Régis Bégué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Régis Bégué
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Écrivain
Associé-gérant de Lazard Frères Gestion
Œuvres principales
  • S.N.O.W. (2018)
  • Fatales Négligences (2020)

Régis Bégué est un écrivain français, également associé-gérant de Lazard Frères Gestion où il occupe la fonction de responsable de la gestion actions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Régis Bégué naît le à Boulogne-Billancourt[1],[2]. Il est le fils de Guy Bégué, ancien député du Lot-et-Garonne, et de Micheline Hérode-Bégué, avocat honoraire au barreau de Paris[1]. Il est aussi le petit-fils de Camille Bégué[1].

Après des études secondaires au Lycée Saint-Louis-de-Gonzague[1] à Paris, il obtient une licence de Mathématiques appliquées en 1991 puis le diplôme d'HEC en 1993[1],[3].

Il est marié depuis 1994 à Marina (née Segré) et a trois enfants : Alberto (né en 1997), Juliette (née en 1999) et Raphaël (né en 2004)[1].

Carrière financière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière financière en 1994 à la banque Nomura, où il exerce la profession de commercial en actions japonaises et en produits structurés[4],[5]. Entre 1995 et 2005, il travaille chez Oddo Securities où il se spécialise dans l'univers des actions européennes[5],[6]. En 2005, il rejoint Lazard Frères Gestion où il devient responsable de la recherche et de la gestion actions en 2008 et associé-gérant de l'entreprise à partir de 2013[6],[7]. En 2014, il est également nommé Associé-Gérant du groupe Lazard[3].

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

En parallèle, il développe son activité d'écrivain. En 2000, il publie son premier roman, Les Cimes ne s'embrassent pas, dont l'intrigue se déroule dans les Alpes au sortir de la Grande Dépression[8]. En 2004, il est lauréat d'un concours littéraire donnant lieu à la publication de deux nouvelles écrites sous le pseudonyme de John Murche : le recueil, intitulé Matière grise, rassemble les œuvres de plusieurs écrivains[9]. Après une trêve de quelques années, il publie en 2013 un recueil de sept nouvelles intitulé Des Nouvelles de John Murche, incluant ses deux textes initialement publiés en 2004, puis se spécialise dans le domaine du roman policier[10],[11]. Barbacane (2014) est un thriller qui se déroule dans le sud-ouest de la France[12]. Suivent Water Futures: L'eau n'a pas d'odeur (2016), S.N.O.W. (2018) et Fatales Négligences (2020), romans policiers qui se déroulent dans les domaines de la finance et du monde des affaires[13],[14],. Il publie également en 2016 un roman satirique, Mon fils est de droite, mais en général les choses s'arrangent[15].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Les Cimes ne s'embrassent pas
  • 2013 : Des Nouvelles de John Murche
  • 2014 : Barbacane
  • 2016 : Water Futures: L'eau n'a pas d'odeur
  • 2016 : Mon Fils est de droite, mais en général les choses s'arrangent
  • 2018 : S.N.O.W., Éditions Lucien Souny, coll. « Plumes noires »
  • 2020 : Fatales Négligences, Éditions Lucien Souny, coll. « Plumes noires »
  • 2022 : Rodrigo, Éditions Lucien Souny, coll. « Plumes noires »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Biographie de Régis Bégué », sur Whos's Who in France
  2. « Régis Bégué », sur BFM TV
  3. a et b « Carnet - Régis Bégué », sur Option Finance,
  4. « Régis Bégué », sur Babelio
  5. a et b (en) « Régis Bégué », sur Citywire
  6. a et b « Régis Bégué est nommé Associé-Gérant de Lazard Frères Gestion », sur Next Finance,
  7. « Carrières - François de Saint-Pierre, Matthieu Grouès, Régis Bégué », sur Les Echos,
  8. « Régis Bégué », sur Editions Lucien Souny
  9. « Matière grise », sur Quarante-deux.org
  10. « La double vie des auteurs de polars », sur Les Echos,
  11. « Electricité : le coup de la panne », sur Les Echos,
  12. « Barbacane », sur Bebelio
  13. « S.N.O.W. », sur Babelio
  14. « Fatales Négligences », sur Babelio
  15. « Mon fils est de droite: Mais en général les choses s'arrangent », sur Babelio