Réseau routier asiatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Réseau de route asiatique
Panneau indiquant la route asiatique 2 près de Ratchaburi en Thaïlande

Le projet de Réseau routier asiatique, en anglais Asian Highway (AH), est un projet de coopération entre des pays d'Asie et d'Europe et les Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (CESAP) dont le but est d'améliorer en les harmonisant les réseaux routiers en Asie. C'est l'un des trois piliers du projet ALTID (Asian Land Transport Infrastructure Development) approuvé par la commission de la CESAP commission lors de sa 48e session en 1992, qui comprend par ailleurs le projet de chemin de fer trans-asiatique (Trans-Asian Railway ou TAR) et la facilitation du transport terrestre à travers le continent.

Des accords ont été signés par 32 pays pour permettre au réseau autoroutier de traverser tout le continent et également atteindre l'Europe. Quelques-uns des pays ayant pris part au projet sont l'Inde, Le Sri Lanka, Le Pakistan, la Chine, le Japon, La Corée du Sud et Le Bangladesh. L'essentiel des financements proviennent des nations les plus importantes et les plus avancées comme le Japon, l'Inde et la Chine, mais également d'organisation internationales comme la banque asiatique de développement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les routes asiatiques sont basées sur des standards de classification et de design issues du "Classification and Design Standards for the Asian Highway" développé en 1974.

Les nouveaux standard de classification et de design des routes asiatiques ont été proposé et assumés comme guide général pour les routesasiatiques par la réunion d'un groupe d'experts qui s'est tenu du 29 Novembre au 3 Décembre 1993 à Bangkok, et où étaient représentés 15 pays membres des routes asiatiques.

Objectifs[modifier | modifier le code]

D'après le traité, ce réseau à vocation à interconnecter des routes internationales subrégionales (en considérant des régions de la taille du sud-est asiatique ou du sud et du sud-ouest asiatique), et d'interconnecter des routes locales, et à desservir des villes capitales; les principaux centres industriels et agricoles, les aéroports majeurs, les ports maritimes majeurs et les ports fluviaux majeurs et les les terminaux et dépôts majeurs pour containeurs ainsi que les attractions touristiques majeures[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les routes sont désignées en fonctions de leurs caractéristiques, sous le nom de route primaire, ou de route de première, deuxième ou troisième classe.

Classification des routes
Classification Caractéristiques Type de sol
Route primaire Routes à accès contrôlé pour l'usage exclusif des véhicules à moteur,

par des échangeurs dénivelés seulement,
avec interdiction d'accès pour les Mopeds, les cyclistes, et les piétons
pour permettre la circulation à vitesse élevée des véhicules à moteurs;
les deux chaussées sont séparées par une séparation médiane
(sorte d'autoroute)

Asphalte ou ciment concret
Classe I 4 voies ou plus Asphalte ou ciment concret
Classe II 2 voies Asphalte ou ciment concret
Classe III 2 voies Traitement à double bitume
Classification du terrain
Type de terrain pente (min) pente (max)
L plat, de niveau/nivellé 0% 10%
R roulant 10% 25%
M montagneux 25% 60%
S accidenté 60% +
Vitesse en fonction du terrain et de la classification de la route (en km/h)
Terrain Primary Classe I Classe II Classe III
Level (L) 120 100 80 60
Rolling (R) 100 80 60 50
Mountainous (M) 80 50 50 40
Steep (S) 60 50 40 30

Les voies ont une largeur de 3m50, et sont prévues pour supporter es HS20-44. Il est prévue que des véhicules d'une hauteur de 4m50 puissent circuler.

Sureté[modifier | modifier le code]

En Asie, certaines sections de routes sont assez dangereuses.

  • 0,42 morts /km /année au Bangladesh
  • 0,61 morts /km /année en Indonésie
  • 1,9 morts /km /année en Inde

En comparaison, les routes les plus dangereuses du Royaume-Uni doit faire face à 0,07 morts /km /année[2].

Accidents par types de routes et par milliards de véhicule kilomètre[3]:

  • primary: 2
  • classe 1: 31
  • classe 2: 95
  • classe 3: 68
  • non classé: 166


Numérotation[modifier | modifier le code]

L'AH7 de Yekaterinburg en Russie à Karachi au Pakistan

Les routes asiatiques sont désignées par les deux lettres AH suivies d'un numéro de 1 à trois chiffres. Le traité prévoit que ces routes soient indiquées en blanc sur fond noir?.

