Réseau routier de la Guadeloupe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article présente l'histoire, les caractéristiques et les événements significatifs ayant marqué le réseau routier du département de la Guadeloupe en France.

Au , la longueur totale du réseau routier principal du département de la Guadeloupe se répartit en 416 kilomètres de routes nationales et 619 kilomètres de routes départementales.

Histoire[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Les routes royales[modifier | modifier le code]

Les routes de la Guadeloupe au XIXe siècle, parcourues essentiellement par des chars à bœufs destinés au transport des cannes à sucre et des denrées, des cabrouets, sont des routes en terre souvent étroites et se dégradant rapidement à chaque intempérie. L'ordonnance coloniale de la Guadeloupe du 13 mars 1819 permet de mieux entretenir les chemins impraticables en saison des pluies. Elle définit neuf routes royales. Elles ont une largeur de 7 mètres, mais celle-ci peut être ramenée à 6 mètres dans certaines conditions. Les fossés doivent avoir une largeur de 1,50 mètre en partie supérieure, et de 0,50 mètre en fond, pour une profondeur de 0,50 mètre[1].

Les routes coloniales[modifier | modifier le code]

La loi du 24 avril 1833, sous la Monarchie de Juillet, confère un nouveau statut aux quatre anciennes colonies de la Martinique, de la Guadeloupe, de l'île Bourbon et de la Guyane : ces colonies sont dotées chacune d'un conseil colonial, composé de membres élus sur une base censitaire. Concernant les routes, le conseil colonial de la Guadeloupe adopte un décret le , promulgué le 1er janvier 1843 (signé à Basse-Terre le 21 juillet 1842), introduisant une classification des routes de la Guadeloupe qui sont désormais subdivisées en routes coloniales, chemins vicinaux ou de grande communication, communaux et ruraux. Les routes coloniales, au nombre de 10, se substituent aux anciennes routes royales. Les chemins vicinaux ou de grande communication, déclarés tels quels par décret colonial, ont vocation à relier des communes entre elles. Les chemins communaux sont situés dans le territoire des communes et les chemins ruraux servent à l'exploitation des terres[2].

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Réforme de 1951[modifier | modifier le code]

Avec le décret du , une partie des routes et chemins du département de la Guadeloupe est classée dans la voirie nationale [3].

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Réforme de 2009[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Au , la longueur totale du réseau routier principal du département de la Guadeloupe se répartit en 416 kilomètres de routes nationales et 619 kilomètres de routes départementales[4].

Liste des routes[modifier | modifier le code]

Routes nationales[modifier | modifier le code]

Sur les îles de Basse-Terre et de Grande-Terre[modifier | modifier le code]

Route nationale Longueur (en km) Axe
RN 1 59 Basse-Terre - Pointe-à-Pitre
par la Côte-au-vent de l'île de Basse-Terre
RN 2 87 Basse-Terre - Pointe-à-Pitre
par la Côte-sous-le-vent de l'île de Basse-Terre
RN 3 9.8 Basse-Terre - Saint-Claude
RN 4 34 Pointe-à-Pitre - Saint-François
par la côte sud de l'île de Grande-Terre
RN 5 42 Pointe-à-Pitre - Saint-François
par le centre de l'île de Grande-Terre
RN 6 26 Morne-à-l'Eau - Anse-Bertrand
par la côte ouest de l'île de Grande-Terre
RN 8 15.6 Morne-à-l'Eau - Anse-Bertrand
par le centre de l'île de Grande-Terre
RN 10 5.6 Desserte de la ZI de Jarry
à l'ouest de Pointe-à-Pitre
RN 11 7.8 Rocade nord de Pointe-à-Pitre

Sur l'île de Marie-Galante[modifier | modifier le code]

Route nationale Longueur (en km) Axe
RN 9 16 Saint-Louis - Capesterre-de-Marie-Galante
Route principale de l'île

