Résident général de France au Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Maroc
Cet article est une ébauche concernant le Maroc.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le résident général de France au Maroc, officiellement nommé commissaire résident général[1], est le représentant officiel du gouvernement français à Rabat durant le protectorat français au Maroc (1912-1956).

Ses attributions et pouvoirs furent fixés par décret du du président de la République française, paru dans le premier numéro du bulletin officiel du Maroc[1].

Pendant 44 ans, de Lyautey à Dubois (qui devint le premier ambassadeur de la France au Maroc[2] post-indépendance), 14 résidents généraux se sont succédé.

Liste des résidents généraux[modifier | modifier le code]

  1. Général (puis maréchal à partir de 1921[3]) Hubert Lyautey : avril 1912 - octobre 1925, avec une interruption de décembre 1916 à mars 1917 (pendant laquelle l'intérim fut assuré par le général Henri Gouraud)[4]
  2. Théodore Steeg : octobre 1925 - janvier 1929[4]
  3. Lucien Saint : janvier 1929 - août 1933[4]
  4. Henri Ponsot : août 1933 - mars 1936[4]
  5. Marcel Peyrouton : 21 mars 1936 - 25 septembre 1936[5],[4],[6]
  6. Général Charles Noguès : septembre 1936 - juin 1943[4]
  7. Gabriel Puaux : juin 1943 - mars 1946[4]
  8. Eirik Labonne : mars 1946 - mai 1947[4]
  9. Général Alphonse Juin : mai 1947 - juillet 1951[4]
  10. Général Augustin Guillaume : juillet 1951 - juin 1954[4]
  11. Francis Lacoste[7] : juin 1954 - juin 1955[4]
  12. Gilbert Grandval : juin 1955 - août 1955 [4]
  13. Général Pierre Boyer de Latour : août 1955 - novembre 1955[4]
  14. André Dubois : novembre 1955 - mars 1956[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF]Bulletin officiel de l'Empire chérifien : Protectorat de la République française au Maroc, Rabat, no 1, (lire en ligne), p. 2-3)
  2. a et b Bernard Lugan, Histoire du Maroc : Des origines à nos jours, Ellipses, , 403 p. (ISBN 978-27298-6352-4), p. 285
  3. Abraham Lahnite (préf. Jean Martin), Les Conditions d'établissement du traité de Fez : La Politique berbère du protectorat français au Maroc (1912-1956), Paris, L'Harmattan, coll. « Histoire et Perspectives méditerranéennes », , 336 p., poche (ISBN 978-2-296-54980-7 et 2296549802, présentation en ligne), p. 186
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Abdellah Ben Mlih, Structures politiques du Maroc colonial, L'Harmattan, coll. « Histoire et perspectives méditerranéennes », , 396 p. (ISBN 2738408338 et 9782738408334, lire en ligne), p. 345
  5. Joseph-André Bass, « Les Maudits », Droit et Liberté, no 9 (77),‎ , p. 2 (lire en ligne) [PDF].
  6. Michel Abitbol, Histoire du Maroc, Paris, Perrin, [détail de l’édition], p. 461
  7. Francis Lacoste (1904-1981), courte biographie sur diplomatie.gouv.fr [PDF]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]