Rôles d'Oléron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Rôles d’Oléron, appelés aussi Jugements d'Oléron, sont un recueil de jugements compilés en un code à la fin du XIIe siècle par décision d’Aliénor d'Aquitaine, et qui ont été utilisés comme code maritime dans toute l’Europe. Ils sont à l’origine de la Loi de l'Amirauté britannique.

Historique[modifier | modifier le code]

Vers 1160, Aliénor d’Aquitaine se rend sur l’île d'Oléron à des fins de justice, les pilleurs d’épaves s’y multipliant. Elle y promulgue également un recueil de jurisprudence, codifié, afin de réglementer le commerce maritime. Ce premier code maritime connaît un grand succès. Il est progressivement enrichi : de 24 articles à la fin du XIIe siècle, il passe à 38 quelques décennies plus tard.

Pierre Garcie dit Ferrande fait imprimer dans le Grant Routtier, en 1502 les 24 premiers articles des Rôles d'Oleron, puis en 1520 la totalité des 45 articles[1].

Les articles concernent les marins, les marchands, les capitaines, les affréteurs, les navires, la cargaison, les manœuvres. Il contient les premières mesures de protection sociale concernant les marins.[2]

À la même époque, les constitutum usus sont publiés à Pise.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Estienne Cleirac, Us et coustumes de la mer, Bordeaux, Guillaume Millanges, (lire en ligne). L'exemplaire de l'Université Bordeaux Montaigne conservé à la Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines (Rés. 4301) est aussi consultable en ligne, numérisé dans un format texte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard de Maisonneuve, Le Routier de la Mer v. 1490, 1502, 1520 : Pierre Garcie dit Ferrande, CRHIP, , 468 p. (ISBN 978-2-7466-8417-1), p. 277-311
  2. Jean-Pierre Rey, « Aliénor d'Aquitaine et l'origine de l'assurance maladie au XIIème siècle », Bulletin d'Histoire de la Sécurité Sociale n° 49,‎ , p. 48-56 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]