Réserve naturelle régionale des Isles du Drac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve naturelle régionale des Isles du Drac
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
804,8 ha[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Administration
Site web

Géolocalisation sur la carte : Grenoble-Alpes Métropole

(Voir situation sur carte : Grenoble-Alpes Métropole)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

La réserve naturelle régionale des Isles du Drac (RNR201), ex réserve naturelle du Drac Aval, est une réserve naturelle régionale située en Auvergne-Rhône-Alpes. Classée en 2009, elle occupe une surface de 805 hectares et protège une portion du cours du Drac ainsi que ses milieux riverains en amont de Grenoble.

Localisation[modifier | modifier le code]

Périmètre de la réserve naturelle.

Le territoire de la réserve naturelle est dans le département de l'Isère, sur les communes de Champ-sur-Drac, Champagnier, Claix, Notre-Dame-de-Commiers, Pont-de-Claix, Saint-Georges-de-Commiers, Saint-Martin-de-la-Cluze, Varces-Allières-et-Risset et Vif. Il s'étend le long du Drac depuis le barrage de Notre-Dame-de-Commiers jusqu'au Pont Lesdiguières à Pont-de-Claix sur une longueur d'environ 15 km.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

Le barrage de Notre-Dame-de-Commiers construit en 1963 détourne la majorité du débit de la rivière en laissant un débit réservé de 3 m3 s−1 alors qu'il faudrait au moins 5,5 m3 s−1 pour rétablir la continuité hydraulique[2]. Dans le cadre du SAGE du Drac et de la Romanche, il a été décidé de prendre en compte ce problème par l'intermédiaire de la création d'une réserve naturelle régionale.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

À l'arrivée dans la réserve naturelle, la vallée du Drac s'élargit en une plaine alluviale qui contribue à alimenter la nappe phréatique alimentant Grenoble en eau. Ce site permet à la rivière de divaguer et génère des habitats riverains (bancs de gravier, grèves, terrasses, ripisylve, boisements) d'un grand intérêt écologique malgré leur proximité avec des centres urbains ou industriels importants.

Flore[modifier | modifier le code]

Parmi les 700 espèces végétales recensées, au moins six sont protégées au niveau national ou régional : le Cirse de Montpellier, l'Inule de Suisse, l'Ophioglosse commun, la Ludwigie des marais, le Jonc brun-noir et la Massette naine.

Faune[modifier | modifier le code]

Grenouille dans le Drac.

Une grande diversité d'espèces résulte de la juxtaposition de biotopes différents sur une petite surface. La faune de la réserve naturelle compte plus de 480 espèces. On trouve sur le site le Castor d'Europe et probablement l'Ecrevisse à pattes blanches. Pour les oiseaux, citons l'Engoulevent d'Europe et le Blongios nain qui fréquentent ce site servant également de halte migratoire.

Les amphibiens et reptiles comptent la Coronelle girondine, le Crapaud calamite et l'Alyte accoucheur. Pour les insectes, on note l'Agrion de Mercure, le Sphinx de l'argousier et l'Azuré du serpolet.

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

Certains secteurs font l'objet d'une tolérance d'accès[3].

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est gérée par le SIGREDA (Syndicat Intercommunal de la Gresse du Drac et de leurs Affluents).

Pour des raisons de sécurité liées au fonctionnement du barrage, l'accès au lit majeur du Drac est strictement interdit depuis 1997 par arrêté préfectoral[3].

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle a été créée par une délibération du . Elle est intégrée au SAGE du Drac et de la Romanche.

La réserve naturelle fait également partie de la ZNIEFF de type 1 n°38240001 « Basse vallée du Drac ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Muséum national d'Histoire naturelle, « Isles du Drac (FR9300065) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel, 2003+ (consulté le 12 juin 2014)
  2. « La Réserve Naturelle Régionale des Isles du Drac », sur Drac Romanche
  3. a et b « Accès à la RNR et réglementation », sur Drac Romanche