Répartition géographique des genres et styles musicaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette répartition géographique des genres et styles musicaux classe les musiques selon leur région.

En italique, les genres modernes (non-traditionnels)

Musique africaine[modifier | modifier le code]

Musiques nord-africaines[modifier | modifier le code]

Musique et chants Algeriens :   [modifier | modifier le code]

La musique Algérienne est diversifiée, composée de plusieurs rythmes spécifiques à chaque région où  la  musique  était bien plus qu'un jeu de l'art, si haute fût-elle ; elle était la voix profonde de l'âme, une confidence, une confession, et − par moments − une religieuse révélation des populations Algeriennes de chaque région - Des régions immenses , étendues sur une superficie de plus de 2 381 769 km2 , formant un petit continent de plus de 1565 villes et villages dont la grande passion serait depuis des siécles la musique , importée d'Europe par les Romains , les Alains , les Vandales , les Espagnoles , les expatriés de l'Andalousie , les Byzantins , les Arabes , les Ottomans et les Français . Ainsi , chaque ville ou village conserve ses traditons et rites ancestraux . En réalité, la musique existe en Algerie depuis l’empire Numide. A  travers les chants anciens exécutés lors des festivités, nous ressentons l’existence d’une sorte de mélodie qui  donne sa forme à des sons tirés de certains ustensiles ou objets fabriqués pour y donner un rythme lorsqu’on voit des musiciens qui jouent des rythmes d'autrefois sur des instruments anciens tels que :Bendir , def , ghaita , mezwoud , djaouak ( Flute ) dont le son sert comme un accompagnement de musique douce. Les chants anciens démontrent que  la musique exécutée est pure n’a d’autre  signification que de chercher à révéler un drame sur les souffrances du peuple Algérien où souvent l’amour y est. Par contre,  les thèmes sonores sont tous destinés à signifier une idée, voire une idée philosophique où peut-être de louer grandement les rois numides avec une musique à couleur vivante. IL faut aussi mettre en évidence,  l’existence de Psaumes [en musique qui se faisaient chanter lors des funérailles ou pour honorer un mort à travers d’admirables  poèmes  en vers libres. C’est cependant bien facile de prouver que la valse était véritablement la seule passion des Algériens jusqu’à aujourd’hui chaque région compte à son actif une danse spéficique aux traditions régionales . Les Chants Algériens, en général, sont graves, mais de mélodies extraordinaires où la musique exécutée parait toujours une improvisation, ce qui justifie le grand nombre de rythmes existants. L’Algérie compte 46 rythmes différents, issus chacun de l’autre où on constate souvent l’ajout ou la suppression de certains instruments musicaux.

                                  . Voici les rythmes repertoriés  ; pourtant il en existe d'autres non encore repertoriés ( flokores et chants traditionnels )[modifier | modifier le code]

Musique Arabo-Andalouse[modifier | modifier le code]

