Rabie Ablak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rabie Ablak, un journaliste marocain d'origine rifaine
Rabie Ablak
Ablak Rabie
Informations personnels
Lieu de naissance Al Hoceima
Nationalité Maroc
Ethnie Amazigh
Grandi à Al Hoceima
Années d'activité 2016 à ce jour
Idéologie Mouvement populaire du Rif
Profession Journaliste

Rabie Al-Ablak, dit Rabie Ablak, est un journaliste marocain d'origine rifaine et l'un des détenus du mouvement populaire du Rif, connu pour son implication dans de multiples grèves de la faim pour protester contre ses conditions de détention inhumaines et le traitement qu'il subissait.

Certaines de ses grèves de la faim ont duré plus de 40 jours ; de ce fait, il a été conduit à plusieurs reprises à l'hôpital pour y être soigné. La durée cumulée de ses grèves de la faim sporadiques a dépassé 284 jours [1].

Sa carrière[modifier | modifier le code]

Rabie Al-Ablak était un journaliste correspondant du journal électronique Badil [2] (fondé par le journaliste détenu Hamid al-Mahdawi ) dans la ville d'Al Hoceima où il a participé au mouvement populaire du Rif accompagné d'un certain nombre de personnalités politiques, comme Nasser Zafzafi.

Rabie a été arrêté le 28 mai 2017 dans la ville d'Al Hoceïma[3]- Selon Amnesty International, il a affirmé être torturé après être capturé [4]. Rabie Ablak a été condamné à cinq ans d'emprisonnement à la prison de Tanger II.

Le 6 septembre 2019 [5], Rabie Ablak a entamé une nouvelle grève de la faim, déclarant qu'il ne cesserait sa grève qu'en satisfaisant ses exigences et celles des autres prisonniers politiques du mouvement populaire du Rif [6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]