Régis Mailhot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Régis Mailhot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Humoriste, chroniqueur de presseVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

Régis Mailhot est un humoriste français, né le 8 février 1977 à Beaumont en Auvergne et ayant passé sa jeunesse à Nantes. Il s'est spécialisé dans l'humour satirique. Il est le neveu de l'humoriste Jacques Mailhot.

Radio[modifier | modifier le code]

De 2006 à 2011, il est chroniqueur et humoriste dans l'émission Le Fou du roi sur France Inter, aux côtés de Stéphane Bern. Il y croque invités et politiques, et livre ses billets d’humeur au vitriol. Cette émission, forte d'une audience quotidienne de plus de deux millions d’auditeurs, fait de Régis l'un des chroniqueurs vedettes de la station car sa chronique est alors la plus écoutée de France à midi[1].

En septembre 2010, il prend la suite de l'humoriste Didier Porte, remercié par France Inter en juin 2010, pour remplacer sa chronique quotidienne.

Depuis la rentrée 2012 il présente Le petit jury[2] le dimanche à 18h25 après l’arrêt de sa précédente émission à la suite de la refonte de la matinale de RTL présentée désormais par Laurent Bazin.

Émissions radio régulières[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Sur Paris Première[7], il coanime La Revue de presse (enregistrée au Théâtre Marigny).
  • Sur France 4, dans l’émission culturelle Les Agités Du Bocal, il animait, en plateau, un blog décalé sur l'actualité.
  • On l’a également vu dans Vivement Dimanche sur France 2 lors de la saison 2010/2011. Michel Drucker en a fait un invité récurrent de son canapé rouge pour traiter les dossiers brûlants de l’actualité.

Spectacle[modifier | modifier le code]

  • Après des débuts au café-théâtre, il se produit en 2010 à la Comédie de Paris pendant quatre mois dans son spectacle Le Rapport Mailhot qui est plébiscité par le public et salué par la presse[8],[9],[10].
  • En décembre 2010, il joue à guichets fermés les 27 et 28 décembre au Casino de Paris.
  • Le Rapport Mailhot triomphe en tournée (déjà plus de 300 représentations).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Faut-il ? Doit-on ? Petit guide du savoir vivre ensemble (Hugo & Cie, 2011)
  • Chroniques d'un quinquennat - Le devoir de Mémoire (Michel Lafon, 2012)
  • Reprise des hostilités (Albin Michel, 2016)

Collaborations artistiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]