Régorafénib

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le régorafénib (nom commercial Stivarga) est un médicament anticancéreux avec une activité inhibitrice de plusieurs kinases dont celles contre les récepteurs à activité tyrosine kinase développé par Bayer Pharma AG. Le médicament est approuvé aux États-Unis depuis le 27 septembre 2012[1] et dans l'Union Européenne depuis le 27 juin 2013[2].

Mode d'action[modifier | modifier le code]

La molécule inhibe plusieurs kinases dont le facteur de croissance de l’endothélium vasculaire, le récepteur à activité tyrosine kinase, le PDGFR-β (Platelet-derived growth factor receptor (en)), le récepteur au facteur de croissance des fibroblastes 1, ainsi que plusieurs autres kinases mutés oncogéniques[3].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le régorafénib a démontré une amélioration de la survie globale pour les patients atteints de cancers du côlon métastatiques[4] et dans les tumeurs stromales gastrointestinales résistantes à d'autres inhibiteurs de la tyrosine kinase[5], dans les carcinomes hépato-cellulaires résistant au sorafénib[6].

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

Les effets secondaires les plus fréquents sont des réactions cutanées (érythrodysesthésie palmo-plantaire ou syndrome pied-main), la fatigue, l'hypertension artérielle[4], la diarrhée, l'asthénie, la dysphonie (raucité de la voix), la perte d'appétit[2]. Quelques décès ont été rapportés suite à une toxicité hépatique aiguë survenue dès le début du traitement, c'est pourquoi il est recommandé de suivre les paramètres hépatiques pendant les premières semaines du traitement[7].

Divers[modifier | modifier le code]

Le prix de la cure est estimée à près de 20 000 dollars en 2012-2013[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]