Familles Rémusat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rémusat)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Plusieurs familles et personnalités ont porté le patronyme Rémusat.

La famille de ce patronyme qui a été titrée sous l'Empire et celle qui a été anoblie sous la Restauration sont désormais éteintes.

Patronyme[modifier | modifier le code]

La famille Rémusat (puis de Rémusat ou de Rémuzat) est l'une des plus anciennes familles nobles de Provence[1]. Ses origines remontent au XIIe siècle [2]. Leurs descendants se sont installés à Seyne puis à Marseille et à Paris. Toutefois Régis Valette dans Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle écrit que la famille de Rémusat, originaire de Provence, a été titrée en 1817 sous le Ier Empire français[3]. Il s’agit là de la branche "Empire".

Les Rémusat anciens portaient : "De gueules à la gerbe d'or accompagné en chef de deux étoiles d'argent". Leurs descendants à Seyne puis à Marseille portent : "D'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux roses et en pointe d'une hure de sanglier le tout d'or". A l'enregistrement de 1696 les pièces étaient d'or. Les branches de la famille établies à Paris portaient des pièces d'or.

Certains Rémusat ont fait enregistrer des armes particulières. Augustin Laurent, lorsque Napoléon l'a créé comte de l'Empire a reçu des armoiries rappelant celles des Rémusat et celles des Vergennes (Parti d'un filet d'argent adesdré de gueules au chevron d'or accompagné en chef de deux étoiles à six raies d'argent et en pointe d'une hure de sanglier de sable défendue d'argent le tout surmonté à dextre du quartier des comtes présidents des collèges électoraux qui est d'azur à trois fusées en fasce ; senextré de gueules aux trois pigeons essores d'argent, les deux supérieurs affrontés). À la Restauration ses descendants ont repris les armes traditionnelles. Abel, le sinologue, à son anoblissement a également reçu des armes particulières sans aucun rapport avec les traditionnelles.

Charles de Rémusat

La famille "Empire" (éteinte en 1946)

Autres personnalités homonymes

  • Vénérable Anne-Madeleine Rémusat (1730), visitandine marseillaise qui a sauvé Marseille de la Grand Peste de 1720 et dont le procès en béatification a été rouvert par Mgr Ellul de Marseille.
  • Jean-Pierre Abel-Rémusat (1788-1832), sinologue français
  • Claude Rémusat (1896-1982), peintre français
  • Général Jean-Marie Léon Rémusat (1895-1977)
  • Commandant André Rémusat (1900 - 1950) mort à son poste de commandement le 16 septembre 1950 en baie de la Fresnaye à bord de la frégate météorologique Laplace[4].

Chronique

  • Le crime de Raibaut Rémusat 20 juin 1391[5].

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Dictionnaire universel de la noblesse de France- M de Courcelles 1820
  2. [2] Dictionnaire universel de la noblesse de France - M de Courcelles 1820
  3. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, page 2002, page .
  4. Laplace, Une mine oubliée
  5. Le crime de Raibaut Rémusat 20 juin 1391