Résultats par département des élections législatives françaises de 1986

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'élection des députés de la VIIIe législature de la Cinquième République française a eu lieu sur 1 seul tour, le .

En effet, pour la première fois sous la Ve république, elles se sont déroulées (partiellement) au scrutin proportionnel (listes départementales) à un seul tour.

Voici les résultats par département (à compléter) des membres.

Ain (4 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives du 16 mars 1986 dans l'Ain[1]
Parti Premier tour Sièges
Voix %
Parti socialiste-Mouvement des radicaux de gauche 32,13 2
Union pour la démocratie française 29,61 1
Rassemblement pour la République 21,32 1
Front national 10,13 0
Parti communiste français 5,57 0
Mouvement pour un parti des travailleurs 0,70 0
Parti socialiste unifié 0,52 0
Inscrits 100,00
Abstentions
Votants
Blancs et nuls
Exprimés

Aisne (5 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives du 16 mars 1986 dans l'Aisne[1]
Parti Premier tour Sièges
Voix %
UDF-RPR 108 246 39,13 2
Parti socialiste 95 236 34,42 2
Parti communiste 43 308 15,65 1
Front national 25 404 9,18
MPPT 4 457 1,61
Inscrits 364 737 100,00
Abstentions 72 548 19,89
Votants 292 189 80,11
Blancs et nuls 15 538 5,32
Exprimés 276 651 94,68

Allier (4 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives du 16 mars 1986 dans l'Alier[1]
Parti Premier tour Sièges
Voix %
UDF-RPR 39,52 2
Parti socialiste 26,51 1
Parti communiste 22,22 1
Front national 6,58
MRG-MGP 4,21
MPPT 0,93
Inscrits 100,00
Abstentions 19,89
Votants 80,11
Blancs et nuls 5,32
Exprimés 94,68

Alpes-de-Haute-Provence (2 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste UDF : 18,37 %.
  • Liste PCF : 14,20 %.
  • Liste FN : 10,59 %.
  • Liste Divers opposition : 1,48 %.
  • Liste MPPT : 0,46 %.
  • Liste Initiative 86 : 0,25 %.

Hautes-Alpes (2 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 6,90 %.
  • Liste FN : 6,81 %.
  • Liste RPR dissidente : 4,92 %.
  • Liste écologiste : 2,11 %.
  • Liste Mouvement pour un parti des travailleurs : 0,45 %.

Alpes-Maritimes (9 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 8,61 %.
  • Liste Verts : 2,45 %.
  • Liste Mouvement pour un parti des travailleurs : 0,50 %.

Ardèche (3 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 9,97 %.
  • Liste FN : 8,36 %
  • Liste d'extrême gauche : 0,89 %.

Cantal (2 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 4,75 %.
  • Liste FN : 3,10 %.
  • Liste d'extrême gauche : 0,64 %.
  • Liste POE : 0,07 %.

Dordogne (4 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 16,28 %.
  • Liste FN : 5,77 %.
  • Liste divers droite : 0,97 %.
  • Liste d'extrême gauche : 0,60 %.

Gard (5 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste RPR : 12,42 %
  • Liste Front d'opposition national (dissidence FN) : 0,94 %.
  • Liste régionaliste : 0,85 %.
  • Liste Mouvement pour un parti des travailleurs : 0,46 %.
  • Liste POE : 0,27 %.

Gironde (11 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste divers gauche : 1,74 %.
  • Liste dissidente FN : 0,97 %.

Landes (3 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 8,03 %.
  • Liste FN : 5,08 %.
  • Liste MRG : 4,05 %.
  • Liste d'extrême gauche : 0,53 %.

Haute-Loire (2 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PS : 26,15 %.
  • Liste FN : 7,49 %.
  • Liste PCF : 4,70 %.
  • Liste divers droite : 3,58 %.
  • Liste d'extrême gauche : 0,84 %.

