Groupe du Rassemblement démocratique et social européen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis RDSE)

Rassemblement démocratique
et social européen
Image illustrative de l’article Groupe du Rassemblement démocratique et social européen
Chambre Sénat
Fondation
(32 ans, 2 mois et 7 jours)
Fusion de Gauche démocratique
Ancien(s) nom(s) Rassemblement démocratique européen
(1989-1995)
Partis membres Mouvement radical
Parti radical de gauche
Territoires de progrès
Parti socialiste
Divers gauche
La Force du 13
Archipel demain
Président Jean-Claude Requier
Représentation
15  /  348
Positionnement Centre gauche à centre
Idéologie Radicalisme
Social-libéralisme
Républicanisme
Laïcisme
Solidarisme
Fédéralisme européen
Site Web rdse-senat.fr

Le groupe du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) — dénommé groupe du Rassemblement démocratique européen (RDE) jusqu’en 1995 — est un groupe parlementaire français au Sénat. Constitué en 1989, il prend la succession du groupe de la Gauche démocratique. D’orientation principalement centriste et radicale, il est actuellement présidé par Jean-Claude Requier et comprend 15 sénateurs.

Historique[modifier | modifier le code]

Le groupe du Rassemblement démocratique européen (RDE) est issu du groupe de la Gauche démocratique (GD), fondé en 1892. Constitué le , il est renommé en « groupe du Rassemblement démocratique et social européen » (RDSE) à la suite des élections sénatoriales de 1995.

À ses débuts, le groupe comprend des personnalités politiques de droite de premier plan, comme Jean François-Poncet ou Étienne Dailly. Il compte également sur ses bancs des élus de centre gauche ou sans étiquette, comme l’homme politique marseillais Robert Vigouroux.

Le RDSE fait figure d’exception dans un paysage politique de plus en plus marqué par un clivage bipartisan. Son positionnement charnière rend difficile son classement au sein de la majorité ou de l'opposition. De fait, il est caractérisé par la liberté de vote de chaque sénateur, qui remplace la discipline de groupe prévalant souvent dans les groupes parlementaires[1].

En 2002, la création du groupe UMP au Sénat accroît le phénomène bipartite à la chambre haute, d'autant que ce groupe possède la majorité absolue jusqu'en 2004. Cette évolution affaiblit le groupe RDSE.

Au fil des années, le groupe comprend davantage de personnalités de gauche que de droite.

Dans le cadre de l'élection présidentielle de 2017, onze membres du groupe accordent leur « parrainage » à Emmanuel Macron[2], un membre à Jean-Luc Mélenchon[3] et un à François Fillon[4]. Quatre sénateurs RDSE n’accordent leur parrainage à aucun candidat[5],[6].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition actuelle
Département Nom Parti
Alpes-de-Haute-Provence Jean-Yves Roux DVG
Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini LFD13
Essonne Olivier Léonhardt DVG
Gironde Nathalie Delattre MR
Hérault Christian Bilhac PRG
Hérault Henri Cabanel DVG
Lot Jean-Claude Requier (président) MR
Lozère Guylène Pantel PS
Meurthe-et-Moselle Véronique Guillotin MR
Pas-de-Calais Jean-Pierre Corbisez PS
Puy-de-Dôme Éric Gold TdP
Hautes-Pyrénées Maryse Carrère PRG
Rhône et métropole de Lyon Bernard Fialaire MR
Var André Guiol TdP
Saint-Pierre-et-Miquelon Stéphane Artano AD

Organisation[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]