Rétenteur d'eau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un rétenteur d'eau est un adjuvant pour matériaux cimentaires tels que les coulis, les mortiers de ciment et les bétons de ciment. Il est utilisé pour réduire la tendance au ressuage de ces matériaux[1]. Ceci augmente alors leur stabilité.

Composition[modifier | modifier le code]

Les rétenteurs d'eau peuvent être des polymères superabsorbants tel que les éthers de cellulose tels que le méthylcellulose (MC), l'hydroxyéthyl méthyl cellulose (en) (HEMC), l'hydroxypropyl méthyl cellulose (HPMC) et le carboxyméthylcellulose (CMC).

Mécanisme[modifier | modifier le code]

Le superabsorbant absorbe une grande quantité d'eau libre du béton et l’interdit ainsi de sortir de ce matériau.

Effets sur le béton frais[modifier | modifier le code]

En plus de réduire la tendance au ressuage, les rétenteurs d'eau augmentent la cohésion et la viscosité des bétons frais fluides. Un compromis est à trouver entre la rétention d’eau et la viscosité et donc la maniabilité du béton frais.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Les rétenteurs d'eau sont surtout utilisés dans le béton autoplaçant[2].

Caractérisation[modifier | modifier le code]

La norme NF EN 413-2[3] indique, entre autres, une méthode d'essai sur mortier frais pour la rétention d'eau.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Dreux, Jean Festa, Nouveau guide du béton et de ses constituants, Eyrolles, 1998 (8e édition)
  2. Jean-Michel Torrenti, Béton, Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 4 juin 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/beton/
  3. NF EN 413-2 Avril 2006 Ciment à maçonner - Partie 2 : méthodes d'essais -