Réseau de bus R'Bus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

R'Bus
Image illustrative de l’article Réseau de bus R'Bus
Logo du réseau R'Bus

Image illustrative de l’article Réseau de bus R'Bus
Agora Line sur la l'ancienne ligne 514B à la gare d'Argenteuil

Situation Île-de-France
Type Autobus
Entrée en service
Fin de service
Longueur additionnée des lignes 137.40
Lignes 15
Fréquentation Entre 5 600 000 et 19 050 000 voyageurs par an en 2007[1],[2]
Exploitant Transports du Val-d'Oise
Site internet Site officiel
Réseaux connexes (M) Autobus d'Île-de-France
Réseau RATP
Autres réseaux
Noctilien
Bus à haut niveau de service (Tvm, T Zenetc.)
Express et Mobilien
TàD Île-de-France Mobilités
Transilien SNCF

R'Bus était le nom commercial du réseau de bus desservant la communauté d'agglomération Argenteuil-Bezons ainsi que les communes avoisinantes, exploité par la société Transports du Val-d'Oise, elle-même filiale du groupe Transdev. Le réseau était formé de seize lignes, dont trois assuraient la desserte scolaire du lycée E. Gallois et du collège Colette de Sartrouville. Une ligne était quant à elle exploitée par l'établissement Transdev de Montesson La Boucle.

Le siège de l'établissement gérant le réseau R'Bus était situé au no 18 de la rue Jean-Poulmarch à Argenteuil[3].

Le , ce réseau est supprimé et remplacé par le réseau de bus d'Argenteuil - Boucles de Seine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau R'Bus a été mis en service le [4].

En raison de la baisse de sa fréquentation durant la deuxième moitié des années 1990, les villes d'Argenteuil, Bezons et Sartrouville et le transporteur s'engagent dans « un contrat de progrès » en partenariat avec le STIF[5].

Le , la ligne 1 voit son itinéraire modifié afin de mieux desservir le Vieux Pays de Sartrouville tel que le centre commercial du Plateau et la cité des Indes. À cette même date, la ligne 30.19 est créée, correspondant au prolongement de la ligne 30.05 de la gare de Cormeilles-en-Parisis à la gare de Sartrouville. Cette nouvelle ligne est exploitée en pool entre Transports du Val-d'Oise et les cars Lacroix[6].

Le réseau subit une restructuration de son parc le avec la suppression de la ligne 35, qui reliait Argenteuil — Poste du Val à Argenteuil — Place Chauvelot[7], où elle ne transportait que onze voyageurs par jour et faisait doublon avec plusieurs lignes. La ligne 514 est limitée à Bezons - La Berthie tandis que la ligne 24 reprend son itinéraire à Bezons en rejoignant la gare de Houilles - Carrières-sur-Seine. Afin d'améliorer la desserte des zones industrielles, la ligne 5 est prolongée du parc d'activités du Prunay jusqu'au parc d'activités des Perriers en semaine[8]. La ligne 9 est équipée intégralement de bus articulés[9].

La ligne PAVA voit le jour le en assurant la desserte du parc d'activités du Val-d'Argent à Argenteuil. Cette mesure s'inscrit dans un plan de modernisation du parc. La ligne 34 voit son itinéraire modifié et la desserte des Coteaux d'Argenteuil assurée du lundi au vendredi toute la journée alors qu'auparavant cette desserte n'avait lieu qu'aux heures de pointe[10],[11].

Le , la ligne 1 améliore ses correspondances avec la ligne 5 et la navette PAVA : deux arrêts sont créés et deux changent de nom[12] et la ligne PAVA voit également ses correspondances améliorées avec la création d'un arrêt et le déplacement d'un autre[13].

Depuis le , la ligne 5 est prolongée de Parc d'activités des Perriers jusqu'à Parc d'activités des Trembleaux et voit alors sa fréquence renforcée du lundi au samedi[14]. Ce renfort a permis une meilleure desserte des zones industrielles du Plateau de Sartrouville[15].

Le , date de l'inauguration du prolongement vers Pont de Bezons de la ligne de tramway T2, de nombreux changements dans les itinéraires des bus sont intervenus. Deux lignes ont été créées et quatre lignes ont été modifiées[16],[17].

