Réseau Félix Trombe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réseau Félix Trombe
Coordonnées 42° 58′ 21″ nord, 0° 51′ 59″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Massif Arbas, Pyrénées
Vallée Vallée d'Arbas
Localité voisine Herran et Arbas
Longueur connue 117 km
Type de roche Calcaire
Signe particulier 54 entrées

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
localisation

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
localisation

Le réseau Félix Trombe ou réseau Coume Ouarnède est un réseau karstique souterrain formé d'une succession de puits et de galeries creusés dans le calcaire.

C'est un réseau mythique pour les spéléologues du monde entier. Il tire son nom d'un célèbre spéléologue français : Félix Trombe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le réseau Félix Trombe est situé sur le massif d'Arbas dans la chaîne des Pyrénées, au sud du département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Le réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau Félix Trombe est le plus long réseau souterrain de France avec 117 kilomètres de galeries et 54 entrées. C'est une cavité complexe du fait notamment de son dénivelé global important (1 001 mètres) et de ses nombreuses entrées.

Les principales cavités qui constituent ce réseau sont [1] :

  • La Henne Morte
  • Le gouffre Pierre
  • Le gouffre Raymonde
  • La grotte de Pène Blanque
  • Le trou du Vent,
  • Le gouffre de la Fraternité
  • Le trou Mile

Et aussi :

  • Le gouffre de l'Amazonie
  • Le gouffre Barnache
  • Le gouffre Bernard
  • Le gouffre Bernard Gabaig
  • Le gouffre Blagnac
  • Le gouffre Cécile
  • Le gouffre de la Coquille
  • La grotte des Commingeois
  • La grotte de Coume Nère
  • Le gouffre des Deux Jean-Paul
  • Les gouffres Duplessis
  • Le puits des Fuxéens
  • La grotte du Goueil di Her
  • Le gouffre des Hérétiques
  • Le puits de l'If
  • Le gouffre Jean-Denis
  • Le gouffre de la Laspapoulosmose
  • Le gouffre Martine
  • Le gouffre Michelle
  • Le gouffre Odon
  • Le gouffre du Pont de Gerbaut
  • La grotte des Provençaux
  • Le gouffre des Pyrénois
  • Le gouffre du Québec
  • Le gouffre du Sahel
  • Le gouffre du Sarrat dech Méné
  • etc.

Traversée intégrale (2001)[modifier | modifier le code]

Les 15 et 16 septembre 2001 en 22 heures , une vingtaine de spéléos parcourent l'intégralité du réseau du point le plus haut (le gouffre de la Coquille) au point le plus bas du réseau (le Goueil di Her)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. CDS 31, Commission STEKA, "Les Classiques de la Coume Ouarnéde" sur CDS31.net
  2. Le Réseau Félix Trombe Henne-Morte Mise à jour Mars 2016 sur lacoume.free.fr

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]