Révolte des Lustucru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lustucru.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Destruction de Lustucru, par Sébastien Leclerc (1663).

La Révolte des Lustucru a eu lieu en 1662 dans le Boulonnais. Le roi Louis XIV vient d'acheter au roi d'Angleterre la place forte de Dunkerque, enlevée quatre ans plus tôt aux Espagnols par la coalition franco-britannique. Les Boulonnais, bourgeois et paysans, se révoltent contre le roi de France, en raison de la pression fiscale accrue et des réquisitions pour le financement des guerres incessantes.

La révolte est soutenue en sous-main par les agents du roi d'Espagne, avec qui la guerre va reprendre en 1667. La frontière espagnole se trouve à une vingtaine de kilomètres de l'entrée de Boulogne. En effet, jusqu'à 1678 (paix de Nimègue), la frontière passe encore en bordure d'Escoeuilles. Le pouvoir central exerce alors une répression féroce sur la région, mais les Boulonnais résistent à la pression exercée par le roi.

Louis XIV chargea Charles III d'Elbeuf de pourchasser les insurgés. 476 d'entre eux furent condamnés aux galères à vie. Le Boulonnais perdit ses privilèges et fut placé sous surveillance afin d'éviter toute récidive. Le roi voulut bien cependant pardonner les condamnés en leur offrant la grâce, vingt ans après les avoir exemplairement punis.

Nom[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide de Flandre et Artois mystérieux Les guides noirs princesse p 309 Hucqueliers Pas de Calais