Réseau départemental des sites et musées de la Manche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le réseau départemental des sites et musées de la Manche mis en place par le conseil général de la Manche (devenu conseil départemental) regroupe dix-huit sites patrimoniaux sur l'ensemble du département de la Manche (France), dont quatorze sont ouverts au public.

Une politique originale et volontariste du conseil général de la Manche[modifier | modifier le code]

Initié dans les années 1980, un réseau départemental de musées, de monuments historiques et de maisons d’artiste a été progressivement mis en place par le conseil général de la Manche.

Après avoir bénéficié, au cours des ans, de différentes formes de gestion (syndicat mixte, associations, régie), ce réseau est désormais sous la responsabilité unique de la Direction des sites et musées départementaux (DSMD) créée en 2004. La DSMD est un service public administratif qui a comme objectif d’assurer la restauration et l’aménagement de ce réseau de sites patrimoniaux et de musées, la cohérence de la gestion de l’ensemble de ces sites, le développement de leur animation et leur valorisation.

Un réseau patrimonial très diversifié[modifier | modifier le code]

Le réseau départemental est constitué de dix-huit sites patrimoniaux dont quatorze sont désormais ouverts au public. Ce réseau présente une très forte diversité par :

son implantation sur l’ensemble du département : 16 communes et 14 cantons, avec une répartition sur tout le territoire, sauf le Saint-Lois et la Côte des Iles,

le type des équipements culturels qui le composent et qui se chevauchent souvent sur un même site :

  • musées d’histoire et d’ethnologie ,
  • monuments historiques religieux, militaires ou industriels ,
  • maisons d’artistes,
  • centres d’interprétation des milieux naturels ,

les thématiques patrimoniales étudiées, préservées et médiatisées:

  • la mer et le milieu littoral,
  • l’agriculture et le monde rural,
  • les activités préindustrielles présentes sur le département,
  • la vie et l’œuvre de créateurs ayant vécu dans le département,
  • l’histoire locale et l’architecture militaire et religieuse,
  • les milieux naturels et l’art des jardins.

l’origine de l’intégration des équipements dans le réseau :

  • acquisition départementale en saisissant principalement des opportunités foncières,
  • conventions de partenariat avec des organismes publics (Conservatoire du Littoral pour 3 sites, commune de St-Michel-de-Montjoie),
  • convention de partenariat avec un particulier (Hambye).

Les missions de la Direction des sites et musées départementaux[modifier | modifier le code]

Les missions de la Direction des sites et musées départementaux s’intègrent pleinement dans la politique de développement et d’aménagement du Conseil général de la Manche, autant pour l’intérêt culturel et identitaire des sites patrimoniaux et des musées que pour leur capacité à participer à l’aménagement et au développement départemental, en complémentarité avec les initiatives privées et celles des autres collectivités :

1. Connaître, préserver et médiatiser les patrimoines

  • Étudier et préserver les patrimoines de la Manche : Recherche thématiques scientifiques, constitution et conservation de collections en fonction des thèmes des sites et musées, étude et restauration des monuments historique...
  • Médiatiser et vulgariser ces patrimoines : Aménagements muséographiques, publications, expositions temporaires, actions culturelles et d’animation, etc. adaptées aux différents publics, de plus en plus exigeants.
  • Développer l’appropriation de ces patrimoines par les habitants : En particulier pour les jeunes et les publics défavorisés : projets éducatifs pour les scolaires, journées portes ouvertes, actions ciblées pour les handicapés, les publics socialement en difficulté, appel aux entreprises d’insertion...

2. Participer au développement touristique et à la promotion de la Manche

  • Diversifier l’offre touristique : Produits touristiques en partenariat avec les professionnels pour groupes, individuels regroupés, familles, tourisme scolaire, etc. pour prolonger, multiplier les séjours et diversifier les publics.
  • Développer la qualité des services aux publics : Signalétique, accueil et information touristique, accès pour tous, boutiques spécialisées, labellisation touristique...
  • Promouvoir la destination « Manche » : Communication multimédia, campagnes de promotion, actions entre musées, etc. en multipliant les partenariats et les échanges.

3. Intégrer les sites et musées dans le développement local

  • S’intégrer dans les politiques concertées de développement et d’aménagement équilibré du territoire : Concertation permanente avec le territoire et politiques contractuelles départementales.
  • Participer à la diffusion culturelle : Accueil sur les sites en concertation avec la Direction de l'Action Culturelle (DAC) d’une programmation diversifiée et de qualité de spectacles vivants et d’expositions.
  • Intégrer les sites dans le tissu social et économique local : Accueil de séminaires, lien entre les entreprises d’aujourd’hui et le patrimoine industriel, agricole et maritime.
  • Valoriser le caractère exemplaire et démonstratif de l’aménagement et de la gestion des sites : Qualité architecturale et environnementale des bâtiments et des abords, intégration paysagère en cohérence avec les autres politiques départementales.
  • Optimiser l’évolution du réseau patrimonial départemental : Recherche de nouveaux modes de valorisation, maîtrise du développement quantitatif du réseau.

Les éléments du réseau[modifier | modifier le code]

  1. Maison Jacques-Prévert
  2. Maison natale de Jean-François Millet
  3. Fort du Cap Lévi
  4. Île Tatihou
  5. Batterie d'Azeville
  6. Ferme-musée du Cotentin
  7. Ermitage Saint-Gerbold
  8. Fours à chaux du Rey - Musée Maritime de Regnéville
  9. Château de Regnéville
  10. Abbaye de Hambye
  11. Écomusée de la baie du mont Saint-Michel
  12. Parc-musée du Granit
  13. Musée de la poterie normande

Lien externe[modifier | modifier le code]