Républicanisme au Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le drapeau de la République du Rif au Maroc (1921-1926)
Drapeau républicain marocain moderne

Dans l'histoire du Maroc et même aujourd'hui, il y a eu quelques tentatives organisées d'établir des formes de gouvernement républicain:

  • Des réfugiés maures d’Andalousie ont formé à Salé et à Rabat la République de Bou Regreg, une base pour la piraterie (1627-1668).
  • Les rebelles berbères de la région du Rif ont fondé la République du Rif (1921-1926) sous Abd el-Krim contre la domination coloniale espagnole. Cet État a duré jusqu'en 1925, date à laquelle les rebelles ont tenté de s'emparer de la ville de Fès, au Maroc français.
  • En 1971, des cadets de l'armée dirigés par le général Madbouh et le colonel Ababu ont attaqué le roi Hassan II au palais de Sxirat. Une république fut proclamée à Radio Rabat, mais fut supprimée par le général Mohamed Oufkir. Cependant, en 1972, Oufkir a lancé son propre coup d'État. L'Air Force a tenté à plusieurs reprises de faire tomber l'avion du roi, a attaqué l'aéroport de Rabat et a bombardé le palais royal à Rabat. Le coup a finalement échoué.
  • Au cours des manifestations marocaines de 2011-2012, quelques manifestants ont scandé des slogans républicains. Ils étaient principalement issus du mouvement islamiste Al Adl Wa Al Ihssane et du parti communiste Ila Al Amame. Ces slogans n'ont pas été répétés par la grande majorité des manifestants.
  • Depuis 2011, un mouvement républicain marocain organisé s'est établi en exil et qui est principalement actif en Italie et, dans une moindre mesure, dans certains autres pays européens. Le Maroc n'autorise pas les discours ou les organisations anti-monarchiques et leur pratique est punissable de mort ou de prison à vie conformément au code pénal marocain. L'acronyme de cette organisation républicaine marocaine est OMRM, qui signifie "Organisation du Mouvement des Républicains marocains". Son dirigeant est M. Tachfine Belkzize, qui vit en Italie et qui critique farouchement le roi et le régime du Maroc. L'organisation OMRM appelle à la levée de la monarchie marocaine actuelle et à la mise en place d'une "République marocaine" laïque et démocratique à travers une révolution populaire pacifique[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]