République de Lucques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
République de Lucques
(it) 'Serenissima Repubblica Lucense'

11601805

Drapeau Blason
Lucca-Stemma.png
Description de cette image, également commentée ci-après
La République de Lucques figure en marron clair, au nord de la République de Florence.
Informations générales
Statut Oligarchie
Capitale Lucques
Langue latin, italien
Religion Catholicisme
Monnaie Livre de Lucques

Entités précédentes :

La République de Lucques (nom officiel en latin : Respublica Lucensis, nom officiel en italien : Serenissima Repubblica Lucense) est un ancien État de la péninsule italienne, en Toscane, dont Lucques était la capitale. Elle a été indépendante de 1160 à 1805, hormis quelques brèves périodes d’occupations florentine et pisane au XIVe siècle. Elle a également été brièvement occupée en 1799 par la France puis par l’Autriche, ensuite en 1801 à nouveau par la France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la mort de Mathilde de Toscane, Lucques devient une commune indépendante. En 1288, elle acquiert l’immédiateté impériale. En 1805, la république est conquise par Napoléon Bonaparte, qui installe à sa tête Élisa Bonaparte, sa sœur, avant de fusionner la république avec la principauté de Piombino pour former la principauté de Lucques et Piombino. Celle-ci sera dissoute en 1815, le duché de Lucques étant confié à Marie-Louise d'Étrurie puis annexé au grand-duché de Toscane en 1847.

Territoire[modifier | modifier le code]

La République comprenait quatre enclaves :

  • Gallicano ;
  • Castiglione di Garfagnana ;
  • Minucciano ;
  • Montignoso.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :