Culte (évangélisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Réunion (chrétienne))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Culte (homonymie).

Dans le christianisme évangélique, un culte ou une réunion est un temps où les croyants se rencontrent pour louer, adorer, prier Dieu et recevoir un enseignement (sermon ou prédication) fondé sur la Bible. Il peut avoir lieu avec l'église ou en famille. Les réunions peuvent avoir lieu en semaine, mais celle du dimanche a une connotation spéciale. Dans les églises anglicanes et protestantes, le culte est souvent encadré par la liturgie pour l'exercice des sacrements. Dans les églises évangéliques, le culte est davantage vu comme un acte d'adoration de Dieu, avec une conception plus informelle. Il est parfois appelé réunion ou culte du dimanche.

Origine[modifier | modifier le code]

Le culte est une pratique de la vie chrétienne qui a ses origines dans le culte juif[1]. Jésus-Christ et Paul de Tarse ont enseigné une nouvelle forme d'adoration de Dieu[2]. Dans les Écritures, Jésus est décrit comme se réunissant avec ses disciples pour partager des enseignements et débattre de sujets[3], prier et chanter des cantiques[4] ; dans les Actes des Apôtres, on lit que les premiers chrétiens avaient également cette habitude. Dans la première lettre aux Corinthiens, Paul de Tarse a précisé les principaux éléments composant le culte chrétien à savoir la louange, la prédication, l’offrande, la Sainte-cène ou communion [5].

Forme[modifier | modifier le code]

Le culte dans les églises évangéliques est vu comme un acte d'adoration de Dieu[6]. Il n'y a pas de liturgie, la conception du culte est plus informelle[7]. Il est généralement dirigé par un pasteur. Certains cultes ont lieu dans des auditoriums ou des salles polyvalentes avec peu de signes religieux[8], [9], [10].

Avec le mouvement charismatique des années 1960, une nouvelle conception du culte chrétien a pris place dans plusieurs dénominations [11].

Musique chrétienne contemporaine dans une église évangélique, USA

Dans les années 1980 et 1990, la musique chrétienne contemporaine a pris une place importante dans les chants en commun (louange) [12],[13]. Une grande variété de styles musicaux a développé la louange traditionnelle [14].

Le culte évangélique, parfois appelé réunion, contient deux parties[15], [16], [17], [18], [19]. La première partie débute généralement avec de la musique chrétienne contemporaine. La seconde partie contient généralement la prédication et périodiquement la Sainte-cène [20],[21].

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

Les lieux de cultes sont généralement appelés "temples" ou simplement "bâtiment (d'église)"[22],[23],[24],[25]. Dans certaines megachurches, on parle de "campus"[26],[27]. Pour les chrétiens évangéliques, le bâtiment n'a pas de caractère sacré [28].

Église de maison[modifier | modifier le code]

Les réunions dans des églises de maison se sont également répandues dans certaines régions du monde. En Chine, il s'agirait de 52 millions de personnes en 2010 (ce chiffre est à prendre avec beaucoup de précautions)[29]. Les réunions retransmises par Internet ont accentué cette tendance[30].

Megachurch[modifier | modifier le code]

Les cultes chrétiens prennent des proportions impressionnantes dans les megachurches (églises où plus de 2 000 personnes se réunissent chaque dimanche) [31], [32]. Dans certaines de ces mégaéglises, plus de 10 000 personnes se rassemblent en même temps. On parle alors de Gigachurch[33] ,[34]. C'est le cas, par exemple, des églises Hillsong Church (Australie), Lakewood Church (États-Unis) ou de Yoido Full Gospel Church (Corée de Sud)[35].

Groupes de partage[modifier | modifier le code]

Les GBU sont des groupes où se réunissent des étudiants chrétiens sur les campus, dans 150 pays du monde, pour partager leurs idées sur la Bible [36].

Chrétiens Témoins dans le Monde est présente dans plus dans plus 132 pays du monde. Des rencontres sont organisées dans des restaurants ou autres lieux publics et des hommes d'affaires chrétiens y parlent de leur foi[37] ,[38], [39], [40].

Menaces[modifier | modifier le code]

Dans certains pays musulmans ou communistes, il est difficile voire interdit aux chrétiens de se rassembler publiquement. Seules quelques églises approuvées par le gouvernement peuvent se rassembler légalement [41], [42],[43]. La persécution entraine le développement d'églises de maison, comme en Chine, avec le mouvement des Églises évangéliques de maison[44].

Les rencontres ont ainsi lieu dans des maisons privées, en secret et dans "l'illégalité". Portes Ouvertes, une ONG évangélique, affirme que c'est le cas pour des centaines de millions de chrétiens dans le monde[45]. Chaque année, elle publie son "Index mondial de persécution des chrétiens" et témoigne des difficultés que vivent certains croyants.

