ICI RDI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Réseau de l'information)

ICI RDI
Image illustrative de l’article ICI RDI

Création
Propriétaire Société Radio-Canada
Slogan « Quoi qu'il arrive »
Format d'image 480i, 720p
Langue Français
Pays Drapeau du Canada Canada
Statut Spécialisée nationale publique
Siège social Montréal, Québec
Site web radio-canada.ca/rdi
Diffusion
Satellite Bell Télé : 126 (SD), 1882 (HD)
Shaw Direct : 730 (SD), 238 (HD)
Câble Vidéotron : 19
Illico télé numérique : 19 (SD), 619 (HD)
Cogeco : 508 (HD)
Rogers Cable : 612 (SD), 613 (HD)
IPTV Bell Fibe TV : 117 (SD), 1117 (HD)
Telus Télé Optik : 15 (SD), 515 (HD))
Zazeen : 202 (HD)
Aire Drapeau du Canada Canada

Le Réseau de l'information (RDI), connu sous l'appellation ICI RDI, est une chaîne de télévision d'information en continu de la Société Radio-Canada (SRC) créée le [1]. Elle est l'équivalent francophone de la chaîne de télévision d'information anglophone CBC News Network de la Canadian Broadcasting Corporation (CBC).

Historique[modifier | modifier le code]

La Société Radio-Canada dépose son plan de chaîne d'information en continu au CRTC à l'automne 1993. Le projet de chaîne, appelée RDI (pour Réseau de l'information), prévoit une diffusion 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et la création de 184 emplois, dont une soixantaine en dehors de Montréal[2]. La SRC prévoit également déplacer la majorité de ses émissions spéciales d'information de son antenne principale vers RDI. Le projet RDI associe la SRC à plusieurs de ses concurrents (Radio-Québec, TQS), chaînes de télévision étrangères (France 2, Euronews) et câblodistributeurs (Cogeco)[3]. Le réseau TVA, initialement associé au projet, se retire à la dernière minute[2].

Les audiences devant le CRTC débutent le [2]. Le CRTC approuve le projet de chaîne RDI pour une entrée en ondes le [4]. Le ministre des Communications Michel Dupuy confirme en l'attribution de la licence[5].

La chaîne a vu le jour le , sous le leadership de Claude Saint-Laurent[6],[7], directeur de l'information à la SRC de 1991 à 2003. Une de ses particularité par rapport aux autres services existants de la Société était qu'elle se finançait principalement par souscription plutôt que par subvention. 1995 est également l'année du deuxième référendum et de l'intense couverture médiatique dont il fit l'objet. RDI était notamment accusée de biais autant par les commentateurs souverainistes que fédéralistes, desquels l'expression « RD-Oui » est née[8].

Dans le contexte des attentats du 11 septembre 2001, RDI atteint une part de marché record de 10 % de l'auditoire francophone dans le semaine du 10 au 16 septembre 2001[9].

En 2006, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes autorisa la chaîne concurrente Le Canal Nouvelles à s'éloigner de la formule d'un bulletin de manchettes répété toutes les 15 minutes et à diffuser des émissions d'actualité et d'affaires publiques.

La programmation de RDI a été progressivement ajustée. Par exemple, les émissions régionales provenant de l'Atlantique, du Québec, de l'Ontario et de l'Ouest au cours de la matinée et de l'après-midi ont été remplacées par la présentation, en flux, des nouvelles à partir de Montréal.

En soirée, un créneau au cours duquel une émission d'une heure était consacrée à l'approfondissement d'un sujet (Maisonneuve à l'écoute de 1995 à 2003), puis La Part des choses de 2003 à 2007 et Dominique Poirier en direct de 2007 à 2008) a été modifié en faveur d'une émissions plus rythmée couvrant plusieurs sujets (24 heures en 60 minutes). Des émissions de débats et d'opinions ont aussi été ajoutées, notamment Le Club des ex à compter de 2007[10].

