République montagneuse du Caucase du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
République montagneuse du Caucase du Nord

1917-1920

Drapeau
Informations générales
Statut République éphémère
Capitale Temir-Khan-Choura
Monnaie Rouble
Fuseau horaire UTC +4
Démographie
Population 1 million
Superficie
Superficie 70 000 km2
Histoire et événements
Février 1917 Révolution russe
Mars 1917 Proclamation
Juin 1920 Dissolution

Entités précédentes :

La République montagneuse du Nord-Caucase, République de la Montagne ou République des Montagnards, était un État de Ciscaucasie créé en 1917 et disparu en 1920, remplacé par la République socialiste soviétique autonome de la Montagne. La République des Montagnards était formée des actuelles républiques russes de Tchétchénie, d'Ingouchie, d'Ossétie du Nord et du Daghestan. Elle couvrait une superficie de 70 000 km2 et comptait une population d'environ 1 million d'habitants. La capitale fut d'abord Vladikavkaz, puis Nazran et enfin Temir-Khan-Choura (aujourd'hui Bouïnaksk).

Histoire[modifier | modifier le code]

Comité exécutif. Au centre de la première rangée le premier ministre Tapa Tchermoeff.

Peu après la révolution russe de février, une Union des Peuples du Nord-Caucase fut créée en mars 1917 et un comité exécutif élu. Le président du comité, Tapa Tchermoeff, était l'un des chefs du mouvement de libération nationale des peuples de Ciscaucasie. Le 5 août 1917, le Comité central du Nord-Caucase entérina la constitution de Chamil de 1847 comme loi fondamentale du nouvel État. La République montagneuse fut officiellement proclamée le 11 mai 1918 et reconnue de jure par l'Empire ottoman, l'Empire allemand et la République démocratique de Géorgie. Les pères fondateurs de la nouvelle république furent Saïd Chamil (petit-fils de l'Imam Chamil), Tapa Tchermoeff, Ali-Khaji Akusha et Haidar Bamat.

Durant la guerre civile russe, les Montagnards combattirent les armées blanches de Ciscaucasie, principalement l'armée des volontaires, commandée par le général Dénikine. Les combats cessèrent en janvier 1920 lorsque la 11e armée soviétique remporta une victoire décisive sur les forces blanches de la région. L'Armée rouge fut d'abord favorablement accueillie dans les villages de Ciscaucasie mais les promesses bolcheviques de créer un État autonome ne furent pas réalisées.

En janvier 1920, l'Armée rouge occupa militairement la République montagneuse et le gouvernement dut s'exiler. En janvier 1921, la République socialiste soviétique autonome de la Montagne fut officiellement proclamée et placée sous autorité de Moscou.

Source[modifier | modifier le code]