Réseau de la Gironde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La gare de Bruges avec un batiment typique de la SE
Autorail De Dion du type M, ayant circulé sur le réseau

Le Réseau de la Gironde est construit par la Société générale des chemins de fer économiques (SE), pour desservir les régions rurales[1] du département de la Gironde. Toutes les lignes sont construites à voie normale.

La concession d'un réseau de deux lignes est attribuée à Mr Perrond, le 4 octobre 1877[2]. Le réseau comprend une ligne, de Lesparre à Saint-Symphorien et deux embranchements de Lacanau à Bordeaux et de Hostens à Beautiran.

La concession du réseau est ensuite retrocédée à Compagnie du chemin de fer des Landes de la Gironde puis à la Société générale des chemins de fer économiques

Les lignes[modifier | modifier le code]

En 1886, est intégrée au réseau, la ligne de la Compagnie du chemin de fer d'intéret local de Nizan à Saint Symphorien

  • Le Nizan - Saint Symphorien - Sore - Luxey, (39,6 km).

En 1913, la ligne de tramway de Bordeaux à Camarsac est rétrocédée à la compagnie des tramways de Bordeaux

Les Ateliers et dépôts se trouvaient à Blaye, Lacanau et Saint Symphorien.

Gares de jonction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.trains-fr.org/facs/lig33.htm
  2. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k210072s/f1.image.r=Bulletin%20des%20lois.langFR.swf voir page 1037

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]