Réserve naturelle régionale des grottes de la côte de la Baume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve naturelle régionale des grottes de la côte de la Baume
RNR Grottes de la cote de la Baume - img 49991.jpg
Falaise de la côte de la Baume.
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
5,41 ha[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Création
Site web
Localisation sur la carte de Bourgogne-Franche-Comté
voir sur la carte de Bourgogne-Franche-Comté
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La réserve naturelle régionale des grottes de la côte de la Baume (RNR318) est une réserve naturelle régionale située en Bourgogne-Franche-Comté. Classée en 2017, elle occupe une surface de 5,41 hectares et protège un ensemble de cavités servant de gîtes pour les chauves-souris.

Localisation[modifier | modifier le code]

Périmètre de la réserve naturelle.

Le territoire de la réserve naturelle est dans le département du Jura, sur la commune de Poligny. Il est constitué par une falaise calcaire d'exposition ouest en rive droite de la reculée de Vaux-les-Poligny à une altitude comprise entre 450 m et 550 m. Le site comprend un ensemble de cavités servant de gîtes pour les chauves-souris.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

La présence de chauves-souris est connue depuis une vingtaine d'années. Les recensements de la CPEPESC mentionnent l'année 1992 comme début des observations.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Le site est constitué d'une forêt de pente sur éboulis du type chênaies-charmaies à Stellaire et frênaie laissée en évolution libre depuis plus de 20 ans. Concernant les chauves-souris, le site s'inscrit dans un réseau de cavités localisé régionalement qui servent à la fois au transit printanier et automnal mais également comme site d’hibernation et de reproduction.

Flore[modifier | modifier le code]

Scolopendre

Les pentes d'éboulis sont colonisées par la fougère Scolopendre.

Faune[modifier | modifier le code]

On recense sur le site 14 espèces de chauves-souris dont le Minioptère de Schreibers, présent avec des effectifs de plusieurs centaines d’individus durant les périodes de transit d’automne et de printemps et le Grand rhinolophe qui utilise le Trou de la Baume comme gîte de mise-bas. Les autres espèces qui utilisent le site comme refuge d’hibernation comptent des Vespertillonidés, dont la Pipistrelle commune.

Outre les chauves-souris, le Faucon pèlerin fréquente les falaises.

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

Le site est géré par la CPEPESC.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle a été créée par une délibération du Conseil régional du [2]. Le classement est établi pour une durée de 15 ans reconductible.

Réglementation[modifier | modifier le code]

L'accès aux parties souterraines[3] est réglementé par la délibération de classement qui définit des périodes différentes selon les cavités.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Grottes de la Côte de la Baume », sur Réserves naturelles de France (consulté le 24 janvier 2018)
  2. « Classement de la RNR des grottes de la côte de la Baume », sur Réserves naturelles de France
  3. « Rivière de la Baume », sur Jura Speleo