Révolte de Koçgiri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La révolte du Koçgiri est une révolte qui fut menée par plusieurs tribus kurdes alévis de la région du Koçgiri en 1921-1922[1].

À l'est de la Turquie, le Koçgiri, à cheval sur l'ouest de Sivas et l'est d'Erzincan, est une région kurde dans laquelle la majorité des habitants sont de confession alévie venus du Dersim.

Au début du XXe siècle, la population kurde de la région était déjà persécutée pour sa confession alévie alors que le pouvoir ottoman prônait l'unicité religieuse avec l'islam sunnite comme religion d'état.

En 1921, en plein passage de l'Empire à la République, plusieurs tribus kurdes s'entendirent pour saisir une cargaison d'armes du pouvoir ottoman et les utiliser pour se rebeller contre les autorités turques.

Les rebelles, prenant beaucoup d'ampleur dans la région en 1921, furent tués pour la plupart et les autorités turques réussirent à écraser définitivement la révolte en 1922. On dénombre entre 4000 et 10 000 kurdes tués durant ces batailles (beaucoup étants des civils touchés par la répression suite à la révolte).

Cette révolte fut l'une des premières révoltes nationalistes kurdes contre l’État turc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Repression of the Koçgiri Rebellion, 1920-1921 sur www.sciencespo.fr : « l'un des nombreux massacres perpétrés par les régimes des Jeunes Turcs puis kémaliste (Arméniens 1915, Pontus 1921, Ararat 1930, Dersim 1937-38, etc.). »