Réinventer la roue carrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Animation d'une roue carrée évoluant de façon linéaire sur un sol de rondins.

Réinventer la roue carrée est une mauvaise pratique d'ingénierie assez courante, qui consiste à réinventer une mauvaise solution alors qu'il en existe une bonne. Bien que l'expression soit couramment utilisée dans le cadre des antipatterns en génie logiciel, l'idée est applicable à tout type d'ingénierie. Le caractère universel du problème et de sa solution, comme le transport et la roue par exemple, rend encore plus caractéristique cette mauvaise pratique.

Il existe malgré tout quelques environnements dans lesquels une solution aberrante au sens commun répond parfaitement à un besoin particulier, comme la roue carrée évoluant sur des rondins, ce qui n'implique pas que la solution soit utile dans le cas général.

Roue carrée ou roue cabossée ?[modifier | modifier le code]

On peut clairement identifier deux types de « mauvaise roue », conçues pour résoudre un problème récurrent, avec chacune ses caractéristiques :

la roue carrée 
il s'agit d'une solution qui n'existe pas pour le problème concerné, car cette solution est visiblement un mauvais concept, au point que personne n'ait voulu l'implémenter ou le publier. Inventer cette roue carrée est donc probablement une mauvaise idée, car c'en est le besoin même qui est remis en question.
la roue cabossée 
il s'agit d'une solution qui existe mais qui a été mal réinventée, au point qu'elle est nettement inférieure aux solutions classiques existantes et disponibles. Utiliser cette roue n'est pas en soi une mauvaise idée, mais l'avoir réinventée l'est clairement.

Pratique de la roue carrée[modifier | modifier le code]

Réinventer la roue carrée est une pratique assez courante chez les ingénieurs inexpérimentés, ayant soit une mauvaise connaissance du problème (roue carrée), soit une mauvaise connaissance des solutions courantes (roue cabossée). C'est un antipattern dont le résultat est une piètre version d'un artefact courant, alors qu'utiliser une version standard aurait été bien plus rapide, facile, et aurait donné de bien meilleurs résultats.

Aspect pédagogique[modifier | modifier le code]

Réinventer la roue carrée possède également un fort aspect pédagogique. Ainsi, en interdisant à une personne d'utiliser les solutions existantes (et standardisés) puis en lui demandant de la réinventer, ladite personne va comprendre l'ensemble des aspects internes de la solution. En comprenant mieux les difficultés rencontrées par ceux ayant mis en place les solutions, l'apprenant est alors à même de saisir l'ensemble des fonctionnalités de la solution (et de l’environnement de la solution) et non pas, uniquement la partie qui l’intéressait au départ.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Steve Kemper, A Story of Genius, Innovation, and Grand Ambition, Harper Business, (ISBN 0-06-076138-5)
  • (en) Peter D. Hershock, A Buddhist Response to the Information Age, State University of New York Press, (ISBN 0-7914-4232-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]