Réserve écologique Irénée-Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve écologique Irénée-Marie
Réserve écologique Irénée-Marie.JPG
Réserve écologique vu de l'autre rive du lac Arcand
Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
1,89 km2[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
Administration
Site web
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Green pog.svg
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Green pog.svg

La réserve écologique Irénée-Marie est une aire protégée du Québec située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Mékinac, en Mauricie, dans la province de Québec, au Canada. La réserve écologique protège une forêt de pins blancs, pins rouges et pins gris.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la réserve commémore Joseph Caron (1889-1960), mieux connu sous le nom de frère Irénée-Marie, des frères des Écoles chrétiennes, l'un des collaborateurs du frère Marie-Victorin[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

La réserve écologique est située à environ 50 km à l'ouest de Saint-Joseph-de-Mékinac, dans le bassin de la rivière Matawin. Elle est située dans le territoire non-organisé de Rivière-de-la-Savane dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Mékinac, dans la région de la Mauricie. Elle est enclavée par la zec du Chapeau-de-Paille.

Le territoire de 1,89 km2 est située au nord-est du lac Arcand et de part et d'autre de la rivière des Aigles. Le relief de la réserve va de 290 m sur le bord du lac Arcand à 490 m. Elle est composée principalement d'un escarpement rocheux et d'une platière[3].

Les roches sont composées de gneiss charnockitique et de granitoïdes à orthopyroxène de la province de Grenville. Les roches date du Protérozoïque[4].

Milieu naturel[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1978, Les clubs privés de chasse et pêche sont abolis et sont remplacés par des zones d'exploitation contrôlée dans le but de démocratisé ses activités. Le territoire de la réserve passa alors dans la zec du Chapeau-de-Paille.

La réserve écologique Irénée-Marie a été créée le par un décret du gouvernement du Québec. Elle est la 13e réserve écologique du Québec à avoir été créée[5].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gouvernement du Québec, « Registre des aires protégées au Québec: Réserve écologique », sur Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, (consulté le 28 août 2009)
  2. a et b Gouvernement du Québec, « Fiche toponymique: Réserve écologique Irénée-Marie », sur Commission de Toponymie (consulté le 28 août 2009)
  3. Gouvernement du Québec, « Réserve écologique Irénée-Marie », sur Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (consulté le 29 août 2009)
  4. Carte géologique du Québec : Édition 2002, Ministère des Ressources naturelles, (ISBN 978-2-551-21646-8, OCLC 55545463, lire en ligne)
  5. Gouvernement du Québec, « Les réserves écologiques: Des habitats protégés au naturel », sur Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, (consulté le 29 août 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]