Réginald Hamel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réginald Hamel
Naissance
Frampton, Beauce (Québec)
Décès (à 79 ans)
Montréal
Activité principale
Professeur chercheur,
historien de la littérature de langue française
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français ; et anglais, hébreu, chinois
Genres
essais : anthologies, bibliographies, dictionnaires et éditions critiques

Œuvres principales

  • 1963 : Charles Gill, prosateur
  • [s.d.] : Charles Gill, Poésies complètes : édition critique
  • 1965 : Le Préromantisme au Canada français, 1744-1864
  • 1966-1969 : Cahiers bibliographiques des lettres québécoises
  • 1969 : La Correspondance de Charles Gill 1885-1918 ; réunie, classée et annotée d'après les originaux
  • 1969 : La littérature et l'érotisme
  • 1974 : L'école littéraire de Montréal : procès-verbaux et correspondance et autres documents inédits
  • 1974 : Bibliographie sommaire sur l'histoire de l'écriture féminine au Canada, 1769-1961
  • (s.d.) : Alexandre Dumas (père), bibliographie, chronologie et index des personnages
  • 1976 : Gaëtane de Montreuil
  • 1976 : Dictionnaire pratique des auteurs québécois
  • 1977 : La Louisiane (créole), 1762-1900 : littéraire, politique et sociale
  • 1981 : Répertoire pratique de littérature et de culture québécoises
  • 1988 : Dumas… insolite
  • 1989 : Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord
  • 1990 : Dictionnaire Dumas : index analytique et critique des personnages et des situations dans l'œuvre du romancier
  • 1996 : Louis-Moreau Gottschalk et son temps, 1829-1869
  • 1996 : Charles Gill, œuvres poétiques complètes, édition critique
  • 1997 : Panorama de la littérature québécoise contemporaine
  • 2000 : Dictionnaire des poètes d'ici : de 1606 à nos jours
  • 2000 : Charles Gill : Contes, chroniques, critiques, prose annotée
  • 2000 : Charles Gill, peintre, 1871-1918
  • 2004 : Les deux Faria / The two Farias
  • 2005 : Dictionnaire Dumas : index analytique et critique des personnages et des situations dans l'œuvre du romancier (rev. et augm., avec Pierrette Méthé)
  • 2006 : Alexandre Dumas, Les voleurs d'or, un drame en cinq actes
  • 2007 : Sur les pas d'Alexandre Dumas : tour du monde à moto
  • 2008 : Charles Gill, Nouvelle correspondance, réunie, classée et annotée d'après les originaux par Réginald Hamel et Pierrette Méthé (rééd. de l'ouvrage de 1969, largement augmentée d'inédits et de commentaires)

Réginald Hamel (né le à Frampton[1] - mort le à Montréal[2]) est un professeur québécois et historien de la littérature de langue française.

Professeur à l'Université de Montréal à partir de 1964, il fonde la même année le Centre de documentation sur la littérature canadienne-française[3],[4]. Il a formé toute une génération d'enseignants et de littérateurs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Natif de Frampton, dans la Beauce québécoise, Réginald Hamel entre à l'école à l'âge de 4 ans, faisant ses études primaires et secondaires (1935-1943) au collège de Sainte-Marie de Beauce, puis son cours commercial au collège de Lévis (1943-1946).

Et, comme il « manifeste très tôt un esprit encyclopédique et une curiosité de touche-à-tout »[3], il entreprend ensuite des études classiques (latin, grec ancien…) au collège Saint-Laurent (1946-1951), qu'il termine à l'Université d'Ottawa (1956) pour ensuite y obtenir sa maîtrise ès arts, en 1961[3], avec un mémoire portant sur l'œuvre du poète Charles Gill (1871-1918).

Entretemps, Réginald Hamel entre dans l'armée, comme officier d'artillerie[3]. Il explore l'Arctique, les Territoires du Nord-Ouest, le Groenland, l'Alaska[3].

Il poursuit des études en anthropologie à l'Université du Michigan.

Doté d'une oreille absolue[5], il aurait aussi pu faire carrière comme musicien.

Finalement, Réginald Hamel obtient un doctorat en littérature, à l'Université de Montréal, en y soutenant une thèse (1971) sur Gaëtane de Montreuil (1867-1951), épouse de Gill et première femme journaliste au Québec[3].

Fonctions[modifier | modifier le code]

Anthropologue, archéologue, globe trotter[3], il devient, à Ottawa (Ontario), conseiller technique au Musée national du Canada[3] (aujourd'hui, Musée canadien des civilisations), puis conservateur du Musée historique des Archives nationales (1958)[3].