Depuis , RDI (Réseau de l'information) a changé son nom pour devenir ICI RDI, conformément au changement de l'image de marque des chaînes de la Société Radio-Canada, dont les noms seront harmonisés afin de mieux refléter leur appartenance à la société d'État[11].

L'écoute de la chaîne au Québec augmente jusqu'à 1,875 million de téléspectateurs par jour entre le 16 et 19 mars 2020 (+ 88 % par rapport à la période septembre 2019-février 2020) alors que la pandémie de coronavirus s'intensifie. ICI RDI atteint une part de marché de 6,5 % chez les francophones (contre 3,1 % sur la période précédente)[12].

Le , la Société Radio-Canada annonce que les chaînes ICI RDI et CBC News Network sont temporairement débrouillées pour permettre au plus grand monde de suivre la couverture de la pandémie de Covid-19[13]. Les deux chaînes avaient déjà été débrouillées au printemps 2020 pour la première vague de la pandémie jusqu'au [14].

Identité corporative[modifier | modifier le code]

Logotypes[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1995–2003 : L'information continue
  • 2003 : Du direct, du contenu, du coeur
  • 2006-2013 : Source d'information
  • 2013-2015 : Le direct c'est notre terrain
  • 2013-2016 : L'info en premier
  • 2016-2020 : Quoi qu'il arrive
  • Depuis 2020 : Essentielle (Pour mieux vous informer)

Organisation[modifier | modifier le code]

Moyens[modifier | modifier le code]

Le réseau dispose des ressources d'information de la Société Radio-Canada :

  • 400 journalistes ;
  • Une dizaine de salles de nouvelles, dont le Centre de l'information à Montréal d'où sont présentées les nouvelles ;
  • Plus de trente bureaux au Canada ;
  • Six bureaux à l'étranger.

Programmes[modifier | modifier le code]

ICI RDI diffuse des bulletins de nouvelles (journaux télévisés) complets à chaque heure.

Plusieurs émissions sont présentées au cours de la journée :

Actuel[modifier | modifier le code]

Information[modifier | modifier le code]

Titre Période Animation
RDI Matin 5h00 à 9h30 (semaine) Marc-André Masson
5h30 à 10h00 (week-end) Caroline Lacroix
Le National 18h00 à 18h30 (semaine seulement) peut varier
23h00 à minuit (semaine seulement)
19h00 à 20h00 (week-end seulement)
22h30 à 23h00 (week-end seulement)
Le National Hebdo 13h00 à 13h30 (samedi seulement) Gabriel Garon, en direct de Toronto
L’INFO 9h30 à 11h30 (semaine) peut varier
13h30 à 16h00 (semaine) Christian Latreille
11h00 à 11h30 (week-end) peut varier
13h30 à 16h30 (week-end) Claudine Bourbonnais
Le Téléjournal 12h00 à 12h30 (tous les jours) Geneviève Asselin (semaine)
Claudine Bourbonnais (week-end)
à partir de 17h00 (week-end seulement) Pascale Nadeau
à partir de 21h00 (tous les jours) Céline Galipeau (semaine)
Pascale Nadeau (week-end)

Affaire publique[modifier | modifier le code]

  • Isabelle Richer avec Isabelle Richer (la semaine entre 11h30 et 12h)
  • La période de questions avec Julie Drolet (le vendredi de 12h30 à 13h30)
  • En direct avec Patrice Roy (la semaine entre 17h et 18h)
  • Zone Économie avec Gérald Fillion et Andrée-Anne St-Arnaud (la semaine 18h30)
  • 24/60 avec Anne-Marie Dussault (la semaine entre 19h et 20h)
  • Les Décrypteurs avec Alexis De Lancer, Jeff Yates et Bouchra Ouatik (dimanche 16h30)

Politique[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Les Grands Reportages (la semaine entre 20h et 21h)

Étranger[modifier | modifier le code]

Anciens[modifier | modifier le code]

Équipe et correspondants[modifier | modifier le code]