  1. Ça'nâa ( Eloges religieux )
  2. Mahjouz ( genre musical populaire Andalous Constantinois )
  3. Hawzi ( genre musical populaire Andalous Algérien , dérivant du Gharnati - école de Tlemcen )
  4. Malouf Algerien (musique arabo-andalouse Algérie, Tunisie et  Libye  )
  5. Qasida ( poème lyrique laudatif )
  6. Zadjal Algerien ( chant la nature, du vin et surtout l'amour.)  
  7. Msaddar Algerien ( (pièce vocale et instrumentale la plus importante, jouée sur un rythme 4/4. ((pièce vocale et instrumentale la plus importante, jouée sur un rythme 4/4.)
  8. Shugl (poème chanté populaire)
  9. Barwal (pratiqué à Constantine)
  10. Melhoun ( poême libre )
  11. El Wahrani (variante oranaise du Melhoun)
  12. 16 noubat (dont 4 inachevées): Al-dhîl – Mjenba - Al-hussayn - Raml Al-mâya - Ramal - Ghrîb - Zîdân - Rasd - Mazmûm - Sîkâ - Rasd Al-Dhîl – Mâya (Ghribet Hassine – Araq – Djarka – Mûal).
  13. chaâbi (genre musical algérien, né à Alger au début du xxe siècle. )
  14. Raï (genre musical né au début du XX siècle dans la région de l'Oranie  )
  15. La Zorna  ( instrument de musique qui est arrivé en Algérie avec les Janissaires et autres Raïs Turcs)
  16. Zorna Algeroise
  17. Zorna Kabyle
  18. Zorna Staifia
  19. Zorna Chaouia
  20. Musique kabyle ( Voir le site :Musiquekabyle.Com )
  21. Musique Staifi (Musique de la région des hauts plateaux -Sétif )
  22. Musique chaouie - Musique populaire Chaouie - Batna )
  23. Musique diwane (musique gnawi (gnaoui) ou gnawa (gnaoua) algérienne  )
  24. Rock algérien ( rock progressif et planant. Créé vers la fin des années 1960 et début 70 par divers groupes)
  25. Rap ( genre de musique hip-hop ayant émergé vers la fin des années 1990 en Algérie)
  26. Bedoui ( Musique du Far-West Algérien)
  27. Gasba ( C ( éloges religieux éxécutés par des femmes - Annaba )
  28. Allaoui ( musique et danse traditionnelle guerrière algérienne à plusieurs variantes )
  29. Jazz algerien ( Typiquement Algerien, dérivé du Jazz Américain )
  30. Karkabou  
  31. Ezzerda ( Fête populaire avec musique traditionnelle et des danses en marchant sur des braises )  
  32. El-Bousaâdi ( Chanson populaire de la région de Bou Saâda )  
  33. Naili ( Chant et musique de la région de Ouled Nail - Djelfa )  
  34. M’Zabi ( Chant et musique de la région du M'Zab )  
  35. Gnawi ( Musique rythmique comparable au Raggae Jamaicain )  
  36. ghaita - Musique éxécutée par un instrument aux sons aigus )  
  37. Mezwood : Instrument à vent aux sons aigus )  
  38. Berbére moderne (Musique crée par le grand chanteur Algerien Idir )  
  39. Tergui (Musique guerriére de la région du Sud - Touaregs )  
  40. Tabae El-Wahrani ( Musique crée par Ahmed Wahbi et developpée par Blaoui El-Hawari )  
  41. El-Maghnawi ( musique rythmée de Gana El-Maghnawi )  
  42. Tlemceni (  Répertoire de musique andaloussi de la ville de Tlemcen )  
  43. Musique Assimi - Musique exclusivement Algeroise -  
  44. Tabae El-Kasentini- Musique typiquement Constantinoise pour fêtes et mariages )  
  45. Nouba El-Annabia- Musique Bonoise - Région de Annaba  
  46. Musique des chants patriotiques ( genre musical ayant emergé à l'independance de l'Algerie )  
  • Musique tunisienne
  • Musique Arabo-Andalouse
  • Mezoued
  • 13 noubat : Dhîl - ‘Irâq - Sîkâ - Hsîn - Rast - Raml al-mâya - Nawâ - Asba‘ayn - Rast al-dhîl - Ramal - Isbahân - Mazmûm - Mâya . Elles sont composées de 9 mouvements (qut'a,jiz) basés sur 9 rythmes (iqa) : Ishtiftâh ou Bashraf samâ'î ou Tshambar - Msaddar - Abyât - Btâyhî - Barwal - Darj - Tûshiyâ - Khafîf - Khatm.

Musiques noires-africaines[modifier | modifier le code]



Musique américaine[modifier | modifier le code]

Musiques caribéennes[modifier | modifier le code]

Musiques sudaméricaines et centraméricaines[modifier | modifier le code]

  • Musique colombienne
  • Vallenato
    • Son
    • Paseo
    • Merengue
    • Puya
  • Bambuco
    • Raja lena
    • Fiestero
    • Pasillo
  • Cumbia
    • Cumbion
    • Gaita
    • Cumbia de salon
  • Tambora
    • Chalupa
    • Guacherna
    • Berroche
    • Chande
    • Pajarito
  • Bullerengue
  • Currulao
    • abosao
    • jota
    • bereju
  • Paisaje llanero
    • Joropo
    • Galeron
  • Porro
  • palitiao
  • tapao
  • porrito
  • Champeta
  • Chucu chuco
  • Raspa
  • Merecumbe
  • chiquicha
  • Carrilera

Musiques nord-américaines[modifier | modifier le code]

Musique européenne[modifier | modifier le code]

Musique classique (ou savante)[modifier | modifier le code]

Bien que ce terme se rapporte à la musique de la période du classicisme, il est utilisé par abus de langage pour désigner toute musique « savante », qu'elle soit grégorienne, baroque ou romantique

Musique asiatique[modifier | modifier le code]

Musiques du Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

Musiques d'Asie centrale[modifier | modifier le code]

Musiques du Décan[modifier | modifier le code]

Musiques d'Extrême-Orient[modifier | modifier le code]

Musiques du Sud-Est asiatique[modifier | modifier le code]

Musique océanienne[modifier | modifier le code]

Sujets connexes[modifier | modifier le code]