Il enseigne à la Faculté des arts de l'Université d'Ottawa, en 1961. Il est secrétaire du ministre des Transports du Canada, à Ottawa, en 1962.

De 1964 à 1994, il est professeur à l'Université de Montréal, au Département d'études françaises.

Il fonde et dirige le Centre de documentation des lettres canadiennes-françaises (1964-1969). Il est aussi professeur ou conférencier invité dans plusieurs universités : Université du Maine, Université Lakehead (à Thunder Bay, en Ontario), Université de Birmingham, la Sorbonne, l'Université de Tel Aviv, et jusque même en Chine[3].

Il fonde et dirige les Cahiers bibliographiques des lettres québécoises (1966-1969).

Il maîtrise plusieurs langues. « Ses innombrables articles en français, anglais, hébreu, chinois, ses insatiables activités de bibliographe, d'historien de la littérature et d'essayiste font de lui l'un des plus grands chercheurs actuels en littérature québécoise et francophone[3] ».

À la télévision de Radio-Canada, il anime la chronique « L'Heure de pointe », en 1977. À la télévision universitaire de l'Université de Montréal, il est intervieweur à « Tour à tour », depuis 1986.

Littérature de langue française[modifier | modifier le code]

Hamel s'intéresse beaucoup à la littérature québécoise de la Révolution tranquille (Marcel Dubé, Gérard Bessette, Claire Martin, Marie-Claire Blais) et il en conserve plusieurs conférences littéraires.

Spécialiste de la Louisiane, il publie La Louisiane créole littéraire, politique et sociale en 1977 et 1984.

Il publie des ouvrages sur l'École littéraire de Montréal, et il est l'auteur du Dictionnaire des poètes d’ici de 1606 à nos jours avec Marc-Aimé Guérin. Il publie également dans plusieurs revues et périodiques littéraires. Il est l'auteur d'environ 72 ouvrages[6] : anthologies, bibliographies, dictionnaires et éditions critiques[7].

« Reconnu comme l'un des 30 spécialistes mondiaux de l'œuvre d'Alexandre Dumas, M. Hamel a été personnellement convié par le président de la République française, Jacques Chirac, à assister au transfert des cendres de l'écrivain au Panthéon le [3],[7]. »

Retraité depuis 1994[8], malade depuis au moins 2008[9], Réginald Hamel meurt à Montréal, à l'âge de 79 ans, le 30 octobre 2010[6],[4],[2].

