Régis Marcon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Régis Marcon
Image dans Infobox.
Régis Marcon lors du Trophée Paul Haeberlin
à Strasbourg, mars 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Fratrie
Autres informations
Site web
Distinctions

Régis Marcon, né le à Saint-Bonnet-le-Froid, est un chef cuisinier français.

Il est propriétaire du restaurant Le Clos des Cimes (trois étoiles au Guide Michelin depuis 2005 et Maître Restaurateur), la pâtisserie "La chanterelle", le bistrot "La coulemelle", l'Hotel "La découverte" et les gîtes "Les russules" à Saint-Bonnet-le-Froid dans la Haute-Loire (en limite du Velay et du Vivarais).

Il est le frère de l'homme politique Jean-Pierre Marcon.

Carrière[modifier | modifier le code]

Régis Marcon, mars 2012.

1er mai 1979 ; reprise de l'auberge des cimes faisant suite à madame Marcon Mère, il s'agit d'une auberge de campagne dotée d'un restaurant avec une cuisine simple et traditionnelle,

  • 1987 ; Agrandissement de la salle de restaurant et déplacement de la cuisine,
  • 1990 ; 1re étoile au guide Michelin,
  • 1994 ; Construction du Clos des Cimes sur le thème, Art Cuisine et Nature,
  • 1997 ; 2e étoile Michelin,
  • 2005 ; Création d'un nouveau restaurant 3 étoiles Michelin, Déménagement au nouveau restaurant le 3 octobre,
  • 2006 ; "La chanterelle" devient la boulangerie du village et le 11 mars ouverture du bistrot "la coulemelle" (ancien emplacement de l'auberge des cimes),
  • 2008 ; le 21 juin, ouverture de l'hôtel-restaurant "Régis et Jacques Marcon", avec une capacité de 70 couverts pour le restaurant et 10 chambres pour l'hôtel classé 4 étoiles, Classification écolabel,
  • 2015 ; ouverture de l'hôtel découverte le 15 juin.

En juin 2013, il succède à Jacky Fréon en tant que président des Bocuse d'Or France[1].

Il est président du comité d’organisation stratégique de la Cité internationale de la gastronomie de Lyon[2].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Il fut président d'honneur des Rencontres François-Rabelais en 2008.

Il obtient le titre de Maître Restaurateur, le seul titre d'État. En fait partie de l'Association Française des Maîtres Restaurateurs (AFMR).

  • 1987 ; Entrée au Gault et Millau,
  • 1989 ; Prix Taittinger Pou Régis,
  • 1991 ; Prix de l'accueil Auvergnat,
  • 1992 ; Lauréat du prix Brillat -Savarin,
  • 1994 ; Prix qualité Auvergne,
  • 1995 ; Lauréat du Bocuse d'or à Lyon,
  • 1997 ; Entrée au Relais et Châteaux, Blason bleu et Relais Gourmand,
  • 2000 ; Chef de l'année au Gault et Millau 2001,
  • 2001 ; Auvergnat de l'année et cuisinier de l'année par le magazine "Le Chef",
  • 2008 Grand chef Relais et Châteaux.
  • Avril 2003 ; Remise de la légion d'honneur,
  • 2018 : 5 toques passant à 19,5 sur 20 au Gault&Millau

Publications[modifier | modifier le code]

  • Régis Marcon, chapitre "Ça ira mieux demain ?", dans La cuisine de demain vue par 50 étoiles d’aujourd’hui (dirigé par Kilien Stengel, L'Harmattan, 2021
  • Régis Marcon, Champignons, La Martinière, 2013
  • Régis Marcon, Herbes, La Martinière, 2016
  • Régis Marcon, Légumes, La Martinière, 2020
  • Régis Marcon, Céréales et légumineuses, La Martinière, 2018
  • Régis Marcon, Régis Marcon, un chef 3 étoiles, Le Chêne, 2015
  • Régis Marcon, La cuisine de Régis Marcon, Le Miroir, 2003

Références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Marcon, nouveau Président des Bocuse d’Or France
  2. Caroline Girardon, « Lyon: Entre musée et lieu d'expériences gustatives, la Cité de la Gastronomie ouvrira à l'automne », 20 minutes,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]