2] – Prix des écoliers de Livre-Franche 2017, Villefranche-de-Rouergue – Prix Coup de Cœur des Ados 2017, Romilly - Prix Tatoulu Violet 2017 – Prix Chronos Cnav Solidarité 2017 – Prix Gayant Lecture 2018, Douai – Prix des Enseignants de Genevilliers, 2018
  • Lili Nobody : prix des Mots-Dits, 2018, Châteaugiron
  • Tsipora et le vengeur de sang : Prix du Roman de Saint-Nazaire, 2021
  • Aïe love l'anglais : Prix des Grandes Terres, 2021

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le chemin de fumée, Seuil Jeunesse - 1998, et rééd. éditions du mercredi 2019
  • La Danse interdite, Thierry Magnier - 2000, et rééd.
  • Viola Violon, Père Castor Flammarion, Castor poche - 2000, et rééd.
  • De S@cha à M@cha, coécrit avec Yaël Hassan, Flammarion - 2001, et rééd.
  • L'école des gâteaux, Casterman - 2001, et rééd.
  • Le petit garçon étoile, illustrations d'Olivier Latyk, Casterman - 2001, et rééd.
  • Je ne joue plus !, illustrations d'Olivier Latyk, Casterman - 2002
  • Petit roman portable, coécrit avec Yaël Hassan, Hachette - 2002, réédité sous le titre Roman portable, David Nahum Éditeur - 2015
  • Gigi en Égypte, Casterman - 2003, et rééd.
  • Le garçon qui aimait les bébés, Thierry Magnier - 2003, et rééd.
  • Moche, Flammarion - 2004, réédité sous le titre Miralaide, Mirabelle, Flammarion - 2009
  • Dans la rue du bonheur, perdue, La Martinière jeunesse - 2005
  • L'Ombre, coécrit avec Yaël Hassan, Bayard jeunesse, 2005 ; rééd. Nathan poche, 2010
  • Pourquoi ça fait mal ?, éditions Thierry Magnier - 2005
  • La lumière de Bouchka, illustrations de Rémi Wyat, Sarbacane - 2006, réédition en 20
  • Quand elle sera reine, Thierry Magnier - 2008
  • En vrai, Thierry Magnier, 2008
  • Je serai un oiseau, Bayard - 2009
  • Un soir, j'ai divorcé de mes parents, Thierry Magnier - 2009
  • Non au désespoir : Mordechaï Anielewicz, Actes Sud Junior - 2010, et rééd.
  • Dany dit non, Nathan - 2013
  • Yankov, Thierry Magnier - 2014
  • L'été des pas perdus, Flammarion - 2015 et réédition
  • Perdus de vue, coécrit avec Yaël Hassan, Flammarion - 2016
  • Lili Nobody, Nathan - 2016
  • Le saut de l'ange, éditions du mercredi - 2017
  • La lumière de Bouchka, réédition avec nouvelles illustrations d'Emmanuelle Halgand, éditions du mercredi - 2017
  • Le club suisse, éditions du mercredi - 2018
  • Excuses exquises : manuel de survie en milieu scolaire hostile, éditions du mercredi - 2018
  • Aïe love l'anglais, Thierry Magnier - 2019
  • Tsipora et le vengeur de sang, Magnard - 2019
  • Les pochettes surprises, La Martinière - 2019
  • La fille de la maîtresse, Casterman - 2020
  • L'amicale des sans-amis, Casterman - 2020
  • Je m'appelle Wlodjimyerz, Casterman - 2021
  • Coco la clown de la classe, Casterman - 2021

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]