Gaëtan Dostie, pour souligner l'unité, le gigantisme, l'importance et l'unicité de l'œuvre, de la carrière et de la vie de son infatigable et singulier ami, à la formation et aux goûts et passions pas toujours orthodoxes, d'allure hétéroclites, présente Réginald Hamel, dont la « passion démesurée pour le Québec à naître est à la mesure du travailleur gargantuesque qu'il fut », comme un « motard littéraire, archéologue des archives, amateur de sensations fortes »[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Réginald Hamel, Charles Gill, prosateur, Montréal, [s.n.], , [24] p., 25 cm
  • 1965 : Donatien Alphonse François de Sade (préf. Réginald Hamel), Justine ou les Malheurs de la vertu, Montréal, Éditions du Bélier, [1965?] (1re éd. 1791), [16], 417 p., 18 cm
  • 1966 : Cahiers bibliographiques des lettres québécoises, vol. I, no 1 : 247 p.; no 2 : 364 p.; no 3 : 565 p. ; janvier-décembre 1966, Centre de documentation des lettres canadiennes-françaises de l’Université de Montréal[10]
  • 1968 : Réginald Hamel, La littérature et l'érotisme, Montréal, Institut de sexologie et d'études familiales, , 28 cm, A-C, 126 f.
  • [s.d.] : Charles Gill, Poésies complètes : édition critique de Réginald Hamel, Montréal, Hurtubise HMH, coll. « Cahiers du Québec : Documents », [s.d.], 288 p. (ISBN 978-2-89428-162-8)
  • 1969 : La Correspondance de Charles Gill 1885-1918 ; réunie, classée et annotée d'après les originaux par Réginald Hamel, Montréal : Éditions Parti pris, [c1969], 245 p. portr. 21 cm
  • 1970 : Introduction à la littérature québécoise (des origines à 1925) Cours de Fran: 262, [Montréal] : Université de Montréal, 1970, a-e, 257 f. fac-sim. 28 cm
  • 1970 : Robert Gurik, Api 2967 et La palissade. Introduction de Réginald Hamel, [Montréal] : Leméac, [1970], 147 p. ill. 20 cm
  • 1973 : Georges Boucher de Boucherville, Une de perdue, deux de trouvées ; présentation, par Réginald Hamel, Montréal : Hurtubise HMH, 1973 (1re édition en 1865), 21 cm, 473 p.
  • 1974 : L'École littéraire de Montréal : procès-verbaux et correspondance : et autres documents inédits sur l'École : FRA 2-700 : histoire littéraire du Québec : trente ans de littérature à Montréal, 1895-1925 / réunis, classés et annotés par Réginald Hamel, Montréal : Librairie de l'Université de Montréal, 1974, 2 vol. : ill. ; 28 cm
  • 1974 : Bibliographie sommaire sur l'histoire de l'écriture féminine au Canada, 1769-1961, [Montréal] : Université de Montréal, 1974, 134 p. ; 28 cm
  • (s.d.) : Alexandre Dumas (père), bibliographie, chronologie et index des personnages
  • 1976 : Gaëtane de Montreuil, Montréal : L'Aurore, cop. 1976. 205p. : portr. ; 22 cm
  • 1976 : Dictionnaire pratique des auteurs québécois
  • 1977 : La Louisiane créole, 1762-1900 : littéraire, politique et sociale : FRA 6804, séminaire sur les écrivains de la Louisiane française (études du 2e et 3e cycles), (Département d'études françaises, F.E.S., Université de Montréal), Montréal : Presses de l'Université de Montréal, d.l. 1978, 1977, 678 p. : cartes, fac-sim. ; 28 cm
  • 1984 : La Louisiane créole littéraire, politique et sociale, 1762-1900, [Outremont] : Léméac, cop. 1984, 2 vol. (679 p.) : ill., cartes, fac-sim., 1 graph., portr. ; 23 cm
  • 1988 : Dumas… insolite, Montréal : Guérin littérature, cop. 1988, 124 p. : ill., carte, portr. ; 23 cm
  • 1982 : Alfred Mercier, L'Habitation Saint-Ybars ou Maîtres et esclaves en Louisiane : récit social ; texte présenté et annoté d'après les manuscrits par Réginald Hamel, Montréal : Éditions Pierre-Clément-de-Laussat, d.l. 1982, 343 p., [10] p. de pl. : ill. ; 23 cm
  • 1989 : Alfred Mercier, L'Habitation Saint-Ybars ou Maîtres et esclaves en Louisiane : récit social ; texte présenté et annoté d'après les manuscrits par Réginald Hamel, Montréal : Guérin Littérature, cop. 1989, 421 p. ; 23 cm
  • 1991 : Ubald Paquin, Jules Faubert, le roi du papier et les caprices du cœur ; postface, interview et notes explicatives par Réginald Hamel, Montréal : Guérin littérature, cop. 1991, 471 p. (certaines pliées) : ill., fac-sim., portr. ; 23 cm
  • 1996 : Louis-Moreau Gottschalk et son temps, 1829-1869, Montréal : Guérin, 1996, xv, 645 p. : ill. ; 23 cm[5]
  • 1996 : Guy Frégault, Histoire de la littérature canadienne-française : seconde moitié du XIXe siècle ; texte inédit présenté et préparé d'après les manuscrits de l'auteur par Réginald Hamel…, Montréal : Guérin, 1996, vi, 626 p. : ill., fac-sim., portr. ; 23 cm[5]
  • 1996 : Charles Gill, œuvres poétiques complètes, édition critique
  • 1997 : Charles Gill, Montréal : Lidec, cop. 1997, 61, [1] p. : ill., portr. ; 22 cm (ISBN 2-7608-7062-6 et 978-2-7608-7062-8)
  • 1997 : Charles Gill, Poésies complètes, Montréal : Hurtubise HMH, impression 1997, 283 p. : ill., fac.-sim. ; 23 cm
  • 2000 : Charles Gill, Contes, chroniques, critiques : prose inédite ; réunie et annotée par Réginald Hamel, Montréal : Guérin littérature, impression 2000, 248 p. : fac-sim. ; 23 cm
  • 2000 : Charles Gill, peintre, 1871-1918
  • 2002 : Créer ou ne pas créer dans Lanaudière : survol littéraire de la région verte ; édité par Réjean Olivier, Joliette : [édition privée], 2002, 54 p. ; 22 cm (ISBN 2-9209-0455-8 et 978-2-9209-0455-2)
  • 2003 : Supplément (aux [Dictionnaires des] poètes [d'ici]), Montréal : Hamel, 2003, 1 vol. (foliotation multiple) : ill. (certaines en coul.), fac-cim., portr. ; 28 cm
  • 2004 : (fr)/(en) Les deux Faria / The two Farias, [translated by Julie de Belle], Montréal : Éditions Maxime, cop. 2004, 64 p. : ill. (certaines en coul.) ; 21 cm
  • 2004 : L'aventure de Johnelle (Roman d'Alfred Mercier), Rosemère : Éditions Humanitas (ou Nouvelle optique), 2004, 156 p., 5,5 x 8,5 cm (ISBN 2-8939-6250-5 et 978-2-8939-6250-4)
  • [ 2004 : Alexandre Dumas, Les voleurs d'or, drame en cinq actes, Paris : Honoré Campion, 2004[7] ??]
  • 2006 : Alexandre Dumas, Les voleurs d'or : drame en cinq actes précédé d'un prologue / d'après le roman [(1857)] de Céleste de Chabrillan Céleste Mogador, comtesse de Chabrillan, née Élisabeth-Céleste Veinard (1824-1909)]; édition critique présentée et établie par Réginald Hamel, Outremont[, Montréal] : Stanké, impression 2006, 203, [1] p. : 1 ill., 1 carte ; 22 cm[11]
  • 2007 : Dumas insolite, décembre 2007 (ISBN 978-2-7601-1998-7)
  • 2007 : Sur les pas d'Alexandre Dumas : tour du monde à moto, Montréal, Maxime, cop. 2007, 222 p. : ill. ; 21 cm
  • 2009 : (fr)/(en)/(ru) Les deux Faria; d'après l'œuvre d'Alexandre Dumas, Le comte de Monte-Cristo ; version française /anglaise /russe ; [traduction anglaise, Julie de Belle ; traduction russe, Michael Boujanov], Montréal, Guérin, impression 2009, 58 p., ill., 23 cm (ISBN 978-2-7601-7104-6)

