Région d'Ancash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

9° 33′ S 77° 37′ O / -9.55, -77.617 ()

Ancash
Blason de Ancash
Héraldique
Localisation de la région Ancash
Localisation de la région Ancash
Administration
Pays Drapeau du Pérou Pérou
Capitale Huaraz
Ville principale Chimbote
Subdivisions 20 Provinces et 165 districts
Président César Álvarez Aguilar
Démographie
Population 1 107 828 hab. (est. 2002)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 9° 31′ 48″ S 77° 31′ 48″ O / -9.53, -77.53 ()9° 31′ 48″ Sud 77° 31′ 48″ Ouest / -9.53, -77.53 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. (Huascarán) 6 768 m
Superficie 3 503 919 ha = 35 039,19 km2
Latitudes 9°33′ Sud
Longitudes 77°37′ Ouest
Liens
Site web www.regionancash.gob.pe

Ancash est une des 24 régions du Pérou, créée le 12 février 1821. Elle se situe dans le Nord du Pérou, le long du Pacifique.

Ancash vient du mot quechua Anqas, qui veut dire bleu. Contraste entre le bleu du ciel et la blancheur des sommets andins de la région.

Géographie[modifier | modifier le code]

Frontières[modifier | modifier le code]

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Les provinces de la régions d'Ancash

La région est composée de 20 provinces :

  1. Aija (capitale : Aija)
  2. Antonio Raimondi (capitale : Llamellín)
  3. Asunción (capitale : Chacas)
  4. Bolognesi (capitale : Chiquián)
  5. Carhuaz (capitale : Carhuaz)
  6. Carlos Fermín Fitzcarrald (capitale : San Luis)
  7. Casma (capitale : Casma)
  8. Corongo (capitale : Corongo)
  9. Huaraz (capitale : Huaraz)
  10. Huari (capitale : Huari)
  11. Huarmey (capitale : Huarmey)
  12. Huaylas (capitale : Caraz)
  13. Mariscal Luzuriaga (capitale : Piscobamba)
  14. Ocros (capitale : Ocros)
  15. Pallasca (capitale : Cabana)
  16. Pomabamba (capitale : Pomabamba)
  17. Recuay (capitale : Recuay)
  18. Santa (capitale : Chimbote)
  19. Sihuas (capitale : Sihuas)
  20. Yungay (capitale : Yungay)

qui sont elles-mêmes divisées en 165 districts.

Climat et relief[modifier | modifier le code]

Trois routes traversent d'ouest en est cette région de contraste dominée d'un cōté par deux chaînes de montagnes, la Cordillère Blanche et la Cordillère Noire, et de l'autre par les déserts qui longent la cōte pacifique ; d'ailleurs, une fosse océanique de 6 768 m se trouve sur une des cōtes. Au milieu se forme le Callejon de Huaylas, Callejon voulant dire impasse, ruelle. C'est en fait une vallée.

Dans cette région se situent également le sommet le plus haut du Pérou, le Mont Huascarán ainsi que le Parc national du Huascarán.

En suivant la Panaméricaine Nord, on traverse une zone désertique jusqu'à la ville de Chimbote, l'un des principaux ports du pays.

Ces déserts sont le fruit du manque d'humidité causé par l'action combinée du courant de Humboldt, qui empêche les pluies de tomber, et de la Cordillère des Andes, qui empêchent les pluies de se verser sur le versant oriental de la chaîne. Les rivières qui descendent des Andes viennent arroser les vallées irriguées qui servent à l'agriculture.

L'eau a une importance capitale dans cette région. De nombreux lacs, dont le plus célèbre est celui de Conococha, source du fleuve Santa, le principal de cette région.

Il s'y trouve aussi des sources d'eau thermales et minérales.

  • Source privilégiée pour l'andinisme, l'alpinisme andin, mais aussi pour le trekking. En effet, les sentiers préhispaniques offrent d'excellentes opportunités d'apprécier aussi bien les vestiges archéologiques que les paysages enchanteurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Incas subirent une résistance très forte, à ce point même que quelques peuples migrèrent et devinrent la source de quelques peuples amazoniens.

Les Espagnols arrivèrent très tōt et s'intéressèrent aux mines d'argent et à leur exploitation. C'est pour cela que la date de création de la région ne l'est pas vraiment. La recherche de l'or et de l'argent amenèrent la destruction totale des villes et villages indigènes, en représailles à l'esprit d'indépendance de ses habitants.

Celui-ci fut mis au service des pères de l'indépendance de l'Amérique du Sud : San Martín et Simón Bolívar. Le 12 février 1821, San Martín, énonce le décret de création du département ainsi que les élections dans le territoire occupé par les patriotes. Ce département a subi des disparitions administratives jusqu'au 28 février 1839, jour où le Maréchal Agustin Gamarra lui redonna vie en l'honneur d'une bataille gagnée pour l'indépendance.

Cette même ferveur, les Ancashinos l'ont montré durant la guerre contre le Chili.

Cette région a survécu à trois catastrophes majeures du pays :

  • les inondations de 1945, qui détruisirent une partie de la capitale, faisant 5 000 victimes,
  • en 1962, 4 000 personnes disparurent dans la destruction de la ville de Ranrahirca et ses environs,
  • mais la plus grande eut lieu le , quand un tremblement majeur détruisit la capitale et toute sa région, tuant entre 54 000 et 70 000 personnes.

Cultures principales[modifier | modifier le code]

Chaque province a sa culture. Deux sites et leurs vestiges sont connus pour l'importance qu'ils ont dans l'histoire du pays.

  • Chavín, également connu sous le nom de Chavín de Huántar et situé dans les montagnes ;
  • Sechin, située sur la cōte.

La culture Recuay a laissé quant à elle des sculptures sur pierre et des jarres représentant des félins.

Ressources naturelles[modifier | modifier le code]

Le charbon est la principale ressource naturelle. On y trouve aussi de l'argent, du cuivre et du zinc.

Énergie[modifier | modifier le code]

La fonte des glaciers vient approvisionner les centrales hydroélectriques qui donnent l'énergie aux habitants d'Ancash.

  • Les spécialistes ont calculé que, dans 10 ans, il ne resterait plus de glaciers dans les Andes à cause du réchauffement de la planète et de l'utilisation de l'eau résultant de la fonte des glaciers.

Plats typiques[modifier | modifier le code]

  • Le cochon d'Inde, cuy en espagnol, est préparé de nombreuses façons,
  • Le maïs Chochoca est également très utilisé.
  • Les jambons fumés sont une spécialité de cette région.

Folklore[modifier | modifier le code]

  • Les danses, en groupe, représentent des combats.

L'artisanat[modifier | modifier le code]

  • Le fer forgé, le cuir et l'osier ainsi que le travail du tissu.