  • La ligne 3 est créée en reliant Sartrouville - Sureaux à Pont de Bezons en desservant le quartier de l’Agriculture à Argenteuil.
  • La ligne 4 fusionne avec la ligne 24, qui reliait Bezons - Justice à Gare de Houilles - Carrières-sur-Seine[18], et elle est prolongée de Argenteuil - Le Prunet à Gare de Houilles - Carrières-sur-Seine.
  • La ligne 6 reprend l'itinéraire de la ligne 92 Mobilien (Gare d'Argenteuil à Gare de Nanterre - Préfecture)[18] et la ligne 367 l'autre partie depuis Pont de Bezons jusqu'à gare de Nanterre-Université. Cette nouvelle ligne dessert le centre-ville de Bezons et son offre est améliorée par rapport à la ligne 92.
  • La ligne 9, ligne la plus forte du réseau, voit la desserte du quartier Voltaire à Sartrouville repris par la ligne 272 ; par ailleurs, les services partiels sont supprimés entraînant la disparition de la ligne 9 Navette qui reliait la gare de Sartrouville à la cité des Indes[19] et un itinéraire unique par les quais de Seine est mis en place.
  • La ligne 514 est simplifiée : la 514B (Bezons - Sacco et Vanzetti à Gare d'Argenteuil) est fusionnée avec la ligne 9 entre Gare d'Argenteuil et Val Notre-Dame et la ligne 4 assure dorénavant la liaison entre Val Notre-Dame et Pont de Bezons. La ligne 514E est renommée 514.

Les lignes 8, 34 et 514 étant en situation de surcharge, le STIF vote le renfort de ces trois lignes à partir du [20] La ligne 8 transporte près de 4 000 voyageurs par jour et la ligne 514 a vu son amplitude de soirée prolongée de 22 h à h 30[21].

La ligne 1 a vu son offre renforcée du lundi au samedi, son amplitude horaire prolongée le soir et la création d'un service les dimanches et fêtes depuis le [22].

Avec la mise en service de la ligne 8 du tramway d'Île-de-France, la ligne 514 change d'indice et devient la ligne 7[23], à partir du . Son offre est renforcée toute la semaine et son itinéraire modifié à Épinay-sur-Seine pour desservir le terminus Épinay - Orgemont du T8[24]. L'arrêt Les Tilleuls est supprimé au profit de la déviation par Épinay - Orgemont et l'arrêt Orgemont est renommé Stalingrad.

Le , la ligne 3 est prolongée jusqu'à la gare de La Frette - Montigny, sa fréquence est renforcée en semaine aux heures de pointe avec un bus toutes les quinze minutes et son amplitude horaire est élargie. La ligne PAVA, sous-ligne de la ligne 1, est renumérotée sous l'indice 17 afin d'améliorer la lisibilité du réseau pour les voyageurs[25],[26].

Le 4 septembre 2017, l'itinéraire de la ligne 5 est modifié : les arrêts Voltaire, Milhaud et Aristide Briand sont supprimés et l’arrêt Convention dans le sens Gare de Sartrouville - P.A des Trembleaux est déplacé[réf. souhaitée].

Le , la ligne 34 abandonne son tronçon entre la gare de Houilles - Carrières-sur-Seine et le lycée Les Pierres Vives de Carrières-sur-Seine au profit de la nouvelle ligne H du réseau de bus Bus en Seine[réf. souhaitée].

En date du , le réseau est supprimé et les lignes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 17, 18, 34, 501, 502 et 503 — la 45 est définitivement supprimée — intègrent le réseau de bus d'Argenteuil - Boucles de Seine en raison de l'ouverture à la concurrence de ceux-ci.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Entreprise exploitante[modifier | modifier le code]

Le réseau est exploité par l'entreprise Transports du Val-d'Oise, filiale du groupe Transdev.

Le , le groupe Veolia Transport alors filiale de Veolia environnement, qui gérait le réseau, fusionne avec Transdev pour donner naissance à « Veolia Transdev » qui devient le no 1 privé mondial dans le secteur des transports[27].

Deux ans plus tard, en , le groupe étant endetté de plusieurs millions d'euros, celui-ci adopte le nom de Transdev à la suite du désengagement de Veolia environnement, détenteur de Veolia Transport[28].

