RIOT (système d'exploitation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

RIOT est un système d'exploitation léger pour systèmes en réseau avec des contraintes de mémoire, focalisé sur les appareils à faible consommation électrique pour l'Internet des objets. C'est un logiciel libre, publié sous Licence publique générale limitée GNU (LGPL).

Origine[modifier | modifier le code]

Il a été initialement développé par l'université libre de Berlin, l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) et l'université de sciences appliquées d'Hambourg (HAW Hamburg). Le noyau de RIOT est en majeure partie hérité de FireKernel[1], qui a été développé à l'origine pour les réseaux de capteurs.

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

RIOT est basé sur une architecture à micro-noyaux[2]. Contrairement à d'autres systèmes d'exploitation à faible utilisation de mémoire comme TinyOS ou Contiki, RIOT permet la programmation d'applications en langages C et C++  ainsi que le multithreading et le temps réel[3].

RIOT tourne sur des processeurs 8 bits, 16 bits et 32 bits[4]. Un portage natif lui permet aussi de fonctionner en tant que processus Linux ou OS X, ce qui permet l'utilisation d'outils de développement comme GNU Compiler Collection (GCC), GNU Debugger, Valgrind, ou encore Wireshark. RIOT est en partie compatible POSIX.

RIOT inclut plusieurs piles réseaux[5], dont IPv6, 6LoWPAN, Content centric networking ainsi que des protocoles standards comme RPL[6], User Datagram Protocol (UDP), et CoAP.

Code source[modifier | modifier le code]

Le code source de RIOT est disponible sur GitHub et développé par une communauté internationale de développeurs open-source.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]