Réplicon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un réplicon[1] est une molécule d'ADN ou d'ARN, ou une région d'ADN ou d'ARN pouvant se répliquer à partir d'une seule origine de réplication (ori).

Le réplicon est l'unité de réplication de l'ADN bicaténaire.

Procaryotes[modifier | modifier le code]

Chez la plupart des procaryotes, le réplicon représente l'ensemble du chromosome. On trouve cependant une exception chez les archées où deux espèces de Sulfolobus contiennent trois réplicons. Exemple de bactéries présentant plusieurs réplicons: Rhodobacter sphaeroides, Vibrio cholerae, ou encore Burkholderia multivorans. Les réplicons dits "secondaires" ou "tertiaires" sont souvent décrits comme un mélange entre chromosome "vrai" et plasmide et sont parfois appelés "chromides". Certaines espèces d'Azospirillum possèdesnt 7 réplicons comme par exemple Azospirillum lipoferum qui possède 1 chromosome bactérien, 5 "chromides" et 1 plasmide. Les plasmides et les bactériophages sont habituellement répliqués seuls, cependant, des gros plasmides dans certaines bactéries Gram Négatives semblent porter plusieurs réplicons.

Eucaryotes[modifier | modifier le code]

Chez les eucaryotes, il y a plusieurs réplicons par chromosome. La définition de réplicon est cependant confuse à propos des mitochondries, car celles-ci ont une réplication unidirectionnelle avec deux origines de réplication distinctes[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Replicon (genetics) », dans Wikipedia, (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]