Le label AH est l’abréviation de Asian Hiway pour dire route asiatique.

Les numéros à un chiffre sont réservés aux routes desservant l'ensemble du continent, c'est-à-dire plusieurs des sous régions définies ci-après.

Les huit routes transrégionales[modifier | modifier le code]

La Route asiatique 1 ou AH1 ira de Tokyo au Japon à la frontière bulgare à l'ouest d'Istanbul et Edirne, en passant par les deux Corées, la Chine d'Asie centrale, du Sud-Est et du Sud.

La Route asiatique 2 ou AH2 ira de Denpasar en Indonésie à Khosravi en Iran.

La Route asiatique 3 ou AH3, 7,331 km, va de Ulan-Ude, Russie (croisement avec l'AH6) à Tanggu, Chine; et Shanghai, Chine (croisement de l'AH5) à Chiang Rai, Thailande et Kyaing Tong, Myanmar (les deux sur l'AH2)

La Route asiatique 4 (...)

La Route asiatique 5 part de Shanghai, en Chine, passe par le Kazakhstan, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan, le Turkménistan, l'Azerbaïdjan et la Géorgie pour arriver à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie. À son extrémité ouest, l'AH5 se connecte à l'AH1 et la E80.

La Route asiatique 6 sur 10 533 kilomètres part de Busan, en Corée du Sud pour arriver à la frontière entre la Biélorussie et la Russie. La majeure partie du tronçon russe de l'AH6 se confond avec la route transsibérienne. À l'ouest de l'Oural, elle se confond avec la route européenne 30.

La Route asiatique 7 (...)

La Route asiatique 8 (...)

routes d'Asie du Sud-Est[modifier | modifier le code]

Le réseau routier asiatique en Indonésie
L'AH11 de Vientiane au Laos à Sihanoukville au Cambodge
  • Les numéros de 10 à 29 et de 100 à 299 sont attribués à l'Asie du Sud-Est.

Ces routes concernent Brunei, Darussalam, Cambodge, Indonésie, République démocratique populaire du Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam.

routes d'Asie de l'Est et d'Asie du Nord-Est[modifier | modifier le code]

Ces routes concernent le Chine (populaire), la république démoctraique populaire de Corée , Japon, Mongolie, la République de Corée et la fédération de Russie (pour sa partie orientale).

routes d'Asie du Sud [modifier | modifier le code]

  • Les numéros 40-59 et 400-599 sont attribués à l'Asie du Sud .

Ces routes concernent le Bangladesh, Bhoutan, Inde, Népal, Pakistan et le Sri Lanka.

routes d'Asie du Nord, d'Asie centrale et d'Asie du Sud-Ouest.[modifier | modifier le code]

Ces routes concernent l'Afghanistan, Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Iran Kazakhstan, Kirghizstan, la fédération de Russie (à l'exception de la partie orientale), le Tadjikistan, la Turquie, Turkménistan et Ouzbékistan.

Liste des autoroutes d'Asie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des autoroutes de l'Asie.

Distances par pays[modifier | modifier le code]

Le réseau prévu fera au total 140 479 km :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Réseaux routiers voisins[modifier | modifier le code]

Texte des traités des nations unies[modifier | modifier le code]

Les Textes authentiques ont été rédigés en langues russe, anglaise, et chinoise. Les protocoles d'adhésion sont rédigés en langues françaises.

Le nom du traité est donc disponible en quatre langues.

Texte des traités des nations unies
Langue Désignation
anglais INTERGOVERNMENTAL AGREEMENT ON THE ASIAN HIGHWAY NETWORK
chinois 亚洲公路网政府间协定
russe МЕЖПРАВИТЕЛЬСТВЕННОЕ СОГЛАШЕНИЕ ПО СЕТИ АЗИАТСКИХ АВТОМОБИЛЬНЫХ ДОРОГ

Titres français et anglais relatifs à la publication de l'entrée en vigueur

Références[modifier | modifier le code]

  1. Point 1 de l'annexe 1 du traité.
  2. www.unescap.org/sites/default/files/ESCAP%20consultant%20on%20Road%20Safety.pdf
  3. www.unescap.org/sites/default/files/bulletin83_Fulltext.pdf