Réserve naturelle nationale de La Truchère-Ratenelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réserve naturelle nationale de La Truchère-Ratenelle
Réznat truch 3.JPG

Étang Fouget

Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
Superficie
93,04 ha[1]
Création
Administration
Localisation sur la carte de Bourgogne
voir sur la carte de Bourgogne
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La réserve naturelle nationale de La Truchère-Ratenelle[2] (RNN49), est une réserve naturelle nationale située en Bourgogne. Créée en 1980, elle occupe une superficie de 93 ha (67,8 hectares de zones sableuses et 23,2 hectares pour l’Étang Fougé sis à Ratenelle) et se caractérise par la présence de dunes de sables.

Localisation[modifier | modifier le code]

Périmètre de la réserve naturelle.

Le site se situe sur les communes de La Truchère et Ratenelle, non loin de la confluence Saône-Seille, en Bresse et borde la région Rhône-Alpes. Tournus (6 000 habitants), à 8 km au nord-ouest est la localité importante la plus proche ; Mâcon et Bourg-en-Bresse, au sud, sont distantes de 35 et 45 km.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle s'étend sur plus de 90 ha au nord de Pont-Seille. Elle se caractérise par la présence de dunes de sable formés par le vent il y a 5000 ans à partir des alluvions de la vallée de la Saône[3]. Ces milieux très arides ont une flore très réduite. On trouve aussi sur le site une tourbière boisée, rare à une altitude si basse et un étang[4],[5]. Il en résulte 3 écosystèmes variant d'un milieu humide à un sol très sec et des paysages alternant vie et végétation abondantes, à une apparence de désolation comme dans les contrées quasi-désertiques.

Vue de la tourbière

Flore[modifier | modifier le code]

La flore inventoriée comprend 308 espèces végétales dont 12 sont protégées comme les Rossolis à feuilles rondes et intermédiaire dans la tourbière, la Gratiole officinale dans les prairies humides ou l'Hottonie des marais dans les zones d'eau libre. En bordure de l'Étang Fouget, on trouve le bouleau, les carex, les roseaux et saules ainsi que le Peucédan des marais. Sur les dunes, on trouve des tapis de mousses, lichens multicolores, landes à buissons de genêt et Callune fausse bruyère. Il y pousse une petite graminée caractéristique de ces milieux : la Canche blanchâtre[4],[6].

Faune[modifier | modifier le code]

Cuivré des marais

Les inventaires de l'avifaune ont permis de répertorier plus de 150 espèces d'oiseaux dont plus de la moitié sont nicheuses. On trouve ainsi la Rousserolle effarvatte, la Locustelle tachetée, le Bruant des roseaux, etc. La forêt et la tourbière accueillent des espèces liées aux vieux peuplements forestiers comme la Bondrée apivore, la Bécasse des bois ou le Pic noir. Les insectes et invertébrés sont également bien présent sur le site. On peut citer ainsi les Fourmilions dans les zones sableuses et deux papillons protégés : Le Cuivré des marais et le Damier de la succise[4].

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

Le site propose deux sentiers aux promeneurs : le sentier des dunes et le sentier de l'étang[5]

Des visites des lieux sont régulièrement organisées toute l'année[7].

Administration, Plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

En 1990, le Conservatoire des Sites Naturels de Bourgogne est nommé gestionnaire de la réserve par le Préfet de Saône et Loire.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve a été créée par un décret du [8],[9]. Ce décret a été modifié le [10].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Une réserve naturelle nationale en Saône-et-Loire : La Truchère-Ratenelle », article de Stéphane Petit paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 169 (mars 2012), pages 4 à 9.
  • « La réserve naturelle de La Truchère-Ratenelle » par Fernand Nicolas, revue Images de Saône-et-Loire n° 98 (juin 1994), p. 11 à 13.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Muséum national d'Histoire naturelle, « La Truchère-Ratenelle (FR3600049) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel, 2003+ (consulté le 2 mars 2014)
  2. du nom des deux communes de Saône-et-Loire sur lesquelles elle est implantée.
  3. Max Jonin, Mémoire de la Terre : Patrimoine géologique français, Delachaux et Niestlé, , 191 p. (ISBN 2-603-01383-1)
  4. a, b et c « La Truchère-Ratenelle », sur Réserves naturelles de France
  5. a et b « Plaquette de présentation La Truchère-Ratenelle », sur Réserves naturelles de France
  6. [PDF] Dunes interieures avec pelouse ouvertes, sur le site inpn.mnhn.fr
  7. Une trentaine de visites pour découvrir la Bourgogne., sur le site sitesnaturelsbourgogne.asso.fr
  8. « Décret n°80-993 du 3 décembre 1980 portant création de la réserve naturelle nationale de La Truchère-Ratenelle (Saône-et-Loire) », sur Legifrance
  9. Décret ministériel de l'époque, modifié.
  10. « Décret n°2005-1072 du 24 août 2005 modifiant le décret n° 80-993 du 3 décembre 1980 portant création de la réserve naturelle de la Truchère (Saône-et-Loire) », sur Legifrance