Lot-et-Garonne (3 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 11,41 %.
  • Liste FN : 8,91 %.
  • Liste dissidente UDF : 6,35 %.
  • Liste MRG : 1,86 %.
  • 2 Listes d'extrême gauche : 0,82 %.
  • 2 Listes divers droite : 0,14 %.

Marne (6 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste FN : 8,94 %.
  • Liste divers droite : 6,63 %.
  • Liste d'extrême-droite : 0,84 %.
  • Liste d'extrême gauche : 0,72 %.

Haute Marne (2 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste FN : 9,69 %.
  • Liste PCF : 7,70 %.
  • Liste POE : 0,86 %.
  • Liste d'extrême gauche : 0,85 %.
  • Liste divers droite : 0,46 %.

Puy-de-Dôme (6 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 7,81 %.
  • Liste FN : 6,06 %.
  • 3 Listes d'extrême gauche : 2,29 %.
  • Liste divers droite : 0,55 %.

Pyrénées-Atlantiques (6 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste FN : 7,65 %.
  • Liste PCF : 6,18 %.
  • Liste régionaliste : 1,69 %.
  • Liste d'extrême gauche : 0,65 %.
  • Liste divers droite : 0,55 %.

Bas-Rhin (9 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste divers gauche : 5,98 %.
  • 2 Listes divers droite : 5,97 %.
  • Liste Verts : 3,65 %.
  • 3 Listes d'extrême gauche : 3,54 %.
  • Liste PCF : 1,60 %.
  • Liste POE : 0,28 %.

Haut-Rhin (7 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste Verts : 3,70 %.
  • 3 Listes divers droite : 3,14 %.
  • Liste PCF : 1,96 %.
  • Liste POE : 0,45 %.
  • Liste MRG : 0,30 %.
  • Liste d'extrême gauche : 0,29 %.

Paris (21 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste PCF : 4,56 %.
  • Liste Divers opposition : 2,58 %.
  • Liste Verts : 1,43 %.
  • Liste Lutte ouvrière : 0,43 %.
  • Liste écologiste : 0,32 %.
  • Liste MPPT : 0,27 %.
  • Liste Alternative 86 : 0,26 %.
  • Liste Initiative 86 : 0,15 %.
  • Liste Parti humaniste : 0,06 %.
  • Liste Divers opposition : 0,03 %.
  • Liste Divers gauche : 0,02 %.
  • Liste Divers opposition : 0,02 %.

Seine-Maritime (12 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

Seine-et-Marne (9 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste UDF-PR : 3,25 %.
  • Liste Verts : 2,17 %.
  • 2 Listes d'extrême gauche : 1,85 %.
  • 2 Listes divers droite : 1,83 %.

Yvelines (12 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste Verts : 2,06 %.
  • 3 Listes d'extrême gauche : 1,31 %.
  • Liste POE : 0,20 %.

Essonne (10 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • 2 Listes divers droite : 5,20 %.
  • Liste Verts : 2,29 %.
  • 3 Listes d'extrême gauche : 1,59 %.

Hauts-de-Seine (13 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

Seine-Saint-Denis (13 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste Alternative 86 : 2,26 %.
  • Liste LO : 1,41 %.
  • Liste Divers : 0,72 %.
  • Liste MPPT : 0,51 %.
  • Liste LCR : 0,24 %.
  • Liste POE : 0,22 %.
  • Liste Divers opposition : 0,06 %.
  • Liste Divers gauche : 0,01 %.

Val-de-Marne (12 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

Val-d'Oise (9 sièges à pourvoir)[modifier | modifier le code]

  • Liste écologiste : 2,82 %.
  • Liste divers droite : 1,73 %.
  • 2 Listes d'extrême gauche : 1,52 %.
  • Liste divers gauche : 0,53 %.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Elections législatives 1958-2012 », sur https://www.data.gouv.fr/ (consulté le 13 février 2017).