Au Canada[modifier | modifier le code]

Le réseau d'ICI RDI s'étend sur une bonne partie du Canada. Liste des correspondants à l'extérieur de Montréal :

Québec[modifier | modifier le code]

  • Québec : Hadi Hassin (matin), Pascal Poinlane (après-midi), Alex Boissonneault (correspondant parlementaire), Sébastien Bovet (chef de bureau à l'Assemblée nationale)
  • Trois-Rivières : Maude Montembeault
  • Sherbrooke : Marie-Hélène Rousseau
  • Saguenay : Louis Martineau

Ontario[modifier | modifier le code]

  • Ottawa : Claudine Richard, Daniel Thibeault (correspondant parlementaire)
  • Toronto : Variable
  • Windsor : Variable

Acadie[modifier | modifier le code]

Ouest canadien[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Jocelyne Blouin (retraitée depuis 2011)
  • Christine Fournier (retraitée depuis 2020)
  • Michel Viens (retraité depuis 2017)
  • Michaëlle Jean (a quitté en 2005 et plus tard nommée comme gouverneure générale du Canada suivi du poste de secrétaire générale de la Francophonie en 2014.)
  • Jean-Philippe Cipriani (a quitté pour le Huffington Post en 2012[16], L'Actualité, La Presse canadienne)
  • Bernard Derome (retraité depuis 2008)
  • Michelle Lamarche (a quitté pour VIA Rail en 2012[16] avant de revenir en journalisme à la colline parlementaire d'Ottawa pour TVA-LCN)
  • Louis Lemieux (retraité depuis 2014)
  • Chu Anh Pham (a quitté pour La Presse en 2012[16], LCN-Argent, CSN pour revenir à ICI RDI en 2017 et repartir pour se présenter au NPD lors des fédérales 2019)
  • Simon Durivage (retraité depuis 2015)
  • Denis Ferland, correspondant parlementaire à Ottawa (retraité depuis 2016)

Audiences[modifier | modifier le code]

Événements particuliers[modifier | modifier le code]

Période PdA en % Téléspectateurs par jour Contexte
2 – 1,8 %[17] NC Lancement de la chaîne
22 – 4 %[18] NC Référendum de 1995
1 – 4,4 %[19] NC Décès de Lady Diana
13 – 3,6 %[19] NC Tragédie des Éboulements
5 – 4,2 %[19] NC Crise du verglas
10 – 10 %[9] NC Attentats du 11 septembre 2001
3 – 1,4 %[20] NC
18 – 4,3 %[20] NC Déclenchement de la Guerre en Irak
24 – 4,4 %[21] NC Commission Gomery et rumeurs d'élections fédérales
9 – 3,4 %[22] NC
31 – 3 %[23] NC
28 – 2,5 %[24] NC
4 – 2,4 %[24] NC
11 – 2,8 %[24] NC Fusillade au Collège Dawson
30 septembre – 9 %[24] NC Effondrement du viaduc de la Concorde
26 mars – 3,2 %[25] NC Suite des élections générales de 2007
7 – 3,4 %[26] NC Ouverture de la 38e législature du Québec
19 – 3,8 %[27] NC Assermentation de Barack Obama comme président des États-Unis
16 – 3,2 %[28] NC Viste de Barack Obama à Ottawa
3,8 %[29] NC Commission Bastarache
21 – 4,4 %[30] NC Conflit étudiant
15 – 4 %[31] NC Commission Charbonneau
2 – 3,9 %[32] NC
16 – 6,5 %[12] 1 875 000 Crise du COVID-19

Saisons entières[modifier | modifier le code]