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • 1966 : Réginald Hamel… avec la collaboration de Jeanne Benoist et de Madeleine Corbeil, Bibliographie des lettres canadiennes-françaises 1965, [Montréal] : Les Presses de l'Université de Montréal, 1966, 111 p. ; 23 cm
  • 1976 : Réginald Hamel…, John Hare…, Paul Wyczynski…, Dictionnaire pratique des auteurs québécois, Montréal : Fides, 1976, xxv, 723 p. : portr. ; 20 cm
  • (s.d.) : Index analytique des personnages et des situations dans l'œuvre d'Alexandre Dumas (père)
  • 1981 : Émile Bessette, Réginald Hamel, Laurent Mailhot, Répertoire pratique de littérature et de culture québécoises, Montréal : [s.n.], 1981, 63 p. : 23 cm
  • 1982 : Émile Bessette, Réginald Hamel, Laurent Mailhot, Répertoire pratique de littérature et de culture québécoises, Montréal : Fédération internationale des professeurs de français, 1982, 63 p. ; 23 cm
  • 1989 : Dictionnaire Dumas
  • 1989 : Réginald Hamel…, John Hare…, Paul Wyczynski…, Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, [Montréal] : Éditions Fides, cop. 1989, xxvi, 1364 p. : portr. ; 25 cm (ISBN 2-7621-1475-6 et 978-2-7621-1475-1)[12]
  • 1990 : Réginald Hamel… et Pierrette Méthé…, Dictionnaire Dumas : index analytique et critique des personnages et des situations dans l'œuvre du romancier [analyse de 650 œuvres de Dumas père, comportant 37 267 personnages], Montréal : Guérin littérature, cop. 1990, lx, 979 p. : ill. ; 26 cm (ISBN 2-7601-2364-2)[13]
  • 1997 : Réginald Hamel, dir., Bernard Andrès… et al., Panorama de la littérature québécoise contemporaine, Montréal, Guérin, cop. 1997, ix, 822 p. : ill., cartes, fac.-sim., portr. ; 24 cm
  • 2000 : Marc-Aimé Guérin, Réginald Hamel, Dictionnaire des poètes d'ici : de 1606 à nos jours, Montréal : Guérin, 2000, réimpression 2001, xiv, 1057 p. : portr. ; 23 cm (ISBN 2-7601-5692-3)
  • 2004 : Réginald Hamel… et Pierrette Méthé… Dictionnaire Dumas du bicentenaire : index analytique et critique des personnages et des situations dans l'œuvre du romancier. Supplément de mise à jour, Montréal : Guérin littérature, impression 2004, lxix, 169 p. : ill. ; 26 cm
  • 2005 : Réginald Hamel… et Pierrette Méthé… Dictionnaire Dumas, Montréal : Guérin, 2005 (20 septembre 2005), 979 p. (ISBN 2-7601-2364-2 et 978-2-7601-2364-9)
  • 2005 : Marc-Aimé Guérin, Réginald Hamel, Dictionnaire Guérin des poètes d'ici : de 1606 à nos jours, Guérin, impression 2005 (2e éd. rev., corr. et augm.), xiv, 1359 p. : portr. ; 23 cm (ISBN 978-2-7601-5692-0)
  • 2005 : Une écriture prolétarienne de droite ; traduction chinoise, Yan Nan-de, Montréal [etc.] : Maxime, cop. 2005, 72 p. : fac-sim. ; 21 cm
  • 2008 : Charles Gill, Nouvelle correspondance ; réunie, classée et annotée d'après les originaux par Hamel et Méthé, Montréal, Guérin, impression 2008 [édition, largement augmentée d'inédits et de savants commentaires, de l'ouvrage de Réginald Hamel, il y a presque 40 ans, en 1969], xxx, 440 p. : ill., portr. ; 23 cm[9]

