Révolte d'Inaros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chef libyen enchaîné, faïence égyptienne, époque de Ramsès III.

Inaros était le fils d'un chef libyen, probablement de la tribu des Bakales, selon un ostracon trouvé dans les années 1990 dans l'oasis de Kharga.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon les sources grecques, son père aurait été un Psammétique, mais cela n'est pas vérifié. Inaros prit la tête d'un mouvement d'insurrection contre les Perses. Vers 460 av. J.-C., il demande l'aide des Athéniens, qui, déjà en guerre contre la Perse, dépêchent des troupes en Égypte.

Les Athéniens s'emparent dans un premier temps de Memphis et les insurgés sont bientôt presque maîtres du pays. Cependant le roi des Perses Artaxerxès Ier, ne veut pas renoncer au contrôle de l'Égypte. Il tente d'acheter les Lacédémoniens pour les inciter à attaquer l'Attique afin de forcer les Athéniens à quitter l'Égypte.

Cette première tentative ayant échoué, il ordonne à ses armées de reconquérir l'Égypte. En 456 av. J.-C., Inaros bat le général perse Achéménès, mais est ensuite battu par Mégabaze, puis est capturé et crucifié[1].

En 454 av. J.-C., après avoir écrasé les Égyptiens, les Perses obligent les Grecs à quitter Memphis et à se réfugier sur une île où ils soutiennent un siège de 18 mois avant d'être entièrement défaits. Parallèlement, une flotte athénienne venue en renfort est anéantie par la flotte phénicienne.

L'intervention grecque a duré six années entières et a été un désastre qui a coûté la vie à environ 6 000 citoyens athéniens et à de nombreux autres Grecs.

Confusion[modifier | modifier le code]

Il ne faut pas confondre cet Inaros avec un homonyme, héros de plusieurs contes égyptiens tardifs rédigés en démotique, et dont le modèle historique est un chef libyen Inaros fils de Bakennefy ayant vécu vers 675-665 dans le sud-est du Delta.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire universel d'Histoire et de Géographie, éd. Hachette, année 1860, page 875.