Routes départementales[modifier | modifier le code]

Sur l'île de Basse-Terre[modifier | modifier le code]

Route départementale Longueur (en km) Axe
1 17 Dalciat/Dorville (Baie-Mahault) - Colin/La Lézarde (Petit-Bourg)
2 7 Lamentin (centre-ville) - Arnouville (Petit-Bourg)
3 4 Capesterre-Belle-Eau (centre-ville) - Parking Petit-Marquisat (départ de chemins vers la Soufrière)
4 6 Saint-Sauveur (Capesterre-Belle-Eau) - Parking des chutes du Carbet
5 5 Gros Morne Dolé (Gourbeyre) - Schœlcher (Trois-Rivières) - Bananier (Capesterre-Belle-Eau)
6 14 Basse-Terre - Vieux-Fort - Sapotille (Trois-Rivières)
7 5 Gourbeyre - Trois-Rivières
8 2 desserte de Trois-Rivières (lieu-dit La Regrettée)
9 5 Gourbeyre - Saint-Claude
10 3 desserte du Plateau de Palmiste (Gourbeyre)
11 4 Saint-Claude - Parking de Piton-Tarade (départ de chemins vers la Soufrière)
12 1 traversée de Basse-Terre
13 8 Vieux-Habitants (centre-ville) - Madeleine (Baillif)
14 1 desserte de l'Hôpital Desmarais (Bouillante)
15 2.5 desserte de Bois Malher (Bouillante)
16 2.5 desserte d'Acomat (Pointe-Noire)
17 5 desserte de L'Espérance (Pointe-Noire)
18 7 Duzer (Sainte-Rose) - Ziotte (Deshaies)
19 5 Sainte-Rose - Parking de la Source Sulfureuse la Sofaïa (Sainte-Rose)
20 1.5 desserte de Baie-Mahault (centre-ville)
22 2 Pointe-Noire (centre-ville) - Baille-Argent (Pointe-Noire)
23 19 Route de la Traversée : Arnouville (Petit-Bourg) - Mahaut (Pointe-Noire)
24 1 desserte de la ZI Jarry-Houëlbourg (Baie-Mahault) - Lauricisque (Pointe-à-Pitre)
25 2.5 boulevard sud-est de Basse-Terre - Morin (Saint-Claude)
26 2.5 boulevard nord-ouest de Basse-Terre - Cité Ducharmoy (Saint-Claude)
27 6 Vieux-Habitants - Vallée de Grand-Rivière
28 1.5 desserte de Morne à Louis (Pointe-Noire)
29 1.5 desserte de Papaye (Saint-Claude)
30 6.5 Baillif - Grand Matouba (Saint-Claude)
32 1 desserte de la ZI Jarry-Houëlbourg (Baie-Mahault)
33 11 desserte de Goyave (centre-ville) et de Petit-Bourg (centre ville) (ancienne RN 1)
34 2 desserte de Desmarais (Bouillante)
35 3 desserte de Morne-Rouge (Sainte-Rose)
36 1.5 desserte de Vincent (Lamentin)
37 1 desserte du domaine Duclos (Petit-Bourg)
38 0.5 desserte de Blanchet (Gourbeyre)
41 4 desserte de Montebello (Petit-Bourg)
42 3 desserte de Bergette (Petit-Bourg)
43 0.6 desserte de Goyave
51 6 Daubin (Petit-Bourg) - Barbotteau (Petit-Bourg)
52 1 rue de Capesterre-Belle-Eau
53 1.5 desserte de Mon-Repas (Capesterre-Belle-Eau)

Sur l'île de Grande-Terre[modifier | modifier le code]

Les routes 101, 102, 103, 104, 105, 108, 109 et 110 traversent les Grands Fonds.