Périodiques auxquels Réginald Hamel a contribué[modifier | modifier le code]

  • Cahiers bibliographiques des lettres québécoises
  • Choix
  • Recherche et littérature canadienne-française
  • Revue d'histoire littéraire de la France
  • Magazine littéraire
  • Le Québec littéraire

Concernant son fonds[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Michel Prévost, Répertoire analytique du fonds sonore Reginald Hamel, 1962-1969, Ottawa : Centre de recherche en civilisation canadienne-française, 1984, xi, 123 p. ; 28 cm

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Collection Réginald-Hamel (P109), Notes biographiques (Source invoquée : Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, p. 659-661) », Centre de recherche en civilisation canadienne-française, Université d'Ottawa (www.crccf.uottawa.ca),‎ (lire en ligne).
  2. a et b « Réginald Hamel n’est plus », Nouvelles de Montréal (tipet.net),‎ (lire en ligne).
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Ismène Toussaint, « Hamel, Reginald », L'Encyclopédie canadienne,‎ (lire en ligne).
  4. a, b et c Gaëtan Dostie, « Libre opinion - Réginald Hamel », Le Devoir,‎ (lire en ligne).
  5. a, b et c André Duchesne, « Coup double pour Réginald Hamel : Le professeur à la retraite publie une biographie de Gottschalk et les notes de cours de Guy Frégault [avec photos] », Forum, Université de Montréal (www.forum.umontreal.ca), vol. 31, no 18,‎ (lire en ligne).
  6. a et b Alain Stanké, « Lettres - Un être hors série », Le Devoir,‎ (lire en ligne).
  7. a, b, c et d Mathieu-Robert Sauvé, « Un Québécois découvre un inédit d'Alexandre Dumas : Réginald Hamel [photo] publie en France [??] Les voleurs d'or », Forum, Université de Montréal (www.iforum.umontreal.ca), vol. 39, no 5,‎ (lire en ligne).
  8. a et b « Récipiendaires de l’Ordre des francophones d’Amérique pour l’année 2000 : Pour le Québec, M. Réginald Hamel », Bulletin du Conseil de la langue française (du Québec), vol. 16, no 1,‎ , p. 4–5 (lire en ligne).
  9. a et b Michel Lapierre, « Littérature québécoise - Charles Gill, la voix d'un Québec occulté », Le Devoir,‎ (lire en ligne).
  10. Léopold Leblanc, « Compte rendu, Ouvrage recensé : Réginald Hamel, Cahiers bibliographiques des lettres québécoises, vol. I, no 1 : 247 p. ; no 2 : 364 p. ; no 3 : 565 p. ; janvier–décembre 1966, Centre de documentation des lettres canadiennes-françaises de l’Université de Montréal », Études françaises, vol. 3, no 4,‎ , p. 433–434 (lire en ligne).
  11. Nadine Vincent, « Littérature française - Alexandre Dumas, dramaturge », Le Devoir,‎ (lire en ligne).
  12. Bernard Andrès, « Compte rendu, « Auteurs d’Amérique  : l’âge du recensement » – Ouvrage recensé : Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, Montréal, Fides, 1989, 1364 p. », Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, no 58,‎ , p. 50–52 (lire en ligne).
  13. « Quelques longueurs d'avance », Nuit blanche, le magazine du livre, no 44,‎ , p. 7 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]