Rencontres mondiales du logiciel libre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis RMLL)

Rencontres mondiales
du logiciel libre
Image illustrative de l’article Rencontres mondiales du logiciel libre

Type Salon
Création 2000
Coordonnées 43° 36′ 43″ nord, 3° 52′ 29″ est
Village des associations lors des RMLL 2014 de Montpellier.
Stand de l’April au Village des associations lors des RMLL 2014 de Montpellier.
Conférence de Richard Stallman lors des RMLL 2014 de Montpellier.
Conférence de Stéphane Bortzmeyer lors des RMLL 2014 de Montpellier.
Stand de la Free Software Foundation Europe lors des RMLL 2015 de Beauvais.
Stand Linuxfr lors des RMLL 2015 de Beauvais.

Les Rencontres mondiales du logiciel libre, ou RMLL, sont, selon leurs organisateurs, « le plus grand rendez-vous non commercial dans le monde francophone entièrement consacré au logiciel libre et à ses aspects politiques »[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Les Rencontres mondiales du logiciel libre se déroulent chaque année, depuis 2000, au début du mois de juillet. Créées à l'initiative de l’Association bordelaise des utilisateurs de logiciels libres (ABUL), elles ont eu lieu plusieurs années à Bordeaux, puis dans d'autres villes de France ou de pays voisins francophones[2]. La fréquentation de l'événement augmente régulièrement : alors que la première édition avait rassemblé plus de 1 000 personnes venues de plus de 50 pays des cinq continents[3], ce sont plus de 4 000 visiteurs qui se sont déplacés pour assister à l'édition 2008[4].

Les RMLL sont aujourd'hui une combinaison de quatre manifestations simultanées complémentaires :

  • une rencontre de concepteurs et développeurs venant échanger sur leurs projets dans une ambiance conviviale ;
  • une manifestation de sensibilisation au logiciel libre s'adressant à un large public ;
  • un rendez-vous des bénévoles avec le « Village des Associations » ;
  • un lieu de formation personnelle et professionnelle.

L'organisation de conférences techniques est pour les spécialistes l'occasion d'échanger sur leurs projets, tandis que l'organisation de cycles de conférences « grand public » et d'ateliers pratiques permet à tous de découvrir les logiciels libres et de dialoguer avec les auteurs et utilisateurs des logiciels.

Afin de toucher le plus large public possible, les RMLL sont en accès libre et gratuit, et s'appuient sur des structures locales (universités, IUFM, CROUS, chambres de commerceetc.) pour fournir des prestations d'accueil des conférences, d'hébergement et de restauration à coût très modique. Le « Repas du Libre » est le principal événement social de la manifestation ; 413 convives ont participé à celui de l'édition 2008 à Mont-de-Marsan[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

Les RMLL sont constituées, d'une part, de fils de conférences thématiques, d'autre part, de stands où le visiteur peut prendre contact avec des associations ou des entreprises. Les thèmes vont du développement de noyaux et de systèmes d'exploitation à l'étude du contexte légal, économique et politique du logiciel libre en passant par l'éducation et l'éducation populaire. Si les aspects techniques restent un thème central dont la qualité est à la base du renom des RMLL, le champ de la manifestation s'est élargi d'année en année et intéresse la culture, l'art, les loisirs, l'accessibilité et le handicap, l'économie sociale et solidaire, le développement durable, la solidarité internationale

Les RMLL sont organisées par une équipe de bénévoles avec le soutien matériel et financier d'organismes publics, privés et de collectivités territoriales partenaires (régions, départements, communautés urbaines ou d'agglomération, communes) qui aident l'association locale responsable.

Des fils rouges de découverte du Libre, sélection transversale aux thèmes, sont proposés selon les publics. En plus des conférences et tables rondes, de nombreux ateliers sont proposés.

Villages[modifier | modifier le code]

Le visiteur des RMLL est accueilli par un village associatif, ensemble de stands permettant aux associations locales et nationales de présenter leurs activités et leur projet. Un village des entreprises est également organisé en collaboration avec la Chambre de commerce et d'industrie. Ces villages sont une vitrine du dynamisme des acteurs, commerciaux ou non, du logiciel libre. Ils rendent possible une prise de contact informelle et conviviale.

[modifier | modifier le code]

Le premier logotype des RMLL a été dessiné pour la manifestation 2001 par André Pascual, cocréateur de Linuxgraphic.org. Il s'agit d'une création vectorielle réalisée dans Sketch. Le choix du personnage et le nom d'Armelle proviennent de l'homophonie du prénom Armelle et de la prononciation anglo-saxonne RMLL. Il a été utilisé jusqu'en 2009[5].

Villes d'accueil[modifier | modifier le code]

Année Date Ville Pays
2000 5 au Bordeaux France
2001 4 au Bordeaux France
2002 9 au Bordeaux France
2003 9 au Metz France
2004 6 au Bordeaux France
2005 5 au Dijon France
2006 4 au Vandœuvre-lès-Nancy France
2007 10 au Amiens France
2008 1er au Mont-de-Marsan France
2009 7 au Nantes France
2010 6 au Bordeaux France
2011 9 au Strasbourg France
2012 7 au Genève Suisse
2013 6 au Bruxelles Belgique
2014 5 au Montpellier France
2015 4 au Beauvais France
2016 Pas eu de candidat
2017 1er au Saint-Étienne[6] France
2018 7 au Strasbourg[7] France
2019 Pas eu de candidat[8]
2020 3 au Rabat[9] (annulé) Maroc

Rencontres mondiales du logiciel libre décentralisées[modifier | modifier le code]

Les Rencontres mondiales du logiciel libre décentralisées (RMLLd) ont eu lieu à l’île de La Réunion dans la ville de Saint-Joseph sur trois éditions en 2011, 2013 et [10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://sankore.org/en/article/strasbourg-12emes-rencontres-mondiales-du-logiciel-libre-rmll et http://fiches.lexpress.fr/organisation/rencontres-mondiales-du-logiciel-libre_933937 le plus grand rendez-vous non commercial...
  2. Pierre-Amiel Giraud, « Le voyage de militants aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre : pèlerinage ou mission ? », Cahiers Adess, voyage : connaissances, perceptions et mobilités, vol. 2014, no 2,‎ , p. 46–59 (lire en ligne, consulté le )
  3. http://montpel-libre.fr/spip.php?article187
  4. a et b (fr) Bertrand Lemaire, « 4 000 personnes aux Rencontres mondiales du logiciel libre », Le Monde informatique, (consulté le )
  5. « RMLL : un nouveau site et un nouveau logo ? - LinuxFr.org », sur linuxfr.org (consulté le )
  6. « Saint-Étienne capitale mondiale du Logiciel Libre en 2017 », sur zoomdici, (consulté le )
  7. « Rencontres mondiales du logiciel libre édition 2018 à Strasbourg », (consulté le )
  8. Benoît Sibaud, « Appel à candidature pour l’organisation des RMLL 2020 - LinuxFr.org », sur linuxfr.org (consulté le )
  9. « RMLL2020 à Rabat au Maroc » (consulté le )
  10. RMLLd, « Rencontres mondiales du logiciel libre décentralisées à Saint-Joseph de la Réunion », RMLLd, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]