Route départementale Longueur (en km) Axe
101 17 Les Abymes - Le Moule
102 23 Les Abymes - Saint-François
103 9 Pointe-à-Pitre - Grande-Ravine (Le Gosier)
104 6 Bouliqui (Sainte-Anne) - Tombeau (Le Gosier)
105 9.5 Sainte-Anne - Bouliqui (Les Abymes)
106 6.5 Les Abymes - Vieux-Bourg (Morne-à-l'Eau)
107 4 Marieulle (Morne-à-l'Eau) - Vieux-Bourg (Morne-à-l'Eau)
108 4 Morne-à-l'Eau - Chazeau (Morne-à-l'Eau)
109 4 Espérance (Morne-à-l'Eau) - Chouloute (Morne-à-l'Eau)
110 3 Boricaud (Morne-à-l'Eau) - Belle-Place (Sainte-Anne)
111 6 Grands-Fonds (Sainte-Anne) - Gentilly (Sainte-Anne)
112 2 Château-Gaillard (Le Moule) - Duteau (Le Moule)
113 3.5 Pavée (Le Moule) - Palais-Sainte-Marguerite (Le Moule)
114 9 Le Moule - Poirier (Sainte-Anne)
115 8.5 Le Moule - Châteubrun (Sainte-Anne)
116 5 Blonval (Saint-François) - Gardel (Le Moule)
117 3 Bois-David (Le Moule) - La Cour des Braves (Le Moule)
118 9 boulevard nord de Saint-François, desserte de la Pointe des Châteaux
119 4 desserte du Gosier (ancienne RN 4)
120 16 Palais-Sainte-Marguerite (Le Moule) - Beaufond (Anse-Bertrand)
121 5 Maisoncelle (Petit-Canal) - Sainte-Marguerite (Petit-Canal)
122 10 Anse-Bertrand - Fond-Rose (Anse-Bertrand)
122A 1 desserte de la Pointe de la Grande Vigie
123 8 La Rosette (Le Moule) - Bazin (Petit-Canal)
125 5 boulevard de Pointe-à-Pitre (nord-ouest-sud) - Le Raizet (Les Abymes)
126 5 rue de Pointe-à-Pitre (ouest) - Les Abymes centre (tronc commun avec la RN5)
128 4 Port-Louis - Pelletan (Port-Louis)
129 2.5 rocade est de Pointe-à-Pitre (continuité de la RN 11) et traversée des Abymes (ancienne RN 5)

Sur l'île de Marie-Galante[modifier | modifier le code]

Route départementale Longueur (en km) Axe
201 15 Saint-Louis - Capesterre-de-Marie-Galante
202 5.5 Valentin (Capesterre) - La-Haut (Saint-Louis)
203 8 Grand-Bourg - Capesterre-de-Marie-Galante
204 4 Grand-Anse (Grand-Bourg) - Pirogue (Grand-Bourg)
205 11.5 Saint-Louis - Borée (Capesterre)
206 3.5 Saint-Louis - Grand-Anse (Grand-Bourg)

Sur l'île de la Désirade[modifier | modifier le code]

Route départementale Longueur (en km) Axe
207 8 Route principale

Sur l'île des Saintes[modifier | modifier le code]

Route départementale Longueur (en km) Axe
213 7 Tour de l'île
214 3 Route principale

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Eugène Édouard Boyer de Peyreleau, Les Antilles françaises, particulièrement la Guadeloupe, Paris, Librairie Brissot-Thivars, , 645 p. (lire en ligne), p. 285.
  2. M. Bajot, Annales maritimes et coloniales, t. Volume 1, Paris, (lire en ligne), p. 1276-1285.
  3. Fac-simile de l'arrêté interministériel publié au Journal officiel en date du 12 juillet 1951, classant une partie du réseau des routes et chemins du département de la Guadeloupe dans la voirie nationale, sur le site de Wikisara
  4. « Routes de Guadeloupe - Domaine public routier », sur le site de l'exploitant "Routes de Guadeloupe" (consulté le 11 février 2012)

Liens internes[modifier | modifier le code]