Période PdA en % Téléspectateurs par jour
Automne 1997 2,8 %[33] NC
Printemps 1998 1,2 %[34] NC
Printemps 1999 2,3 %[35] NC
Automne 2001 2,5 %[36] NC
Printemps 2002 1,6 %[36] NC
Automne 2002 1,7 %[37] NC
Printemps 2003 3,8 %[38] NC
Automne 2003 2,5 %[39] NC
Printemps 2004 3,4 %[39] NC
Septembre 2006 – mai 2007 2,5 %[40] NC
Septembre 2007 – mai 2008 2,2 %[40] NC
Printemps 2011 2,8 %[41] NC
Automne 2013 1,7 %[42] NC
Printemps 2014 2,7 %[42] NC
Septembre 2015 – avril 2016 3,1 %[43] NC
Septembre – décembre 2016 2,9 %[44] NC
Printemps 2018 2,8 %[45] NC
Septembre 2019 – février 2020 3,1 %[12] 997 000

Diffusion[modifier | modifier le code]

ICI RDI est diffusé dans le service de base de la câblodistribution et de la télévision par satellite à plus de 9,8 millions d’abonnés, dont 2 millions au Québec, et est regardée chaque semaine par près d’un demi-million de téléspectateurs anglophones.

Depuis 2006, on peut regarder RDI en direct sur Internet dans les pays étrangers. Une diffusion audio est disponible pour les résidents canadiens. La diffusion est cependant interrompue lors de certaines émissions, afin de respecter les droits de diffusion.

RDI a commencé la diffusion en format haute définition en 1080i depuis le [46], puis passe au format 720p en .

