Réséda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Reseda

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reseda.

Les résédas sont des plantes herbacées à fleurs généralement odorantes, appartenant au genre Reseda de la famille des Résédacées.

Ce genre comprend une cinquantaine d'espèces annuelles, bisannuelles ou vivaces, originaires d'Afrique du Nord, d'Europe et d'Asie occidentale.

Étymologiquement, « réséda » vient du latin resedare, calmer, en référence aux propriétés médicinales attribuées à certaines espèces.

Description[modifier | modifier le code]

Plantes herbacées, annuelles, bisannuelles ou vivaces, de 40 cm à 1,30 m environ de haut. Les feuilles alternées, de 1 à 15 cm de long, entières, dentées ou pennées, forment une rosette basale et s'étagent le long de la tige.

Les fleurs sont peu spectaculaires, petites (4 à 6 mm de diamètre), blanches, jaunes, orange ou vertes. Elles comptent de 4 à 6 pétales et sont groupées en longues inflorescences (grappes ou épis). Les fruits sont des capsules contenant plusieurs graines noires.

Principales espèces[modifier | modifier le code]

Reseda odorata (en) ou réséda odorant

Utilisation[modifier | modifier le code]

En botanique[modifier | modifier le code]

En biologie[modifier | modifier le code]

Charles Darwin utilisa Reseda odorata pour ses études sur les plantes autofertiles, qu'il publia dans son ouvrage The Effects of Cross and Self-Fertilisation in the Vegetable Kingdom (Les effets de la reproduction croisée ou autogame dans le royaume végétal).

Dans d'autres domaines[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Odile Mergnac, Les prénoms du calendrier révolutionnaire, Paris : Archives et culture, 2006, (ISBN 2-35077-003-6), p. 56.

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]