Critiques[modifier | modifier le code]

Dans certaines églises évangéliques, l'offrande dominicale chrétienne, composée de la dîme et de dons, occupe beaucoup de temps dans les cultes[46],[47],[48] . La fréquence et la valeur des dons font l'objet d'un suivi particulier,[49],[50]. Il y a également certains discours financiers qui obligent le croyant à donner la dîme (10 %), telle une taxe obligatoire pour éviter les malédictions de Dieu et les attaques du diable, voire la pauvreté [51],[52]. Pour plusieurs analystes [53],[54], ce genre d’enseignement extrémiste est comparé à un business religieux. Cet extrémisme est combattu par des pasteurs[55] et des unions d’église, comme le CNEF, en France [56],[57].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rédaction, bbc.co.uk, Christian worship, Site web officiel, UK, 23 juin 2009
  2. Geoffrey Wainwright, The Oxford History of Christian Worship, Oxford University Press , USA, 2006, p. 465
  3. Amy-Jill Levine, Dale C. Allison Jr., John Dominic Crossan, The Historical Jesus in Context, Princeton University Press, USA, 2009, p. 2
  4. Marc 14.26, Matthieu 26.30; voir John J. Pilch, A Cultural Handbook to the Bible, Wm. B. Eerdmans Publishing, USA, 2012, p. 263
  5. John Paul Heil, The Letters of Paul as Rituals of Worship, Casemate Publishers, USA, 2012, p. 38, 41
  6. Gerald R. McDermott, The Oxford Handbook of Evangelical Theology, Oxford University Press, UK, 2013, p. 311
  7. Roger E. Olson, The Westminster Handbook to Evangelical Theology, Westminster John Knox Press , UK, 2004, p. 284
  8. Jörg Stolz, Olivier Favre, Caroline Gachet, Emmanuelle Buchard, Le phénomène évangélique: analyses d'un milieu compétitif, Labor et Fides, Suisse, 2013, p. 104
  9. Jeanne Halgren Kilde, Sacred Power, Sacred Space: An Introduction to Christian Architecture and Worship, Oxford University Press, USA, 2008, p. 193
  10. Keith A. Roberts, David Yamane, Religion in Sociological Perspective, SAGE , USA, 2011, p. 209
  11. Robert H. Krapohl, Charles H. Lippy, The Evangelicals: A Historical, Thematic, and Biographical Guide, Greenwood Publishing Group, USA, 1999, p. 171
  12. Suzel Ana Reily, Jonathan M. Dueck, The Oxford Handbook of Music and World Christianities, Oxford University Press, USA, 2016, p. 443
  13. Mathew Guest, Evangelical Identity and Contemporary Culture: A Congregational Study in Innovation, Wipf and Stock Publishers, USA, 2007, p. 42
  14. George Thomas Kurian, Mark A. Lamport, Encyclopedia of Christianity in the United States, Volume 5, Rowman & Littlefield, USA, 2016, p. 629
  15. Steven Lafortune, Journal lanouvelle.net, Une église… version 2.0, Canada, 14 janvier 2013
  16. Flora Genoux, Journal lemonde.fr, Comment l’Église évangélique conquiert les Français, France, 02 février 2012
  17. Marie-Ève Cousineau, radio-canada.ca, La montée des églises évangéliques, Canada, 17 novembre 2013
  18. Rémy Chhem, Marc-André Morency, IPIR, Le culte du dimanche à l’Église évangélique baptiste de Québec, Canada, consulté le 13 février 2016
  19. Marie-Claude Malboeuf et Jean-Christophe Laurence, Journal lapresse.ca, Églises indépendantes: le culte de l'argent, Canada, 17 novembre 2010
  20. Charles E. Farhadian, Christian Worship Worldwide: Expanding Horizons, Deepening Practices, Wm. B. Eerdmans Publishing, USA, 2007, p. 112
  21. Chris Green, Pentecostal Ecclesiology: A Reader, BRILL, Netherlands, 2016, p. 148
  22. D. A. Carson, Worship: Adoration and Action: Adoration and Action, Wipf and Stock Publishers, USA, 2002, p. 161
  23. Jörg Stolz, Olivier Favre, Caroline Gachet, Emmanuelle Buchard, Le phénomène évangélique: analyses d'un milieu compétitif, Labor et Fides, Suisse, 2013, p. 99
  24. Anne C. Loveland, Otis B. Wheeler, From Meetinghouse to Megachurch: A Material and Cultural History, University of Missouri Press, USA, 2003, p. 149
  25. Harold W. Turner, From Temple to Meeting House: The Phenomenology and Theology of Places of Worship, Walter de Gruyter, Allemagne, 1979, p.258