Bien que pouvant être diffusé par ondes hertziennes sur le même canal, et donc la même antenne, qu'ICI Radio-Canada sous le nom de « 2.2 » par exemple (ICI Radio-Canada est émis sur le canal 19 UHF à Montréal sous le nom de « 2.1 », ce qui laisse assez d'espace pour émettre une autre bande télé en haute définition et deux autres à 480 lignes sur le même canal), aucune demande n'a été faite au CRTC dans ce sens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Il y a 25 ans : les balbutiements de l’information en continu en français avec RDI », sur Radio-Canada.ca (consulté le 10 janvier 2020)
  2. a b et c Bernard Plante, « Le projet de la dernière chance pour Radio-Canada », Le Devoir,‎ , A1 (lire en ligne)
  3. Michel Arsenault, « Les nouvelles télé jour et nuit : Radio-Canada est prête à démarrer », L'actualité,‎ , p. 12
  4. Jean Dion, « « Un service vital pour le Canada » : Radio-Canada obtient du CRTC son réseau d'informations continues », Le Devoir,‎ , A1 (lire en ligne)
  5. La Presse canadienne, « Le ministre Dupuy donne le feu vert à RDI : La nouvelle chaîne d'information continue sera accessible aux francophones dès janvier prochain », La Presse,‎ , E6 (lire en ligne)
  6. Office of the Secretary to the Governor General, « M. Claude St-Laurent », sur La gouverneure générale du Canada (consulté le 10 janvier 2020)
  7. « Radio-Canada - Claude Saint-Laurent quitte la direction de l'information », sur Le Devoir (consulté le 10 janvier 2020)
  8. (en) Alain Saulnier, Losing Our Voice: Radio-Canada Under Siege, Dundurn, (lire en ligne).
  9. a et b Stéphanie Bérubé, « Les Québécois toujours champions de la télé », La Presse,‎ , C2 (lire en ligne, consulté le 22 mars 2020).
  10. Frédérick Bastien, Tout le monde en regarde! La politique, le journalisme et l'infodivertissement à la télévision québécoise, Québec, Presses de l'Université Laval, , p. 43-44
  11. Zone Société - ICI.Radio-Canada.ca, « Ce sera ICI Radio-Canada », sur Radio-Canada.ca (consulté le 28 juillet 2017)
  12. a b et c Vincent Brousseau-Pouliot, « COVID-19: les chaînes d’information doublent leur auditoire », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2020)
  13. Société Radio-Canada, « Débrouillage d'ICI RDI », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 16 octobre 2020)
  14. Société Radio-Canada, « Mot de l'Info, ICI RDI : l’opération de débrouillage a pris fin le 30 juin », sur Radio-Canada.ca (consulté le 29 août 2020)
  15. Jérôme Labbé, « L'ex-journaliste économique Claude Beauchamp n'est plus », sur ICI.Radio-Canada.ca, (consulté le 12 mai 2020)
  16. a b et c Richard Therrien, « Départs à Radio-Canada », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  17. La Presse canadienne, « RDI a rejoint 2,6 millions d'auditeurs », Le Soleil,‎ , B8 (lire en ligne)
  18. Louise Cousineau, « Le référendum et le pot d'Oka ont été bons pour le réseau RDI », La Presse,‎ , C14 (lire en ligne, consulté le 22 mars 2020)
  19. a b et c Paul Cauchon, « 20 ans de paroles, 20 ans de débats », Le Devoir,‎ , B7
  20. a et b Olivier Schmouker, « Le conflit armé gonfle l'audience de la télé », Infopresse.com,‎
  21. Hugo Dumas, « Commission Charbonneau: plus populaire que Gomery et Bastarache », La Presse,‎ , C2 (lire en ligne, consulté le 22 mars 2020)
  22. Geneviève Levesque, « Note parfaite pour TVA », Infopresse,‎
  23. Manon Varin, « TVA creuse l'écart », Infopresse,‎
  24. a b c et d Paul Cauchon, « LCN dépasse RDI », Le Devoir,‎ , B8
  25. Manon Varin, « Le Banquier reprend le contrôle », Infopresse,‎
  26. Manon Varin, « La Galère gagne des points », Infopresse,‎
  27. « Étude exclusive: Obama bon pour les nouvelles, les Étoiles pour RDS », Infopresse,‎
  28. « Étude exclusive: Oscars, Obama et Star Académie », Infopresse,‎
  29. Stéphane Baillargeon, « Le feuilleton Bastarache obtient un franc succès télé », Le Devoir,‎ , A3
  30. Marc-André Lemieux, « L'auditoire explose », Le Journal de Montréal,‎ , p. 46
  31. Hugo Dumas, « La SRC embauche Emmanuelle Latraverse de TVA », La Presse,‎ , C3 (lire en ligne, consulté le 22 mars 2020)
  32. Stéphane Baillargeon, « Médias - Qui regarde quoi? », Le Devoir,‎ , B8
  33. Didier Fessou, « Le professeur Cosinus », Le Soleil,‎ , D4.
  34. Nathalie Petrowski, « Le Printemps de TVA, l'Automne de Radio-Canada », La Presse,‎ , D7 (lire en ligne).
  35. Paul Cauchon, « 3,2 % de parts de marché », Le Devoir,‎ , B8.
  36. a et b Paul Cauchon, « La SRC continue à perdre des auditeurs », Le Devoir,‎ , B8.
  37. Louise Cousineau, « Radio-Canada dans la dèche, mais ça aurait pu être pire », La Presse,‎ , C1 (lire en ligne, consulté le 22 mars 2020).
  38. Isabelle Massé, « TVA et Star Académie, stars des BBM », La Presse,‎ .
  39. a et b Infopresse, « Les BBM du Printemps à Québec », Infopresse,‎ .
  40. a et b Isabelle Massé, « Quand RDS donne son 110%! », La Presse,‎ , Y8
  41. « Un média qui ne meurt pas », Guide Médias 2012,‎
  42. a et b « Un petit écran encore fort », Guide Médias 2015,‎
  43. « Parts de marché des réseaux spécialisés francophones – Québec francophone », Guide Médias 2017,‎
  44. « LCN occupe la pole position », Le Journal de Montréal,‎ , p. 38
  45. « Parts de marché des réseaux spécialisés francophones – Québec francophone », Infopresse,‎ , p. 35
  46. Zone Aucun thème sélectionné- ICI.Radio-Canada.ca, « RDI passe à la haute définition », sur Radio-Canada.ca (consulté le 10 janvier 2020)

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]