Réseau de la Gironde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gare de Sainte-Hélène
La gare de Bruges avec un batiment typique de la SE
Autorail De Dion du type M, ayant circulé sur le réseau

Le Réseau de la Gironde est construit par la Société générale des chemins de fer économiques (SE), pour desservir les régions rurales[1] du département de la Gironde. Toutes les lignes sont construites à voie normale.

La concession d'un réseau de deux lignes est attribuée à Mr Perrond, le 4 octobre 1877[2]. Le réseau comprend une ligne, de Lesparre à Saint-Symphorien et deux embranchements de Lacanau à Bordeaux et de Hostens à Beautiran.

La concession du réseau est ensuite retrocédée à Compagnie du chemin de fer des Landes de la Gironde puis à la Société générale des chemins de fer économiques

Les lignes[modifier | modifier le code]

Ancienne Gare de Saint-Médard-en-Jalles avec une locomotive monument

En 1886, est intégrée au réseau, la ligne de la Compagnie du chemin de fer d'intéret local de Nizan à Saint Symphorien

  • Le Nizan - Saint Symphorien - Sore - Luxey, (39,6 km).

En 1913, la ligne de tramway de Bordeaux à Camarsac est rétrocédée à la compagnie des tramways de Bordeaux

Les Ateliers et dépôts se trouvaient à Blaye, Lacanau et Saint Symphorien.

Gares de jonction[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Locomotives à vapeur[modifier | modifier le code]

N° 2901, type 120t, livrée par Fives-Lille en 1867,
N° 2902 à 2905, type 120t, livrées par Fives-Lille en 1875,
N° 3001 à 3017, type 030t, livrées par la SACM à Belfort en 1884-85 (n°3445 à 3460),
N° 3020 à 3023, type 030t, livrées par la SACM à Belfort en 1890 (n°4211 à 4214),
N° 3025 et 3026, type 030t, livrées par la SACM à Grafenstaden en 1925 (n°7095 et 7096),
N° 3027, type 030t, livrée par la SACM à Grafenstaden en 1927 (n°7450),

Voitures à voyageurs[3]

  • voitures de 1ère 2ème et 3ème classe à portières latérales à 2 essieux, 6 unités
  • voitures de 1ère 2ème et 3ème classe à portières latérales à 2 essieux, 12 unités
  • voitures de 3ème classe à portières latérales à 2 essieux, 26 unités

Wagons de marchandises

  • fourgons à bagages, série F 800 à 2 essieux, 14 unités
  • wagons couverts, série K 1000 et Kf 1600 à 2 essieux, 96 unités
  • wagons tombereaux, série U 2000 et Uf 2600 à 2 essieux, 190 unités
  • wagons plats à 2 essieux, série H 3000 et Hf 3600 , 164 unités
  • wagons plats à traverse mobile à 2 essieux, 34 unités

Wagons spéciaux

  • 2 wagons grues

Matériel complémentaire

Autorails
  • M1 à M4, type TE, ,livrés en 1931 par Renault
  • M5 et M6, type MY ,livrés en 1934 par De Dion-Bouton
  • M7 et M8, type MY ,livrés en 1935 par De Dion-Bouton
  • M9 et M10, type MY2 ,livrés en 1935 par De Dion-Bouton
  • M11, type PC ,livré en 1940 par De Dion-Bouton
  • M12, type MY2 ,livré en 1952 par De Dion-Bouton
Remorque pour autorail
  • R1 type NP ,livrée en 1935 par De Dion-Bouton

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.trains-fr.org/facs/lig33.htm
  2. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k210072s/f1.image.r=Bulletin%20des%20lois.langFR.swf voir page 1037
  3. http://www.passion-metrique.net/forums/download/file.php?id=30639&mode=view/SAM_5882A.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]