  26. Justin G. Wilford, Sacred Subdivisions: The Postsuburban Transformation of American Evangelicalism, NYU Press, USA, 2012, p. 78
  27. Anne C. Loveland, Otis B. Wheeler, From Meetinghouse to Megachurch: A Material and Cultural History, University of Missouri Press, USA, 2003, p. 2
  28. Marie-Claude Malboeuf, Journal lapresse.ca, Au pays des églises invisibles, Canada, 23 juin 2011
  29. Allan Heaton Anderson, " An Introduction to Pentecostalism: Global Charismatic Christianity", Cambridge University Press, Royaume-Uni, 2013, p. 150: "No one knows with certainty how many Christians there are in China".
  30. Candy Gunther Brown, Mark Silk, The Future of Evangelicalism in America, Columbia University Press, USA, 2016, p. 78
  31. Frédéric Dejean, Sur la Troisième vague évangélique…, Site web de Géographie des religions, Canada, 4 janvier 2009
  32. Caroline Côté, Journal Le Courrier du Sud, Église Nouvelle Vie : 4000 fidèles au rendez-vous, Canada, 3 février 2011, pages 4 et 5
  33. Sam Hey, Megachurches: Origins, Ministry, and Prospects, Wipf and Stock Publishers, USA, 2013, page 265
  34. Ed Stetzer, Journal christianitytoday.com, Megachurch Research - Terminology, USA, 9 octobre 2008
  35. Alicia Budich, cbsnews.com, From Megachurch to "Gigachurch", USA, 6 avril 2012
  36. GBUC, Vision, Site web gbuc.ca, Canada, consulté le 13 février 2016
  37. Vinson Synan, Amos Yong, Global Renewal Christianity: Europe and North America Spirit-Empowered Movements: Past, Present and Future, Charisma Media, USA, 2017, p. 26
  38. Rémy Chhem, Marc-André Morency, CROIR, Communauté des hommes d’affaires du plein Évangile, Canada, consulté le 13 février 2016
  39. Magazine christianismeaujourdhui.info, Les réseaux d’affaires chrétiens se multiplient, Suisse, 14 septembre 2010
  40. Nathalie Roy, Journal leveil.com, L’Association des hommes d’affaires du Plein Évangile soulignera ses 25 ans de fondation, Canada, 05 février 2010
  41. Ali Amar, Journal slateafrique.com, Le calvaire des Marocains chrétiens, France, 21 avril 2011
  42. Farid Alilat, Magazine jeuneafrique.com, Jésus-Christ en terre d’Algérie, France, 16 mai 2005
  43. Le Monde.fr avec Reuters, Journal lemonde.fr, Arrestations de chrétiens au Tibet par les autorités chinoises, France, 13 décembre 2011
  44. Brian Stiller, Evangelicals Around the World: A Global Handbook for the 21st Century, Thomas Nelson, USA, 2015, p. 328
  45. Journal lefigaro.fr, Plus de 2000 chrétiens sont morts persécutés en 2013, France, 08 janvier 2014
  46. Trésor Kibangula, « RDC : pasteur, un job en or », JeuneAfrique.com
  47. Marie-Claude Malboeuf et Jean-Christophe Laurence, Journal lapresse.ca, Églises indépendantes: le culte de l'argent, Canada, 17 novembre 2010
  48. Frédéric Dejean, Le fric, c'est chic!, Site web de Géographie des religions, Canada, 16 mars 2011
  49. Yannick Fer, Le système pentecôtiste de gestion de l'argent : Entre illusion subjective et rationalité institutionnelle, Congrès de l'association française de sociologie (AFS), page 7, France, 2011, page
  50. Sophie Bouillon, Journal liberation.fr, Nigeria «Dieu vous enverra un texto pour vous remercier», France, 11 avril 2014
  51. Raoul Mbog, Journal lemonde.fr,Le juteux business du pasteur évangélique Dieunedort Kamdem, France, 25 décembre 2015
  52. Venance Konan, Journal Le Nouveau Réveil, Eglises évangéliques d`Abidjan - Au nom du père, du fils et... du business, Côte d’Ivoire, 10 mai 2007
  53. Harding Djakou Chati, Magazine jeuneafrique.com, Nouveaux lieux de culte en Afrique : qui fait bien son travail, prie au moins 100 fois, France, 12 novembre 2015
  54. Jean-Christophe Laurence, Journal lapresse.ca, Le business religieux, Canada, 17 novembre 2010
  55. AFP, Journal lepoint.fr, Le ruineux Evangile des "théologiens de la prospérité", France, 26 mars 2013
  56. Henrik Lindell, Journal lavie.fr, Théologie de la prospérité : quand Dieu devient un distributeur de miracles, France, 8 aout 2012
  57. Jean-Marie Ribay et Thierry Huser, Dossier sur la théologie de la prospérité, Site web du CNEF, France, 25 février 2013.