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Au , la flotte comprenait des midibus (Heuliez GX 137 L), des autobus standards (Irisbus Citelis Line, Heuliez GX 327 et GX 337 Elec, Lion's City L, Mercedes-Benz Citaro Facelift et C2) et des autobus articulés (Heuliez GX 437 et Mercedes-Bezn Citaro G première génération, Facelift et C2).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Débat Public – Prolongement de l’A16 de l’Isle d’Adam à la Francilienne, sur le site cpdp.debatpublic.fr, consulté le 14 décembre 2014.
  2. Hors lignes 5, 18, 501, 502 et 503
  3. Transports du Val-d'Oise, sur le site societe.com (rubrique Etablissements, en bas de page), consulté le 22 novembre 2014.
  4. Communauté de communes de la Boucle de la Seine – Extrait du registre des délibérations du conseil communautaire, du 4 février 2009, p. 2, sur le site cc-boucledelaseine.fr, consulté le 22 novembre 2014.
  5. [PDF] Conseil communautaire de la communauté de communes de la Boucle de la Seine — Mercredi 16 avril à 20h30 — Mairie de Houilles, pp. 27 et suiv. du PDF, sur le site cc-boucledelaseine.fr, consulté le 14 décembre 2014.
  6. Réseaux Urbains no 11, page 38, édition de novembre-décembre 1996, sur le site fptu.fr, consulté le 2 février 2019.
  7. Plan du réseau R'Bus, édition octobre 2000, sur le site web.archive.org, consulté le 8 avril 2015.
  8. Horaires ligne 5, édition du 25 août 2008, consulté le 21 décembre 2014.
  9. R'bus modernise ses lignes, sur le site leparisien.fr, consulté le 11 décembre 2014.
  10. Une navette pour la zone d'activités du Val, sur le site leparisien.fr, consulté le 7 décembre 2014.
  11. Horaires ligne 34, édition du 25 août 2008, consulté le 21 décembre 2014.
  12. Plus de correspondance sur votre ligne 1 !, sur le site web.archive.org, consulté le 21 décembre 2014.
  13. Des correspondances améliorées sur la ligne PAVA !, sur le site web.archive.org, consulté le 21 décembre 2014.
  14. STIF – Prolongement et renfort de la ligne du réseau R'Bus, communiqué de presse du 1er septembre 2011, sur le site stif.org, consulté le 13 novembre 2014.
  15. Les entreprises obtiennent une meilleure desserte de bus, sur le site leparisien.fr, consulté le 7 décembre 2014.
  16. STIF – Un réseau de bus réorganisé et amélioré pour accompagner la mise en service du prolongement du tramway T2, communiqué de presse du 14 novembre 2012, page 2, sur le site stif.org, consulté le 13 novembre 2014.
  17. Réseau bus Argenteuil, Bezons et Sartrouville, sur le site https://web.archive.org/, consulté le 13 novembre 2014.
  18. a et b Réseau bus - TVO, sur le site web.archive.org, consulté le 13 novembre 2014.
  19. Plan du réseau R'Bus, édition septembre 2009, sur le site web.archive.org, consulté le 17 décembre 2014.
  20. STIF – Plus de 120 lignes de bus améliorées, communiqué de presse du 10 juillet 2013, page 10, sur le site stif.org, consulté le 13 novembre 2014.
  21. Des bus plus souvent sur des lignes TVO, sur le site leparisien.fr, consulté le 7 décembre 2014.
  22. STIF – Le STIF vote le renfort d'offre de 30 lignes de bus, communiqué de presse du 10 juillet 2013, page 2, sur le site stif.org, consulté le 13 novembre 2014.
  23. Argenteuil - Avec l'arrivée du tramway T8 votre ligne 514 est modifiée, sur le site transdev-idf.com, consulté le 6 décembre 2014.
  24. STIF – Le conseil du STIF vote le renfort d'offre de 39 lignes de bus, communiqué de presse du 10 juillet 2013, page 5, sur le site stif.org, consulté le 13 novembre 2014.
  25. STIF — Le STIF vote le renfort d'offre de 37 lignes de bus, page 6, communiqué du 10 décembre 2014, sur le site stif.org, consulté le 18 décembre 2014.
  26. Plus proche de vous, la ligne 3 va encore plus loin, sur le site transdev-idf.com, consulté le 22 février 2015.
  27. Veolia Transdev : le géant des transports publics est né, publié le 4 mars 2011, sur le site mobilicites.com, consulté le 18 février 2015.
  28. Veolia Transdev se renomme Transdev, publié le 26 mars 2013, sur le site lesechos.fr, consulté le 18 février 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • France Passion des Transports Urbains (FPTU) : Île-de-France - Tome 3, Réseaux Urbains, , 146 p. (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]