Résidence royale du Burundi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le royaume du Burundi est une entité politique gouvernée par un roi. Son territoire correspondait à celui de l'actuel Burundi, situé dans l'Afrique des Grands Lacs, en Afrique de l'Est. Le royaume, à majorité Hutu, était dirigé par un monarque Tutsi, dont le titre était mwami. Créé au xviie siècle, le royaume fut préservé durant la colonisation européenne et fut un État indépendant entre 1962 et 1966.

Le Burundi était organisé en monarchie depuis le 15ème siècle jusqu'à la proclamation de la République du Burundi le 28 novembre 1966.

A l'époque de la monarchie, chaque roi (umwami) avait des capitales (Mbuye, Muramvya, Kiganda, Humure, Bukeye...) disséminées dans le pays. Les capitales étaient plus concentrées dans la région de Muramvya. A la fin de chaque année, la cour royale  organisait la fête des semailles du sorgho (Umuganuro) à laquelle participaient, entres autres, les ritualistes de Gishora.

La résidence royale[modifier | modifier le code]

La spécificité de la résidence royale réside dans son architecture et sa téchnique de construction.  En éffet, la résidence royale est constituée de trois cours inégales.  La première cour ou avant-cour, appelée intangaro, abrite le sanctuaire des tambours sacrés

La deuxième cour la plus grande, qui est la cour royale, comprend la résidence royale (Ingoro).  A l'époque, cette cour était généralement occupée par les grands chefs et l'arrière-cour (Ikigo) comprend l'habitation des servantes, la case de culte (Indaro ya Rugabo) et les greniers. Cette cour était uniquement réservée à la famille royale. Avant d'accéder à la résidence, il y avait une place publique d'accueil  appelée "Inama". Ce lieu servait de premier lieu d'attente à tous ceux qui se présentaient à la cour.

Tambour "Karyenda"[modifier | modifier le code]

Karyenda était le tambour sacré des Rois du Burundi depuis 1450. Au règne du Roi NTARE 1er RUSHATSI, c'était la première institution qu'il mit sur pied juste après son intronisation.

Karyenda était taillé dans un bois qu'on appelle Umuvugangoma. Le Mwami le considérerait comme le symbole de son pouvoir, de sa royauté. Personne ne le voyait à part le Mwami. Il était sorti de son palais lors de l'intronisation du nouveau Roi ou lors de la fête d’Umuganuro

Tambour "Rukinzo"[modifier | modifier le code]

Contrairement pour Karyenda , Rukinzo devrait devrait être battu tout les jours le matin pour réveiller le Roi de même que la famille royale. Rukinzo était chargé également d'accompagner le Roi dans tout ses visites qu'il faisait à l'intérieur du pays.

Le sanctuaire des tambours sacrés[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire des tambours sacrés est une habitation ayant une pièce unique qui sert de palais de tambours à vocation rituelle. Il abrite les deux tambours sacrés (Ruciteme et Murimirwa) couchés sur un établi et orientés vers l'entrée ainsi que les autres tambours posés verticalement à même le sol. 

Les tambourinaires ritualistes de la région et détenteurs de ce patrimoine, apportaient les tambours à la cour royale à l'occasion de la célébration de la fête annuelle des semailles appelé umuganuro.

Le sanctuaire est également construit sur le même principe que la résidence royale, mais présente moins de finesse.

L'habitation des servantes[modifier | modifier le code]

Cette habitation, très simple, est construite suivant le même principe que les précédentes et  n'a aucun décor spécifique. Les personnes qui étaient chargées de cuire les aliments s'appelaient Abakevyi. Ils vivaient là bas.

La résidence de "Kiranga"[modifier | modifier le code]

Au palais royal, il y avait résidence de Kiranga . Pendant cette période, Kiranga avait une mission très importante dans la croyance de la population ,car il se présentait comme le vrai médiateur entre Dieu et la population. Cela veut dire que la population devrait passer chez Kiranga pour prier Dieu tout puissant.

Les greniers[modifier | modifier le code]

Au palais royal, il y avait également les greniers. Ces derniers servaient de collecter la récolte. En principe, la récolte des cultures devrait être mise dans les greniers.

Références[modifier | modifier le code]