Réveillon (Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Réveillon.
Réveillon
Le château et le village de Réveillon.
Le château et le village de Réveillon.
Blason de Réveillon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Sézanne-Brie et Champagne
Intercommunalité Communauté de communes des Portes de Champagne
Maire
Mandat
Daniel Dubois
2014-2020
Code postal 51310
Code commune 51459
Démographie
Population
municipale
106 hab. (2014)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 10″ nord, 3° 27′ 22″ est
Superficie 6,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Réveillon

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Réveillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Réveillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Réveillon

Réveillon est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Réveillon
Villeneuve-la-Lionne
Saint-Martin-du-Boschet Réveillon Joiselle
Saint-Martin-du-Boschet Neuvy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Rivilanet Rivillon vers 1252, Roullon en 1518 [1], Reveillon en 1793.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, le 58e régiment d'artillerie a livré une bataille destinée à retarder l'avancée des troupes allemandes vers Paris. Le régiment a subi alors de nombreuses pertes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2014 Viviane Arnoux[2] PS[3]  
2014[4] en cours
(au 4 juillet 2014)
Daniel Dubois    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 106 habitants, en augmentation de 1,92 % par rapport à 2009 (Marne : 0,82 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
125 163 172 153 187 187 231 277 268
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
247 212 203 185 198 175 180 200 198
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
187 171 159 168 148 112 117 119 124
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
113 109 91 77 103 106 123 104 106
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Reveillon

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : d'argent aux deux fasces de gueules chargées de cinq trèfles d'or, 3 et 2, au chef d'azur chargé d'une aigle aussi d'or.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Réveillon édifié de 1607 à 1617 sur les fondations d'un château fort du XIIIe siècle. Il doit à ses constructeurs, la composition de son architecture : douves, plan en U enserrant une cour. Au XVIIIe siècle, ses propriétaires successifs, le marquis d’Argenson et Jules-Robert de Cotte retouchèrent les fenêtres et embellirent la façade sur jardin à la française d’un fronton sculpté. À la fin du XIXe siècle, de nombreux auteurs y séjournèrent dont Marcel Proust. Le château possède un magnifique colombier, où l’on peut encore grimper par son échelle rotative pour y récupérer œufs et pigeonnaux.
  • L’église Saint-Fiacre, du XVe siècle avec sa nef en forme de vaisseau de bois renversé.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1102 - (ISBN 2600001336).
  2. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  3. Annuaire des mairies de la Marne, EIP/ Les Editions Céline, coll. « Annuaire des mairies de France », 2006-2007 (ISBN 9782352581512), p. 158
  4. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .