République de Comrat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
République de Comrat

gagaouze : Komrat Respublikası
roumain : Republica de la Comrat
russe : Комратская республика

 – 

Informations générales
Statut République soviétique
Dirigeant Andrei Gălățeanu / Андрей Галацан
Capitale Comrat
Langue gagaouze

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Un berger et des soldats roumains observent les villages incendiés par les cosaques en Bessarabie alors russe.
Les feux de la révolution - Des gardes frontières roumains observant les villages en feu au-delà du Prut en Moldavie russe

La République de Comrat (gagaouze : Komrat respublikasi, roumain : Republica de la Comrat, russe : Комратская республика) est la proclamation d'une république autonome locale en Bessarabie russe dans le contexte de l'insurrection paysanne de 1905-1906[1]. Les évènements ont duré du au et se sont déroulés à Comrat, en Gagaouzie, à l'époque dans l'ouiezd de Bender (Tighina), pendant la révolution russe de 1905.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1905, les troubles de la révolution russe de 1905 atteignent la Bessarabie. Les paysans moldaves, gagaouzes et autres se soulèvent et sont réprimés par les cosaques du Tzar[2],[3].

Un étudiant de l'Institut polytechnique de Kharkov, le socialiste révolutionnaire[4] Andrei Gălățeanu (Андрей Галацан transcrit Andreï Galatsan en russe, ou Андрей Гэлэцяну en cyrillique moldave), crée une organisation clandestine dans le bourg à majorité gagaouze de Comrat dans l'ouiezd de Bender (Tighina). Gălățeanu et ses compagnons de lutte appellent à un gouvernement autonome et à la confiscation des terres aux gros propriétaires terriens. Il est alors arrêté, ce qui provoque des protestations de la population[2],[3],[4].

Le , une manifestation se rassemble à Comrat et se transforme en émeute, les partisans de Gălățeanu se saisissent du commissaire de police et de quelques autres représentants des autorités locales. Les insurgés proclament la république et élisent un comité du district rural, à la tête duquel est placé Gălățeanu. Les premières décisions du comité sont d'abroger des impôts, d'annuler les reconnaissances de dettes et de transférer des terres des propriétaires aux paysans[4].

Le le correspondant du journal « (ru) Русское слово/Roussoïé slovo » indique que « le bourg de Comrat, dont la population est de 10 000 habitants, est aux mains des insurgés. L'autonomie a été proclamée. Les autorités sont démises et arrêtées. Les dragons sont désarmés. Le vice-gouverneur en fuite depuis hier demande d'envoyer un deuxième escadron »[4].

Au bout de six jours, l'insurrection est réprimée. Par la suite Gălățeanu et d'autres de ses compagnons de lutte sont jugés pour sédition et déportés en Sibérie[4] ; quarante autres personnes sont condamnées à des peines de prison.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le mouvement s'inscrit dans la révolution russe de 1905 et durant la période soviétique (1940-1991), il est présenté comme socialiste et prolétarien, sans caractère ethnique, l'autonomie étant celle du comité de district (уездый комитет) et non celle d'une ethnie en particulier. Mais depuis la proclamation de la Gagaouzie en 1991, il est appelé « République de Comrat » et présenté comme une préfiguration, certes socialiste mais surtout nationale, de cette entité territoriale créée par les leaders gagaouzes de l'époque, notamment Stepan Topal[5]. Une rue, où se trouve l'Université d'État de Comrat, porte le nom d'Andrei Gălățeanu[6].

Crédits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Minahan, James, One Europe, many nations a historical dictionary of European national groups, Greenwood Press, (ISBN 9780313309847, OCLC 754022972, lire en ligne), p. 274
  2. a et b (ru) « 107 лет назад в Буджаке была провозглашена Комратская республика » » [« Il y a 107 années dans le Boudjak, la République de Comrat est proclamée »], sur vfokuse.md (consulté le 3 mai 2017)
  3. a et b (ru) « 106 лет назад была провозглашена Комратская республика » Gagauzinfo.md » [« Il y 106 années, la République de Comrat était proclamée »], sur gagauzinfo.md (consulté le 3 mai 2017)
  4. a b c d et e (ru) « Влияние русской революции 1905-1907 на Бессарабию | История Гагауз — Очерки — Потомки Огузов » [« Influence de la révolution russe de 1905-1906 en Bessarabia / Histoire des Gagaouzes - Croquis - Suites »] [archive du ], sur istoriagagauz.com (consulté le 3 mai 2017)
  5. Jean-Baptiste Naudet : URSS, le rêve turc des Gagaouzes, « Le Monde », 28 mars 1991.
  6. (ru) « Комратский Государственный Университет - Contacte », (ru)Улица Андрея Галацана ou (ro)Strada Andrei Gălățeanu [archive du ], sur www.kdu.md (consulté le 3 mai 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Minahan, James., Encyclopedia of the stateless nations : ethnic and national groups around the world, Greenwood Press, (ISBN 9780313321115, OCLC 470158272, lire en ligne)
  • Первухин В. Ф. (V. F. Perboukhine) Комратская республика (La République de Comrat). — Odessa 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]